Manga

Ki & Hi, tome 1

dbc
Ki & Hi, tome 1 : Deux frères
de Kevin Tran, illustré par Fanny Antigny
194 pages, éditions Michel Lafon, à 9,95€

Résumé : Ki et Hi sont deux frères complètement barrés qui font les quatre cents coups dans le plus petit village d’un royaume en forme de panda. Le premier est grand, gros et adore martyriser le second, petit, maigrichon, mais prêt à tout pour se venger de la manière la plus sournoise possible ! Qu’il s’agisse de dévaliser un restaurant de sushis à volonté, de s’affronter lors d’un intense match de basket ou au contraire de s’allier pour protéger le village, ce manga retrace, au travers de multiples histoires courtes, toutes les nuances qui existent dans une relation entre frères.

Extraits :  « J’y… J’y crois pas !…
Tout… Tout ! Même les perles coco !
T’as encore trop mangé !
Chut !
« ‘Retenez bien cela les enfants ! Peu importe ce que vous faites dans la vie, que vous soyez bons ou moyens… si vous le faites de tout votre coeur, il y aura des personnes pour vous suivre et vous encourager !« 

Mon avis :  Ma lecture de Ki & Hi fût une réelle expérience pour moi. Expérience à double sens, puisque c’est le premier livre de Youtuber que je lis, et le premier manga de ma vie de lectrice. Merci au site Livraddict ainsi qu’aux éditions Michel Lafon de m’avoir permis de découvrir ce livre.

Kevin Tran a lu la bonne idée d’incorporer une page explicative au début (qui est la fin, donc) du manga, à l’intention des non-initiés, pour comprendre comment se lisent les planches. Merci d’avoir pensé aux gens ignorants comme moi !

Ki & Hi, les deux frères protagonistes de l’histoire, représentants de Kévin Tran et de son jeune frère Henri, sont très différents, autant physiquement que mentalement, mais se complètent à merveille. A travers plusieurs petits épisodes indépendants, on suit leurs aventures rocambolesques. On va avoir des scènes de bagarres (réelles scènes de combats, et petites batailles au taekwondo), ou d’autres scènes bien plus mignonnes, qui montrent la complicité présente entre les deux frères.

On retrouve des petites anecdotes associées à la vie de l’auteur – du moins, celle qu’il laisse percevoir sur Youtube -, avec par exemple l’évocation du challenge « From Bouddha to Apollon » qu’il a réellement réalisé. L’humour bien connu du Rire Jaune est également présent, à travers des petites blagues qui m’ont fait bien rire.

Mais Ki & Hi, c’est aussi une narration originale, avec notamment un chapitre qui sort de l’ordinaire ; puisque que Kevin Tran a imagé un chapitre sous forme de jeu de piste, dans lequel le lecteur était maître de sa lecture. C’est-à-dire que chaque vignette était numéroté, avec sur chacun d’elles, deux propositions qui renvoyaient à un numéro différent. L’histoire se formait donc suivant les convenances du lecteur. C’est bien trouvé, c’est ludique et ça permet une interactivité dynamique avec le lectorat.
Les dessins sont aussi bien réalisé ; avec tantôt des planches en noirs et blancs, tantôt d’autres colorés. J’ai bien aimé.

En revanche, j’ai trouvé dommage l’assemblage de petites histoires, indépendantes les unes des autres. Je m’attendais à un vrai récit narratif, suivi et cohérent, alors qu’ici, les histoires se succèdent, avec pour seul point commun, la présence des deux frères. Le récit en ressort alors appauvri, bien moins conséquent qu’une histoire pleine et entière. Dommage, cette succession de courts sketchs ne m’a pas enchanté ; j’aurais voulu une seule histoire qui fasse tout le manga.

Cette première expérience du manga fût assez convaincante. J’ai bien aimé l’originalité narrative de Kevin Tran ainsi que le coup de crayon de Fanny Antigny. Un manga à l’image de son auteur, avec des petites blagues simplistes mais efficace, pour faire rire toute la famille. Néanmoins, je suis assez déçue du contenu, que j’espérais plus riche et complet. Ce qui n’enlève rien au fait que j’apprécierais lire le deuxième tome, si l’occasion s’en présentais.

Ma note : 5,5/10