Bilan du mois

MARS 2020

La dame de l’Orient-Express de Lindsay Ashford (397 pages)
Et ta vie m’appartiendra de Gaël Aymon (328 pages)
Pièces détachées de Phoebe Morgan (381 pages)
Le monstre chez moi d’Amy Giles (393 pages)
Quand j’avais cinq ans je m’ai tué d’Howard Buten (207 pages)
Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel (604 pages)
Un secret de Philippe Grimbert (184 pages)
Le jour où j’ai adopté un trou noir de Michelle Cuevas (217 pages)
De mort lente de Michaël Mention (409 pages)
Need de Joëlle Charbonneau (317 pages)
La route de Cormac McCarthy (244 pages)
Mystères à Versailles : Le secret de Margot de Sylvie Baussier et Auriane Bui (62 pages)
Hôtel Castellana de Ruta Sepetys (587 pages)
Mulan, le roman du film (254 pages)
Le gang des rêves de Luca Di Fulvio (943 pages)
Un peu plus loin sur la droite de Fred Vargas (253 pages)
Biélorussie – Dreamland de Nicolas Righetti (184 pages)
Le Premier Amour de Véronique Olmi (281 pages)
La mauvaise herbe d’Agustin Martinez (391 pages)
Le liseur de Bernhard Schlink (242 pages)
Et puis, Paulette… de Barbara Constantine (280 pages)
20, Allée de la Danse : La fête de l’école d’Elizabeth Barféty (156 pages)
La chambre écarlate de Nicci French (568 pages)


23 livres lus, soit 7882 pages


 

MES coupS de coeur du mois :

 

mES DÉCEPTIONS du mois :

Bilan du mois

FÉVRIER 2020

How not to fall in love, actually de Catherine Bennetto (501 pages)
Un conte de deux villes de Charles Dickens (489 pages)
Tout ce que nous n’avons pas fait de Bruno Veyrès (344 pages)
Les Fabuleux Chapeaux de Margaux/Margot’s fabulous hats de Dominique Curtiss et Muriel Gestin (48 pages)
La chambre des murmures de Dean Koontz (471 pages)
Passionnément d’Elisabet Benavent (487 pages)
Journal d’un baby-sitter de Paul Beaupère (256 pages)
Se taire ou mourir ? de Karen M. McManus (392 pages)
Dévisagée d’Erin Stewart (455 pages)


9 livres lus, soit 3443 pages


 

Mon coup de coeur du mois :

Bilan du mois

JANVIER 2020

Otages de Nina Bouraoui (151 pages)
Chroniques d’une survivante de Catherine Bertrand (150 pages)
Parée pour percer d’Angie Thomas (493 pages)
Les hauts et les bas de Valeria d’Elisabet Benavent (413 pages)
Panic de Lauren Oliver (363 pages)
L’art du meurtre de Chrystel Duchamp (261 pages)
Demandez-leur la lune d’Isabelle Pandazopoulos (261 pages)
Papa est en bas de Sophie Adriansen (119 pages)
Alerte rouge de James Patterson & Marshall Karp (346 pages)
20, Allée de la Danse : Un pas de côté d’Elizabeth Barféty (155 pages)
Gone, tome 1 de Michael Grant (585 pages)
L’herbe bleue (212 pages)
La conjuration primitive de Maxime Chattam (540 pages)
Élite : Au fond de la classe d’Abril Zamora (295 pages)
Un bonheur que je ne souhaite à personne de Samuel Le Bihan (252 pages)
Le bûcher de Perumal Murugan (215 pages)


16 livres lus, soit 4811 pages


 

MoN coup de coeur du mois :

 

mA DÉCEPTION du mois :