IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Découvrez mon petit IN MY MAILBOX de cet fin d’été 2021.

J’ai tout d’abord reçu Les Indécis de Alex Daunel éditions L’Archipel, qui m’a l’air absolument génial ! Un roman que j’ai eu la chance de recevoir accompagné d’un joli petit mot de l’auteure elle-même, que je remercie vivement pour cette gentille attention.

Résumé : Après un accident qui lui a coûté la vie, Max doit choisir un genre littéraire pour inspirer un auteur sur Terre et pouvoir ainsi gagner l’au-delà. Il découvre que nous avons tous des livres qui nous ont fait grandir et rêver.
« Je ne vous ai pas demandé qui vous étiez. Mais quoi. Quel genre littéraire ? »
Voilà comment Max, 33 ans, est accueilli dans un bâtiment froid et austère avant de comprendre qu’il vient de mourir dans un accident de voiture. Il n’est ni au Paradis, ni au Purgatoire, mais à l’Inspiratoire où les morts doivent choisir un genre littéraire afin d’inspirer un auteur sur terre. Ils sont ainsi réincarnés en personnages de roman. Sous le choc de sa mort brutale, Max a plus de questions que de réponses. Il est, ce que l’on appelle, un « Indécis ».
Pour le guider, il peut compter sur Mme Schmidt, sa défunte professeure de français. Mais Max doit faire vite : il n’a que vingt-quatre heures pour prendre la plus importante décision… de sa seconde vie !


J’ai également réceptionné une dystopie : Paraddict de Pauline Pucciano éditions  Gallimard jeunesse : j’ai déjà hâte de la découvrir !

Résumé : 2071. Entre chaleur équatoriale et alertes à la bombe, le monde est en proie à l’insécurité et son gouvernement semble en panne de solutions… Flic désenchanté, adepte du Paraddict, un univers virtuel où la liberté individuelle a encore une signification, Alvar Costa enquête sur un meurtre qui risque de révéler un projet politique particulièrement dérangeant. Mais il va devoir composer avec son frère Abel et leur soeur aînée, Elzé. Ces deux-là se sont fait une place dans les hautes sphères de la World Administration. Et ils entendent bien protéger à tout prix les secrets du gouvernement…


Enfin, j’ai été extrêmement heureuse de recevoir le deuxième tome des Chroniques de l’Érable et du Cerisier : Le sabre des Sanada de Camille Monceaux, éditions Gallimard jeunesse. J’avais adoré le livre 1 : Le masque de Nô, lu l’année dernière, et j’espère que ce deuxième tome sera à la hauteur du premier. En attendant, le design de la tranche est toujours aussi canon !

Résumé : Bouleversé par la disparition de Hiinahime, Ichirô, jeune samouraï, n’a qu’une seule idée en tête, retrouver l’assassin et venger la mort de son maître. Il souhaite également rendre le mystérieux sabre à un seigneur d’Osaka et ainsi exaucer le dernier souhait de Hiinahime. Pour cela, il intègre le clan Sanada.


Et vous, vous finissez l’été avec de nouvelles réceptions
dans vos bibliothèques ?

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Après plusieurs mois d’absence, voici un petit IN MY MAILBOX, vous présentant mes acquisitions des dernières semaines.

J’ai tout d’abord réceptionné Dating fatigue de Judith Duportail éditions L’Observatoire, reçu dans le cadre d’une opération Masse Critique Babelio. Un genre de récit journalistique narratif où l’auteure explore les solitudes du dating 2.0. Je sens qu’il va être très intéressant !

Résumé : Exploration des nouvelles pratiques amoureuses à l’ère du numérique 2.0. S’interrogeant sur la possibilité de nouer une relation stable, dans une époque caractérisée par une déconstruction du couple et une multiplication d’injonctions contradictoires, l’auteure mêle des analyses sociologiques à des réflexions personnelles afin d’analyser l’impensé des comportements affectifs contemporains.


Les éditions Les Escales m’ont envoyé Nous vivions dans un pays d’été de Lydia Millet, un roman atypique, que j’ai hâte de découvrir.

Résumé : Un roman puissant sur l’aliénation adolescente et la complaisance des adultes dans un monde en mutation.

Une grande maison de vacances au bord d’un lac. Cet été-là, cette maison est le domaine de douze adolescents à la maturité étonnante et de leurs parents qui passent leurs journées dans une torpeur où se mêlent alcool, drogue et sexe.

Lorsqu’une tempête s’abat sur la région et que le pays plonge dans le chaos, les enfants – dont Eve, la narratrice – décident de prendre les choses en main. Ils quittent la maison, emmenant les plus jeunes et laissant derrière eux ces parents apathiques qu’ils méprisent et dont l’inaction les exaspère autant qu’elle les effraie.


Ensuite, les éditions Favre m’ont fait parvenir un livre que je n’avais absolument pas demandé et qui ne me fait pas spécialement envie : Guide pratique de médecine vétérinaire énergétique du Dr Walter Villiger.

Résumé : Dans ce guide, destiné aussi bien aux propriétaires d’animaux qu’aux professionnels, le médecin vétérinaire Walter Villiger propose plusieurs alternatives de traitements naturels pour prendre soin de nos compagnons à quatre pattes. En utilisant le principe de la médecine holistique, son idée est de redonner aux animaux un équilibre global qui les aidera à guérir de leurs pathologies.

Dans un langage accessible, l’auteur explique comment l’état émotionnel des animaux interfère sur le fonctionnement des organes et du système nerveux, et pourquoi des sentiments comme la peur ou la colère peuvent modifier et perturber le système immunitaire. Il décrit de nombreux problèmes de santé courants chez les chiens et les chats et offre des recommandations de traitement, que ce soit par des techniques de manipulation, l’utilisation d’aiguilles d’acupuncture ou la prescription de remèdes phytothérapiques et homéopathiques. Toutes ces méthodes agissent sur les énergies. Les propriétaires trouveront également dans cet ouvrage des conseils sur la meilleure façon d’agir avec leurs animaux lorsqu’ils ont des problèmes de santé ou de comportement, des cas pratiques et des témoignages.

Sans renier l’importance de la médecine conventionnelle, seule option dans certains cas, ce guide souhaite ouvrir la conscience des propriétaires et des professionnels sur des possibilités de thérapies plus naturelles, qui visent le bien-être général des animaux. À la fin du livre se trouve un guide d’utilisation des remèdes naturels avec des dosages indicatifs.


Enfin, le meilleur pour la fin : le dernier album de Timothée de Fombelle : Esther Andersen, illustré par Irène Bonacina et édité chez Gallimard jeunesse. Avant même d’avoir ouvert la première page, je sais déjà que je vais l’adorer : c’est une valeur sûre !

Résumé :  » Les vacances avaient la forme d’un escargot, avec la maison au centre, et je faisais des cercles de plus en plus grands pour tenter d’arriver au bord. Et puis un jour, un été, j’y suis arrivé. C’était là et je ne l’avais jamais su. « 

L’intensité des émotions de l’enfance et la poésie d’une écriture tout en retenue.


Et de votre côté, de nouveaux livres ont rejoint vos bibliothèques ?

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

En cette fin de mois de mai, je vous présente les nouveaux ouvrages qui rejoignent ma bibliothèque.

Tout d’abord, j’ai eu l’immense surprise de recevoir un cadeau d’une personne que j’apprécie énormément et que je remercie une nouvelle fois : Les Démons (Les Possédés) de Dostoïevski éditions Folio classique, une histoire qui a marquée la personne qui me l’a offerte et qui, je l’espère, me marquera aussi. C’est un livre assez volumineux (plus de 1000 pages), que j’essayerais néanmoins de lire dans l’année !

Résumé : Ce n’est pas seulement sa mère, la générale Stavroguine, ce n’est pas seulement son ancien précepteur, Stépane Trofimovitch, c’ est toute la ville qui attend l’arrivée de Nicolas, ce jeune homme séduisant, fascinant, inquiétant. Il a vécu dans la capitale, il a parcouru l’Europe ; on raconte sur lui d’étranges choses. Il arrive. De quels démons est-il accompagné ? Avant même la parution du roman en 1873, l’éditeur avait refusé de publier un chapitre jugé choquant, « La confession de Stavroguine ». Afin de mieux préserver l’architecture de l’ensemble, on l’a réintégré ici à la place qui était prévue pour lui au coeur du roman. On n’en comprend que mieux à quel point Les Démons est une formidable méditation sur Dieu et le suicide, sur le cabotinage et l’inaccessible authenticité, mais aussi sur le crime et la volonté de domination.


J’ai eu la chance de recevoir une magnifique bande-dessinée : Simone de Beauvoir, une jeune fille qui dérange de Sophie Carquain et Olivier Groknowski éditions Marabulles. Une femme que j’admire énormément, qui m’inspire beaucoup. Je peux déjà vous dire que j’ai lu cette BD, qui est un superbe coup de coeur ! Mon avis sera en ligne sur mon Blog certainement dans la semaine.

Résumé : L’enfance et l’éducation d’une jeune fille qui va devenir une des plus brillantes intellectuelles du 20ème siècle et une des féministes les plus engagées.
Un récit qui s’attache à montrer le parcours d’une toute jeune femme dont la passion pour les lettres et la connaissance est née dès l’enfance, dans un milieu et à une époque où il n’était pas si facile d’être une femme libre.


J’ai reçu Clara catastrophe : des lapins partout ! de Alice Pantermüller et Daniela Kohl éditions Stassi junior. Un roman jeunesse magnifiquement emballé, que je lirai prochainement.

Résumé : Clara est une jeune fille comme les autres. Pourtant, elle semble avoir le don de s’attirer des ennuis. Surtout depuis que sa maman lui a offert une flûte indienne.
En cours, des phrases gênantes apparaissent au tableau comme par enchantement, et son plat préféré a tout à coup un affreux goût de choux de Bruxelles…
Comme si cela ne suffisait pas, Clara s’est fixé une mission : elle veut à tout prix un animal de compagnie ! Elle a un plan. Pourvu que la maudite flûte ne s’en mêle pas !


J’ai reçu le nouveau roman de Jennifer Niven : L’été de tous les possibles éditions Gallimard jeunesse. Une auteure que j’apprécié beaucoup, que je suis heureuse de pouvoir redécouvrir prochainement.

Résumé : Le divorce de ses parents à digérer, une amitié trahie à encaisser et les vacances de ses rêves annulées… L’été s’annonçait plutôt mal pour Claudine, condamnée à traîner son mal-être sur une île perdue sans aucun réseau. Sa rencontre avec Jeremiah va tout changer.


Enfin, j’ai reçu un album de caricatures politiques : Le petit Macron démasqué de Morchoisne et Festjens éditions L’Archipel.

Résumé : A douze mois de la présidentielle, ce livre en forme d’abécédaire offre un état des lieux d’une Macronie et d’un personnel politique en pleine décomposition : chacun en prend pour son grade ! Quatre années de macronie au fil de la caricature  » Le monde entier nous regarde !  » proclame ToutanMacron sous la pyramide, au soir du 7 mai 2017. Mi-Kennedy pour sa jeunesse glamour, mi-Jeanne d’Arc entendant des voix, mi-Bonaparte au pont d’Arcole, mi-Jésus marchant sur les eaux, mi-Belphégor le fantôme du Louvre (cinq moitiés, c’est dire toute de la complexité du personnage)…
le président Macron jouit d’un bref état de grâce avant que sa popularité pâlisse. B comme Benalla ou Brigitte, C comme Castex le castor ou Confinement, G comme Gilets jaunes ou Gouvernement, L comme Le Pen, S comme Socialistes… A un an de la présidentielle 2022, voici l’abécédaire de la Macronie et de notre classe politique déconfite : le défilé des éclopés du 14-Juillet avant l’heure.


Et de votre côté, quels livres rejoignent vos bibliothèqueS ?

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

En ce 09 mai, voici mes nouvelles acquisitions livresques de la semaine !

J’ai tout d’abord récupéré Coule la Seine de Fred Vargas éditions J’ai Lu dans une boîte à livres près de chez moi. Fred Vargas est une auteure français de polars que j’ai découverte l’année dernière à travers Un peu plus loin sur la droite, qui m’avait bien plût. Je suis curieuse de lire un autre de ses livres !

Résumé : « Ton collègue blond est assez emmerdant mais je l’aime bien, et puis il est généreux. Il se pose des questions sans fond, il s’inquiète et ça fait le bruit des vagues. Toi en revanche, tu fais le bruit du vent. Ça se voit à ta manière de marcher, tu suis ton souffle. Ton ami blond voit une flaque. Il s’arrête, examine la chose et il la contourne, il prépare bien son affaire.
Toi, tu ne vois même pas cette flaque mais tu passes à côté sans le savoir, au flair. Tu piges ? T’es comme un magicien… »
Il a raison ce clochard, le commissaire Adamsberg est un véritable magicien. Trois nouvelles pour le prouver, trois enquêtes du commissaire, à Paris, là où coule la Seine.


Les éditions Gallimard jeunesse m’ont envoyé le premier tome des Enfants des Otori : Les guerriers orphelins de Lian Hearn. Un roman jeunesse fantastique qui va me sortir de ma zone de confort !

Résumé : Elevé en guerrier et promis à un brillant avenir, le jeune Sunoami, fils de traître, est condamné à devenir moine. Résigné à vivre au temple de Terayama jusqu’à la fin de ses jours, Sunaomi voit naître en lui des pouvoirs insoupçonnés. Des objets inanimés prennent vie sous ses yeux, des morts lui parlent… Et les forces qui s’affrontent pour régner sur les Huit Iles s’intéressent de près à ce puissant descendant de la Tribu.


Dans une boîte à livres, j’ai également récupéré Robert des noms propres de Amélie Nothomb chez Le Livre de Poche. J’aime beaucoup cette auteure, qui arrive à me surprendre à chacune de ses publications.

Résumé : Les tueurs ont des fragilités plus ou moins incompréhensibles. Et l’on n’imagine pas l’influence du hoquet d’un fœtus sur une fillette de dix-neuf ans enceinte, à fleur de peau ! A fortiori après huit heures d’insomnie.
Ajoutez à cela une petite querelle sur le choix du prénom… et hop, voilà Lucette qui vide le chargeur d’un revolver sur la tempe de son mari endormi ! Rien de tel pour faire disparaître le hoquet ! Vite fait, bien fait… D’ailleurs, tout file sur les chapeaux de roue dans ce nouvel opus d’Amélie Nothomb. Robert des noms propres est l’histoire de cette enfant née en prison, dont la mère a flingué sèchement le père avant de baptiser sa fille Plectrude et de se suicider dans sa cellule. Il y a mieux comme géniteurs ! Surtout quand par la suite on est recueilli par un oncle et une tante qui vous élèvent comme une princesse, à tort et à travers, avec qui tous les coups sont permis, les plus excentriques, les plus capricieux. C’est là l’itinéraire d’une gamine hors norme, belle et farouche, rebelle et prodigieusement intelligente, cancre et douée à la fois, qui se voit danseuse et petit rat à l’Opéra, se nourrit des pages du dictionnaire Le Robert, sombre dans l’anorexie avant de connaître les révélations de sa naissance, de vivre avec « l’homme de sa vie » et de rencontrer… l’auteur !


J’ai également reçu un magnifique ouvrage des éditions Gallimard jeunesse : Olympe de Roquedor écrit par Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place. Le résumé me tente énormément ; je sens déjà que je vais adorer l’héroïne de cette histoire !

Résumé : OLYMPE DE ROQUEDORT EST EN FUITE. On veut la marier contre son gré et s’emparer du domaine dont elle est l’héritière. Traquée par ses ennemis sur les terres hostiles des Loups de l’Azeillan, la jeune rebelle rencontre Décembre, un ancien soldat borgne, et son complice, le timide et mystérieux Oost. Ensemble, ils vont livrer un combat sans merci pour reconquérir le château de Roquedor… Une héroïne indomptable, déterminée à reprendre sa liberté, au cœur d’un flamboyant roman d’aventures écrit à quatre mains.


J’ai eu la chance de recevoir le dernier roman de Marine Chaparro : Les murmures de la scène éditions Hachette romans. Un récit jeunesse qui s’annonce passionnant !

Résumé : Luna a une vie bien chargée, et la seule manière pour elle de se sentir libre, c’est de danser. Alessio, lui, vient de trouver le courage d’avouer à ses parents qu’il souhaite reprendre la danse. Tous les deux sont loin d’imaginer que leur destin est sur le point de basculer. En effet, un concours se prépare avec, à la clé, une opportunité inespérée : les gagnants auront la chance de partir en tournée, danser pendant plusieurs semaines d’affilée. Un duo. Un homme, une femme. Leur professeure est catégorique  : Alessio et Luna danseront ensemble. Et si c’était la chance de leur vie ?
Alors que la danse les rapproche de plus en plus, Luna reste interdite. Alessio semble cacher bien trop de secrets. Plus il nie, plus la confiance de Luna s’effrite.
S’ils ne peuvent pas se faire confiance dans la vie, comment peuvent-ils le faire sur scène ?


Après avoir lu et bien aimé Allie, tome 1 : le déménagement, j’ai reçu le tome 3 de la saga jeunesse Allie de Meg Cabot, Les vraies amies éditions Hachette romans. Un petit récit sympathique, qui se lit en une heure à peine !

Résumé : Une nouvelle élève est arrivée dans la classe. Elle s’appelle Cheyenne. Allie est très contente, mais sa joie ne dure pas… D’abord, parce qu’elle doit s’installer au fond de la classe pour laisser sa place à côté d’Erica, sa meilleure amie.

Ensuite, parce que Cheyenne impose de nouveaux jeux idiots. Et enfin, parce qu’elle dicte sa loi à tout le monde. Et gare à celui qui s’y oppose ! Allie, elle, n’est pas prête à céder, ni à perdre ses amies.


Et de votre côté, quels livres rejoignent vos bibliothèque ?

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Première réception de la semaine : Le portrait du mal de Graham Masterton éditions Hauteville. Un roman d’horreur sorti initialement en 1999, réédité seulement cette année en format poche par les éditions Hauteville. À ne pas lire avant de s’endormir !

Résumé : Ils étaient prêts aux pires atrocités pour conserver l’éternelle jeunesse que leur conférait le portrait maléfique.
Un portrait de douze personnages au visage en décomposition… La toile est l’oeuvre d’un certain Waldegrave, ami d’Oscar Wilde et passionné d’occultisme, mais elle est sans valeur et plutôt médiocre.
Alors pourquoi la mystérieuse Cordélia Gray veut-elle à tout prix s’en emparer ? Quel est le secret du portrait ? Qui sont ces douze personnages ?
Vincent Pearson, l’actuel propriétaire du tableau, découvre un lien entre cette oeuvre démoniaque, et une série de meurtres particulièrement abominables qui secouent depuis quelques mois la Nouvelle-Angleterre…


Les éditions Hauteville m’ont également envoyé On te retrouvera de Samantha Downing, leur nouvelle parution dans la catégorie suspense.

Résumé : Toutes les routes mènent au crime… Séparés par une tragédie, Eddie, Beth et Portia ne se sont pas vus depuis des années. Pour toucher l’héritage de leur grand-père, ils doivent refaire ensemble le road trip qu’ils avaient fait avec lui vingt ans plus tôt. Un voyage qui avait mal commencé, puisque le grand-père, brouillé avec sa famille, avait enlevé ses petits-enfants, et qui s’était mal terminé, puisque l’un d’eux n’est jamais rentré…
Ce périple ne s’annonce pas de tout repos ; à bord de la voiture, tous les passagers ont quelque chose à cacher. Ils essaient de faire abstraction de la disparition jamais élucidée et de la voiture qui les suit. Au moins l’un d’entre eux est un tueur, et il y a un cadavre dans le coffre.


Grâce à Sofia de Lire en Bulles qui a organisée un concours sur Twitter, j’ai remporté un manga (mon deuxième de ma vie de lectrice !!!!!) : Deep sea aquarium, le tome 1 : MagMell de Kiyomi Sugishita aux éditions Vega Dupuis. Je ne suis vraiment pas une habituée des mangas, mais je suis extrêmement curieuse de m’ouvrir à d’autres genres littéraires. C’est pourquoi je me languis de pouvoir le découvrir (encore faut-il que je comprenne comment le lire !).

Résumé : Dans la baie de Tokyo a été construit un superaquarium à plus de 200 mètres de profondeur. Le Deep Sea Aquarium Magmell est le seul au monde qui peut observer de près la vie sous-marine sauvage de ces profondeurs. L’occasion de découvrir mystères de la nature et créatures improbables. Kaitaro Amagi, a décidé de travailler comme nettoyeur à l’Aquarium Magmell. En fait, il adore les étranges créatures des profondeurs et est fasciné par ce monde encore inconnu. Un jour, une rencontre avec le directeur Otosezaki Minato va bouleverser sa vie, et le mener sur les chemins aventureux de la recherche.


Enfin, réception inhabituelle également pour moi : une bande-dessinée ! Grâce à une Masse critique Babelio, je vais pouvoir découvrir Néo, le tome 1 : La chute du soleil de fer écrit et dessiné par L’hermenier et Djet, édité par Jungle, d’après le roman dystopique jeunesse du célèbre Michel Bussi. Ce sera ma prochaine lecture !

Résumé : Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château. Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l’origine de cet empoisonnement ? L’heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut-elle encore être évitée, alors que la nature est plus menacée que jamais ? Zyzo, l’espion au grand coeur du tipi, et Alixe, la reine du château, sauront-ils unir leurs forces pour déjouer les mystères, les intrigues et les trahisons ?


Et de votre côté, des nouveaux livres rejoignent vos bibliothèques ?