Non classé

Notre-Dame de Paris, manuscrit

Notre-Dame de Paris, manuscrit de Victor Hugo
Éditions des Saints Pères, à 249€
Résumé : Pour la première fois en France, le manuscrit intégral de Notre-Dame de Paris, conservé à la BNF, est publié dans un luxueux coffret. Un roman que Victor Hugo voulait « à la fois drame et épopée, pittoresque mais poétique, réel mais idéal, vrai mais grand, qui enchâssera Walter Scott dans Homère ».

Mon avis :  Aujourd’hui, je ne vais pas vous retrouver pour une chronique. En effet, j’ai déjà lu et chroniqué Notre-Dame de Paris récemment sur mon blog. Si vous ne connaissez pas cette histoire et que vous souhaitez la découvrir, je vous invite à aller lire ma critique en cliquant sur le lien suivant : http://addictbooks.skyrock.com/3275013298-posted-on-2016-05-08.html ! Aujourd’hui, je vais uniquement vous parler du magnifique manuscrit, à l’origine de cette histoire.

Même si je l’ai déjà proclamé sur la page Facebook de mon blog, je vais le redire ici : ce manuscrit de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo est, sans conteste, le plus beau livre que je détienne.

Le manuscrit originel de cet ouvrage est conservé à la BnF à Paris. Pour la première fois, les éditions Saints-Pères restaurent minutieusement ce trésor, pour en faire profiter à un plus grand public. Seulement tiré en 1000 exemplaires numérotés, seuls les plus chanceux pourront en profiter.

Dans un coffret bleu foncé, avec des dorures pour l’écriture et des motifs en forme de mandalas, se cache deux volumes entièrement remplis de pages manuscrites écrites de la main de Victor Hugo.

C’est avec fidélité à l’oeuvre originel que les éditions Saints-Pères éditent le manuscrit. En effet, sur ses feuilles, Victor Hugo prenait soin de laisser une large bande de blanc sur les côtés, pour pouvoir rajouter des passages ou en transformer d’autres.

De plus, les éditions ont eut la merveilleuse idée d’ajouter au manuscrit des illustrations, qui ont été présentes dans les éditions précédentes de Notre-Dame de Paris.

Tous mes proches ainsi que mes professeurs s’évertuent à déchiffrer inlassablement mon écriture (pourtant belle, avec de jolies pattes de mouches). S’ils voyaient l’écriture de Victor Hugo, je pense qu’ils en perdraient tous leurs cheveux. Juste pour vous, voici le début d’un chapitre. N’hésitez pas à me dire si vous avez réussi à lire tous les mots (et en combien de temps !).

(A gauche le paragraphe en entier, et à droite, le même paragraphe, mais un petit peu plus zoomé).
Pour finir, nous pouvons admirer, à la fin du deuxième volume, quelques dessins grossiers, réalisés par la main même de Victor Hugo.

Je pense qu’après avoir feuilleté ce magnifique trésor, je ne me suis jamais senti aussi proche de mon auteur préféré. Un grand merci aux éditions Saints-Pères de m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce splendide manuscrit. Il trône désormais fièrement au-devant de ma bibliothèque.
Non classé

W

Michael Wallace – Les justes
Tommy Wallach – Si c’est la fin du monde
Rachel Ward – Reviens-moi
Tim Weaver – Chambre froide
Lauren Weisberger – Le diable s’habille en Prada
Bernard Werber – Paradis sur mesure
Oscar Wilde – Le portrait de Dorian Gray
Lisa Williamson– Normal(e)
Charlotte Wood– La nature des choses
Virginia Woolf – Mrs Dalloway
Non classé

V

Serena Valentino– L’histoire de la Bête
Jules Vallès – L’enfant
Fanny Vandermeersch– Aux Livres Exquis
Rachel Vanier – Hôtel international
Anne Vantal – Méduse : Le mauvais oeil
Sarah Vaughan– La ferme du bout du monde
Jean-Baptiste Veber – Igor à l’étroit et Ragots de Lapins
Boris Vian – L’écume des jours
Delphine de Vigan – Rien ne s’oppose à la nuit et No et moi
Alfred de Vigny – Chatterton
Siobhan Vivian – La liste
Fabio Volo – Ainsi va la vie
Non classé

Z

Non classé

T

Fanny Taillandier – Les confessions du monstre
Flore Talamon – Un marin de trop
Amy Tan – Belles de Shangaï
Laurence Tardieu – Puisque rien ne dure
Yolande Téagno – Les ailleurs de Maria
Sylvie Testud – Chevalier de l’ordre du mérite
Jean Teulé – Le Magasin des Suicides
Rosie Thomas – Le Châle de cachemire
Carlene Thompson – Ceux qui se cachent
Pierre-Yves Tinguely – Codex lethalis
Tite-Live – Les Origines de Rome
Chris Tobal – Avril Cruel
Léon Tolstoï – Anna Karénine
Valérie Tong Cuong – L’atelier des miracles
Sue Townsend – Dans la peau de Coventry et La femme qui décida de passer une année au lit
Kevin Tran – Ki & Hi, tome 1 : Deux frères
Carole Trébor – U4. Jules
Emmanuel Trédez – La carotte se prend le chou et Qui veut le coeur d’Artie Show ?

Littérature française·Non classé

Chevalier de l’ordre du mérite

Chevalier de l’ordre du mérite
de Sylvie Testud.
232 pages, éditions le Livre de Poche à 6,27€
Résumé : Dès que je passe la porte de notre appartement, je me transforme. Sans plus aucune coquetterie, je retire mes escarpins, je jette mes vêtements dans la panière à linge sale. Je m’attache les cheveux sur le sommet du crâne, remonte mes manches, et c’est parti pour le rodéo de l’ordre et de la propreté. Une chorégraphie d’un genre peu sexy, à laquelle je ne renonce que tombante de sommeil. Pauvre Adrien : il vit avec une mégère. L’image n’est pas folichonne. C’est au bureau qu’ils vivent avec moi. Bien habillée, maquillée, coiffée. Pourquoi je me transforme ? Pourquoi je n’arrive pas à suivre le mode de vie d’Adrien ? Pourquoi ça ne tourne pas plus… plus… plus carré ?

Extraits : « Je n’ai donc rien à laver, rien à ranger ? Pas une malheureuse tasse à rincer ? Je suis une touriste chez moi. »
« Se savoir vivant, c’est merveilleux. »
« Même en ne laissant rien au hasard, le résultat n’est jamais celui espéré. »
Mon avis : J’ai lu ce livre de Sylvie Testud très rapidement, il est simple et agréable à la lecture. L’auteur combine dans son roman humour et vie de couple, ce qui rend une histoire intéressante à lire, mais un peu ennuyeuse, lassante. C’est le premier livre de Sylvie Testud que je lis, et il m’a un peu déçu… je n’en garderai pas un très bon souvenir.
Ma note : 3/10