IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

Voici un bel In My Mailbox de printemps, dense et bien rempli, avec des lectures très variées. Bonne lecture !


Ma première réception vient des éditions Hachette romans, qui m’ont fait parvenir Quand Dimple rencontre Rishi écrit par Sandhya Menon. Une couverture gaie et colorée, qui donne envie d’ouvrir le livre !

Résumé : La première réaction qu’a eu Dimple quand elle a rencontré Rishi  ?Lui jeter son café à a figure et prendre ses jambes à son cou.  En même temps, qui oserait aborder une fille de cette façon  :«  Bonjour, future femme. J’ai hâte de commencer le reste de nos vies.  »  ?  Ce que Dimple ignore, c’est que Rishi va passer l’été dans la même université qu’elle.Et surtout… qu’il est l’homme auquel ses parents l’ont promise sans l’en informer  !  Elle  ! Dimple  ! Fière de son indépendance, ravie de vivre enfinloin de sa famille, embarquée dans un mariage arrangé  ?Hors de question  !


J’ai également reçu Le trône des étoiles, le tome 1 : Les fugitifs de Rhoda Belleza aux éditions Nathan. Un livre de science-fiction jeunesse que je suis curieuse de découvrir.

Résumé : Seule survivante de sa dynastie, Rhiannon a passé son enfance à s’entraîner dans le but de venger sa famille assassinée. Mais la veille de son couronnement, elle échappe de justesse à une tentative de régicide et doit se cacher. Cependant aux yeux du monde, la princesse est morte. Le jeune Alyosha, star d’un programme de DroneVision, est accusé de son meurtre et recherché dans tout l’empire.
Bien qu’ils ne se connaissent pas, leurs destins sont désormais liés. Tous deux sont décidés à faire éclater la vérité, malgré les complots et les menaces de guerre qui pèsent sur la galaxie.


J’ai ensuite eu la chance de recevoir Le jour où maman m’a présenté Shakespeare de Julien Aranda aux éditions Eyrolles, accompagné d’un joli marque-page « Cet été, je lis POP ». C’est un livre qui me tente énormément, et que je lirai très prochainement !

Résumé : Quand on a 10 ans, une mère amoureuse de Shakespeare mais pas de papa, et que l’on s’attend à voir débarquer les huissiers d’un jour à l’autre, la vie n’est pas simple. Elle, comédienne de théâtre passionnée, fascine son fils qui découvre le monde et ses paradoxes avec toute la poésie de l’enfance. Avec leur voisine Sabrina, caissière de son état, et les comédiens Max, Lulu et Rita, ils forment une famille de cœur, aussi prompte à se fâcher qu’à se réconcilier. Mais, un jour, la réalité des choses rattrape la joyeuse équipe. Et le petit garçon est séparé de sa mère. Comment, dès lors, avancer vers ses rêves ? En comprenant que, peut-être, l’essentiel n’est pas l’objectif, mais le chemin parcouru … Sur fond de crise des subprimes, Julien Aranda nous raconte la trajectoire enchantée d’une troupe de théâtre inoubliable.


Grâce à Babelio, j’ai eu l’opportunité de recevoir Le cas zéro de Sarah Barukh aux éditions Albin Michel en épreuves non corrigées.

Résumé : Tout commence par un cas. Incompréhensible et inquiétant. Une série de symptômes incohérents et d’une gravité extrême. Laurent Valensi, médecin à l’hôpital Saint-Louis, ne sait comment soigner son patient, un certain Ali Benyoussef.
Déchiré entre sa famille qui veut le protéger d’une éventuelle contamination et un chef de service sans scrupule, il se lance dans une course contre la montre. En dépit de ses doutes, et face aux menaces qui pèsent chaque jour un peu plus sur lui, il va se battre pour sauver cet homme et faire éclater la vérité : si ce patient était le cas zéro de la terrible épidémie qui fait rage aux Etats-Unis et que l’on appelle « le cancer homosexuel » ?
Un thriller angoissant où Sarah Barukh, l’auteur de Elle voulait juste marcher tout droit, nous tient en haleine de la première à la dernière page.


J’ai également reçu La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose de Diane Ducret édité chez Flammarion. Une jolie couverture, très printanière, qui me donne envie d’ouvrir le roman !

Résumé : La loi de Murphy n’est rien comparée à la loi d’Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu’on aurait humainement pu le prévoir. Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l’évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l’ETA servent d’école buissonnière. Et que l’accident d’un instant devient la fracture de toute une vie? On peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.


J’ai reçu le deuxième tome de la romance comédie de Stéphanie Pélerin : (toujours) Jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) aux éditions Diva romance. Pour ma plus grande honte, je n’ai toujours pas eu le temps de lire le premier tome. Mais j’espère pouvoir le lire très prochainement, pour pouvoir découvrir le deuxième dans la foulée !

Résumé : Ivana file le parfait amour avec Bruno. Enfin presque… Parce que si le célibat, ce n’était pas de la tarte, la vie de couple n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Surtout quand on est aussi maman… et belle-maman.


Les éditions Gallimard jeunesse – On lit plus fort m’ont envoyé en avant-première les épreuves non corrigées du roman de Jared Reck : La courte histoire de la fille d’à côté.

Résumé : Si on était dans un film, Matt dirait à Tabby qu’il est fou d’elle. Alors, elle se jetterait dans ses bras – sous une pluie battante, évidemment. Mais on n’est pas dans un film : Matt et Tabby sont voisins, il est son meilleur ami, et elle est amoureuse de Liam. Cynique, romantique, sur le terrain de basket, pendant les cours, Matt repense à leurs moments partagés et serait prêt à tout pour la garder.
Mais un événement tragique vient tout bouleverser…


Les éditions Gallimard jeunesse – On lit plus fort m’ont également fait parvenir L’anti-magicien de Sébastien de Castell. Cette lecture sort un peu de mes genres de prédilection, mais pourquoi ne pas tenter de lire ce livre quand même ? Affaire à suivre !

Résumé : Kelen, 16 ans, est l’héritier d’une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser… ou tricher, quitte à risquer l’exil, voire pire. Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs : Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.


 

Rendez-vous très prochainement pour un nouvel In My Mailbox !

 

IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

 

 

Depuis le temps que je l’attendais, le voici enfin entre mes mains : le dernier tome de la saga Geek Girl de Holly Smale aux éditions Nathan ! Depuis plusieurs années, je me suis pris d’amitié pour Harriet, la protagoniste inventée par Holly Smale, que je vois évoluer et grandir au fil des parutions. Je suis donc impatiente de découvrir ce nouvel et dernier opus !

Résumé : Harriet en est sûre : la probabilité de rencontrer par hasard son ex-petit ami dans un pays aussi grand que l’Australie est si minuscule que cela ne vaut même pas la peine de s’en inquiéter.
Alors autant se concentrer sur son objectif : faire décoller la carrière de styliste de sa meilleure amie, Nat ! Et pourtant, lorsqu’Harriet décroche un nouveau shooting avec pour cadre la Grande Barrière de corail, elle découvre que même la plus faible probabilité peut se réaliser…


J’ai ensuite reçu Féroce, le nouveau thriller de Danielle Thiéry aux éditions Flammarion. Un roman qui va me faire frissonner…

Résumé : Une enquête du commissaire Edwige Marion.
Un inconnu suit une petite fille. Il l’observe comme un animal. Il la veut, il l’aura.
Des ossements sans têtes sont découverts au zoo de Vincennes dans l’enclos des lions. Des enfants. Alix de Clavery, la criminologue de l’OCRVP, fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, dont la disparition au zoo de Thoiry six ans auparavant continue à l’obséder. S’agit-il du même prédateur ? Alors que les forces de l’Office sont mobilisées pour démanteler une filière pédophile, les voilà atteintes en plein coeur : l’adjoint de la commissaire Marion est retrouvé inconscient, les mains en sang, et une brigadière a disparu. Mais le pire est encore à venir. Une alerte enlèvement est déclenchée : il s’agit d’une petite fille…
De l’homme ou l’animal, on ne sait qui est le plus féroce.


Après J’ai avalé un arc-en-ciel, Erwan Ji sort son deuxième livre : J’ai égaré la lune, aux éditions Nathan. Un titre tout aussi poétique que son premier roman. J’ai hâte de voir ce qu’il nous réserve !

Résumé : « Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait « chérie ». Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m’appelle « ma petite otarie ». Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C’est pas grave. La vie, c’est comme une blague. C’est plus rigolo quand t’as pas deviné la fin. »


Natacha Calestrémé sort un nouveau roman aux éditions Albin Michel : Les blessures du silence. Un polar qui met en lumière les violences conjugales. J’ai hâte de voir la façon dont elle amène le sujet ! J’espère que je serais plus emballée par cette histoire que par Les racines du mal, son précédent roman, qui m’avait laissé sur ma faim.

 

Résumé : Amandine Moulin a disparu. Son mari évoque un possible suicide, ses parents affirment qu’elle a été tuée, ses collègues pensent qu’elle s’est enfuie avec un amant, et autant de témoignages contradictoires qui ne collent pas avec la description qui est faite de cette mère de trois petites filles. Et puis il y a sa voix, que le lecteur découvre, en filigrane du roman, qui nous raconte une indicible vérité …

Un roman qui dépeint subtilement les affres du harcèlement conjugal. Par le biais d’une enquête de police entraînante, l’auteur parvient avec brio à nous plonger dans le mécanisme de destruction implacable qui se met en place autour de la victime. Elle dépeint la réalité d’un couple rongé par l’emprise, la manipulation et la perversion.


J’ai reçu La lanceuse de couteaux, écrit par Ève Borelli aux éditions Charleston. Un roman énigmatique, que j’ai hâte de découvrir !

Résumé : Cette histoire, c’est l’histoire de Siloé, qui ne voit plus la magie du cirque dans lequel elle a grandi et le quitte pour de mauvaises raisons mais qui, en chemin, apprendra à faire ses propres choix et à définir ses envies personnelles. C’est l’histoire d’une indépendance progressive, piquée d’embûches, d’amitié et d’amour. Siloé est orpheline de mère et vit dans le cirque familial, entourée par toute une galerie de personnages atypiques. Mais la jeune fille rêve d’être lanceuse de couteaux, ce que son père lui refuse obstinément. La voilà donc qui décide de rallier un cirque concurrent pour ? enfin ? essayer de faire ses preuves… Mais elle est loin d’imaginer les épreuves qui l’attendent !


Les éditions Gallimard jeunesse m’ont envoyé Trouble vérité, le nouveau roman de E. Lockhart, qui sortira le 12 avril prochain. Son précédent roman, Nous les menteurs était étrange, déroutant, mais parfaitement captivant. J’ai hâte de voir à quelle sauce l’auteure va nous manger dans son nouveau livre !

Résumé : Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillage et de tenues différentes ? Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen ? De Las Vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco, on déroule le fil de l’histoire d’une amitié dangereuse entre une héritière en fuite, orpheline, tricheuse, et une sportive, caméléon social que rien n’arrête. Mais qui est Jule ? Et qui est Imogen ?


Une copine m’a prêté le dernier roman de Bernard Werber : Demain les chats, éditions Albin Michel. Ceux qui connaissent mon amour des chats (noirs principalement), devraient savoir que je suis toute excitée à l’idée de lire ce livre, qui me faisait de l’oeil depuis un bon bout de temps !

Résumé : Pythagore, chat de laboratoire appareillé pour se connecter avec les ordinateurs enseigne à Bastet, jeune chatte Montmartroise, à communiquer avec les humains pour tenter de leur faire prendre conscience de la violence de leur société.


Grâce à Babelio, j’ai pu recevoir Le monde selon Britt-Marie de Fredrik Backman aux éditions Mazarine. Un roman feel-good que j’ai dévoré en quelques jours seulement ! Très touchant. Vous pouvez retrouver ma chronique juste ici !

Résumé : Britt-Marie, 63 ans, n’est absolument pas passive-agressive. C’est juste que la crasse, les griffures et les tiroirs à couverts rangés n’importe comment la font hurler intérieurement. Elle sort tout juste d’un mariage et d’une vie de femme au foyer qui ont duré quarante
ans, et le seul travail qu’elle ait pu dégoter la conduit à Borg, un village frappé par la crise qui s’étire le long d’une route où tout est fermé, en dehors d’une pizzeria qui empeste la bière. Britt-Marie déteste le football, or il ne reste rien d’autre à Borg. Voilà qui ne présage pas grand-chose de bon.
Mais quand les enfants de l’équipe du village ont si désespérément besoin d’un coach qu’ils sont prêts à confier le boulot à n’importe qui, que Britt-Marie ne soit ni compétente, ni volontaire n’empêche personne de la recruter! Et quand, sur ces entrefaites, Britt-Marie accepte l’invitation à dîner d’un policier et se fracture la main dans un solarium, elle ne peut plus faire machine arrière.
Le monde selon Britt-Marie est une histoire et une déclaration d’amour. Sur une femme qui a attendu toute une vie que la sienne commence enfin, et sur les villages le long de routes, dans lesquels c’est au football et aux pizzerias que l’on renonce en dernier.


Voici Une autre histoire de Sarah J. Naughton aux éditions Sonatine, que j’ai également reçu en partenariat avec Babelio. Un polar intriguant et original, que j’ai dévoré en quelques jours. Pour découvrir mon avis, cliquez ici !

Résumé : La vérité n’est jamais là où on l’attend.

Élevée par un père violent et une mère soumise, Mags a fui l’Angleterre dès qu’elle a pu pour devenir une brillante avocate à Las Vegas. Lorsqu’elle apprend que son jeune frère, Abe, a été victime d’un accident et se trouve dans le coma, elle revient pour la première fois depuis longtemps à Londres. Là, elle a la surprise de rencontrer sa petite amie, Jody, dont il ne lui avait jamais parlé. Elle est plus surprise encore quand Jody, inconsolable, lui révèle qu’il ne s’agit pas d’un accident mais d’un suicide. Dépressif, Abe s’est jeté par la fenêtre.

Peu à peu, la version officielle semble néanmoins présenter d’étranges incohérences. Jody dit-elle toute la vérité ? Était-elle vraiment la petite amie d’Abe ou une experte en manipulation ?

À ce stade du résumé, votre opinion est sans doute déjà faite. Jody est coupable, elle a d’une façon ou d’une autre participé à la chute d’Abe, Mags va découvrir la vérité. C’est du tout cuit : un thriller de plus parmi tant d’autres. Eh bien, détrompez-vous. Si les apparences sont en effet trompeuses, vous n’imaginez pas à quel point.

Vous êtes surtout loin de vous douter avec quelle maestria Sarah Naughton vous manipule. Vous croyez lire une histoire et c’en est une autre, bien plus captivante, qui va se dévoiler.


Voici ma lecture en cours : Dans les brumes du mal de René Manzor aux éditions Pocket ! Un polar effrayant, que je dévore depuis hier !

Résumé : La mère de Tom est morte, et Tom a disparu.

Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassinée et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’impose dans l’enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l’abandonner.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meilleurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d’un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d’une des Maisons une shadduh, une ombre vaudoue.
Et si, pour une fois, le mobile n’était ni l’argent,
ni le sexe, ni la vengeance, ni même l’amour ?


J’ai eu la surprise de recevoir le dernier roman de Olivier Auroy, intitulé L’amour propre, aux éditions Intervalles. Ma surprise a été encore plus grande lorsque j’ai ouvert le livre et que j’ai découvert qu’il était dédicacé ! Un grand merci !

Résumé : Au salon de massage de luxe de M. Victor, rue de Courcelles, entre les mains habiles de Waan, les hommes s’abandonnent. Depuis qu’elle est devenue orpheline, Waan est reconnaissante envers M. Victor, un ancien associé de son père, de lui avoir évité la fin tragique de la plupart des filles de sa condition en Thaïlande. Mais toute protection a un prix, que M. Victor n’oublie pas de réclamer entre deux symphonies.
Et si l’écrin somptueux dans lequel elle pratique aujourd’hui n’a rien à voir avec les arrière-cours miséreuses de Chiang Rai, depuis quelques semaines Waan ressent une inquiétude diffuse. Waan rêve alors de tout changer. Ne plus masser le corps des hommes. Mais a-t-on toujours le choix ? L’Amour propre est un thriller osé, palpitant et implacable dans l’univers clos et énigmatique des salons de massage.
C’est aussi une réflexion sans concession sur le rouage cruel et douloureux que peut constituer le désir des hommes et un plaidoyer radical pour le respect de celui des femmes.


Les éditions Charleston m’ont envoyé L’ombre de l’autre femme, écrit par Dorothy Koomson. Un thriller qui me fait de l’oeil !

Résumé : Libby vit une belle histoire avec Jack, jusqu’au jour où un terrible accident de voiture jette un voile de soupçon sur son mariage. Eve, la première femme de Jack, est morte dans d’étranges circonstances. Libby doit-elle également se croire en danger ?
En mettant la main sur le journal intime d’Eve, elle comprend que ses craintes sont plus que fondées. Dans sa grande demeure de Brighton, Libby sent la menace se rapprocher…


J’ai reçu le nouveau roman de Didier van Cauwelaert, J’ai perdu Albert aux éditions Albin Michel et… je suis trop trop trop contente !

Résumé : « Je suis la voyante la plus en vue du pays et, depuis hier midi, je ne vois plus rien. »
Pourquoi, après vingt-cinq ans de cohabitation, l’esprit qui hante Chloé l’a-t-il soudain quittée pour sauter dans la tête d’un garçon de café, Zac, apiculteur à la dérive qui ne croit en rien ? La situation est totalement invivable, pour elle comme pour lui, d’autant que cet esprit qui s’est mis à le bombarder d’informations capitales et pressantes n’est autre qu’Albert Einstein…
Dans une comédie romantique haletante où la spiritualité s’attaque aux enjeux planétaires, Didier van Cauwelaert invente avec bonheur une nouvelle forme de triangle amoureux.


Et pour terminer ce grand In My Mailbox, voici Madame Pylinska et le secret de Chopin, d’un auteur que j’apprécie énormément : Éric-Emmanuel Schmitt, aux éditions Albin Michel.

Résumé : En suivant les cours de la tyrannique Madame Pylinska, le jeune Eric Emmanuel cherche à comprendre le mystère de la musique de Chopin. La Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie du musicien et la leçon de piano devient peu à peu apprentissage de la vie et de l’amour. Dans le cadre de « Le cycle de l’invisible », un conte initiatique plein d’émotion, d’intelligence et d’humour.


Et vous, quelles sont vos nouvelles réceptions ?

IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

 

 

Cette semaine, j’ai eu la chance de recevoir dans ma boîte à lettres Le week-end, aux éditions Hachette romans, qui est le nouveau roman de Natasha Preston, l’auteure de La Cave, que j’avais beaucoup aimé.

Résumé : « Ils pensent qu’ils sont invincibles. Ils pensent pouvoir faire et dire ce qu’ils veulent, sans jamais avoir à en assumer les conséquences. Ils ne m’ont pas laissé le choix. Il est temps pour eux de payer pour leurs péchés. »Un week-end entre amis, dans un chalet loin de tout, c’est exactement ce dont Mackenzie avait besoin.  La bande se retrouve, impatiente que la fête commence. Un verre, puis deux.  Et la nuit tombe dans l’oubli.Au réveil, c’est l’horreur.  Deux d’entre eux sont morts,  sauvagement assassinés.  Aucune trace d’effraction ni signe de lutte.  Les cinq survivants n’ont d’autre choix que de se suspecter. Quelqu’un ne dit pas la vérité.  Et la première erreur de Mackenzie est de croire que ce cauchemar est terminé.


Ma maman m’a ensuite donné deux livres, dont le premier n’est autre qu’un Harlan Coben, Sans un adieu, aux éditions Belfond noir. Un livre grand format qui va s’ajouter à ma PAL, puisque ce n’est pas une lecture prioritaire.

Résumé : Laura et David, l’ancienne top model devenue femme d’affaires et la star de l’équipe de basket des Celtics : un couple béni des dieux.
C’est en pleine lune de miel que la tragédie frappe : David part nager et disparaît. Sans un adieu.
Laura va alors découvrir des secrets bien enfouis…


Le deuxième livre donné par ma maman s’appelle Afin que naisse le jour, est a été écrit par Anne LeClaire, une auteure que je ne connaissais pas du tout. Tout comme le livre d’Harlan Coben, je vais tâcher de faire une petite place dans ma PAL à celui-ci.

Résumé : Dans une Amérique rurale, l’histoire poignante et inoubliable d’une amitié inattendue entre deux femmes que tout oppose.
À vingt ans, Opal a déjà commis quelques erreurs de parcours mais elle ne regrette rien. Ni d’avoir mis au monde son petit Zack, ni de s’être enfuie avec lui loin de Billy, le père de l’enfant, et de Melva, sa propre mère, qui tous deux lui menaient la vie dure. Opal croit aux signes et en sa bonne étoile. Elle part donc à l’aventure et décide, sur un simple coup de tête, de s’installer dans une bourgade perdue. L’arrivée soudaine de cette jeune femme fantasque et désinvolte ne manque pas d’intriguer, voire de déranger. Surtout Rose, sa voisine, une femme réservée, inconsolable depuis la perte de son seul enfant. Rose s’est fermée au monde et son amertume laisse Ned, son époux, parfois désemparé. Mais la présence tonique d’Opal lui redonne peu à peu goût à la vie tandis que naît entre elles un lien à la mesure des épreuves qu’elles devront affronter…


Et pour terminer, une de mes amies m’a prêté un livre qui me faisait de l’oeil depuis sa sortie : Le charme discret de l’intestin, écrit par Giulia Enders aux éditions Actes Sud. J’ai vraiment hâte de découvrir ce livre qui a tant fait parler de lui !

Résumé : Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre “deuxième cerveau” et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies…
Illustré avec beaucoup d’humour par la sœur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.


Vous connaissez certains de ces livres ?
N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire !
IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

 

 

Cette semaine, j’ai reçu dans ma boîte-à-lettres Juste un pari, la première romance jeunesse de Marie Mordomo, aux éditions Hachette romans. Je l’ai commencé et terminé dans la foulée. Ce fût une lecture sympathique, avec laquelle j’ai passé un bon moment.

Résumé : Quand ses amis lui proposent de le payer cinquante euros pour chaque semaine durant laquelle il sortira avec Eli, la fille la plus excentrique de sa classe, Dylan y voit l’occasion de se faire de l’argent facilement. Tout comme Eli  ! Si Dylan partage la récompense, elle s’engage à être la meilleure des petites amies. En scellant ce pacte, ils deviennent le couple parfait. En apparence seulement? Mais si différents qu’ils soient, Dylan et Eli ont tout de même deux points communs. Premièrement, ils cachent bien des choses derrière des sourires factices. Et deuxièmement, ils se détestent, depuis toujours  !


Grâce à Babelio et aux éditions Albin Michel, j’ai eu la chance de recevoir en avant-première Ce qu’est l’homme de David Szalay. Un roman que je vais m’empresser de débuter, avant sa sortie officielle le le 1er mars.

Résumé : Neuf hommes, âgés de 17 à 73 ans, tous à une étape différente de leur vie et dispersés aux quatre coins de l’Europe, essayent de comprendre ce que signifie être vivant. Tels sont les personnages mis en scène par David Szalay à la façon d’un arc de cercle chronologique illustrant tous les âges de la vie. En juxtaposant ces existences singulières au cours d’une seule et même année, l’auteur montre les hommes tels qu’ils sont : tantôt incapables d’exprimer leurs émotions, provocateurs ou méprisables, tantôt hilarants, touchants, riches d’envies et de désirs face au temps qui passe.
Et le paysage qu’il nous invite à explorer, multiple et kaléidoscopique, apparaît alors au fil des pages dans sa plus troublante évidence : il déroule le roman de notre vie.
Avec ce livre, finaliste du Man Booker Prize, le jeune auteur britannique offre un portrait saisissant des hommes du XXIe siècle et réussit, en disséquant ainsi la masculinité d’aujourd’hui, à dépeindre avec force le désarroi et l’inquiétude qui habitent l’Europe moderne.


Ensuite, j’ai reçu une romance légère, qui, je pense, va bien me faire rire : (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pèlerin aux éditions Diva romance.
Résumé : Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi.
Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise… Heureusement, il reste les amies et le bon vin.
À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.

J’ai ensuite eu la surprise de recevoir le premier tome de la saga L’étincelle écrit par Roxanne Maffre aux éditions Hachette.

Résumé : Anna est une étudiante de dix-neuf ans à la vie plutôt tranquille. Le soir de son anniversaire, elle accepte de suivre sa meilleure amie Allison à la soirée du mystérieux Stan. Si Allie est sous le charme, c’est pourtant Anna qui semble fasciner le jeune homme. Un simple regard de sa part réussit à créer l’étincelle. Mais Stan traîne derrière lui une réputation de mauvais garçon qui effraie Anna. Lorsque Léo, un garçon à l’apparence plus sage, se rapproche de la jeune fille, les choses se compliquent et les jalousies s’éveillent. Anna se retrouve face un choix : suivra-t-elle la voie de la raison ou ira-t-elle à l’encontre des interdits ?
Quelle ne fût pas ma surprise en découvrant dans le paquet envoyé par les éditions Hachette un petit carnet représentant L’étincelle, avec… ma photo sur la couverture ! C’est juste dingue. Un immense MERCI pour cette jolie attention.

Les éditions Charleston m’ont également envoyé Bon retour à la maison de Debbie Macomber, une auteure que j’adore. Je suis vraiment impatiente de découvrir son nouveau roman !

Résumé : En grandissant, Cassie Carter et ses soeurs, Karen et Nichole, étaient extrêmement proches. Jusqu’à ce qu’un événement les sépare… Après l’université, Cassie a fui sa maison pour épouser un homme mauvais, jetant aux orties ses études et brisant le coeur de ses parents.
À maintenant 31 ans, Cassie est de retour à Washington avec sa fille, espérant laisser son passé derrière elle. Après avoir mis fin à un mariage compliqué, elle tente de reconstruire le puzzle de sa vie. Malgré ses tentatives, elle n’a jamais réussi à faire la paix avec ses soeurs. Karen, la plus âgée, est une femme occupée, entre sa carrière et l’éducation de ses deux enfants. Et Nichole, la plus jeune, est une mère au foyer dont le mari passe tous les caprices.
Mais un jour, Cassie reçoit une lettre de Karen, qui laisse espérer une réconciliation. Et alors que Cassie se permet de croire à l’avenir, en s’excusant auprès de ses soeurs et en trouvant l’amour, elle réalise le pouvoir de la compassion, et la possibilité d’un nouveau départ…
Un merveilleux roman sur la persévérance et la confiance, un voyage excitant à travers les challenges et les joies de la vie.


J’ai également reçu Qui ment, écrit par Karen M. McManus aux éditions Nathan.

Résumé : Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l’élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle…
Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n’est pas accidentelle. Dès lors qu’un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d’eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre.
Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont tous quelque chose à cacher…

Et pour terminer en beauté ce In my mailbox, voici La haine qu’on donne de Angie Thomas aux éditions Nathan. Un roman qui m’a l’air extraordinairement fort en émotions ! J’ai hâte de le découvrir !

Résumé : Starr a seize ans, elle est noire et vie dans un quartier difficile rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic : tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche a enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

 

Pour accompagner cette sortie prochaine, les éditions Nathan m’ont gentiment fait parvenir des petits goodies à l’effigie du livre : un pin’s et un ruban #TheHateUGive. Merci pour cette petite attention, qui me fait très plaisir !


N’hésitez pas à me faire part en commentaires des nouveaux livres que vous avez reçu !

 

IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

 

 

Première réception de la semaine : Stony bay beach de Huntley Fitzpatrick aux éditions Nathan. Un livre qui sent bon le soleil, les vacances et la mer !

Résumé : Samantha a 17 ans. Sa mère est une figure politique locale. Leur maison est immense, immaculée, tout le contraire de elle des Garrett, les voisins que sa mère déteste. Ces derniers ont huit enfants et vivent dans un bouillonnant désordre organisé. Un jour d’été, alors que Sam les observe de son balcon, un garçon l’y rejoindre : c’est Jase, le troisième enfant des Garrett. Commence alors pour Sam et Jase l’été des premières fois, mais aussi des secrets, qui ne peuvent rester bien longtemps gardés…


J’ai ensuite eu la chance de recevoir un livre mystère de la part des éditions Gallimard jeunesse, qui n’était autre que Les mille visages de notre histoire, le nouveau roman de Jennifer Niven.

 

Résumé : Tout le monde croit connaître Libby Strout, mais personne n’a jamais cherché à savoir, au-delà de son obésité, qui est elle vraiment. Tout le monde croit connaître Jack Masselin, sexy, distant, trop cool pour le lycée. Mais la belle confiance de Jack cache un secret.


Deuxième réception surprise de la part des éditions Gallimard jeunesse : Libération, un roman de Patrick Ness, que je vais m’empresser de débuter !

Résumé : Nous sommes samedi, c’est l’été, et Adam Thorn ne le sait pas encore mais sa vie est sur le point de basculer. Entre les avances déplacées de son chef à la pizzeria où il travaille, son rendez-vous amoureux avec Linus pour qui ses sentiments ne sont pas clairs, le coup de main qu’il doit donner à son père à l’église et la fête de départ de son ex, Adam a du mal à faire face aux sentiments contradictoires qui l’habitent. Mais pendant ce temps, au bord du lac, l’esprit d’une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance et de libération…


J’ai ensuite réceptionné Si c’est pour l’éternité, un roman de Tommy Wallach, aux éditions Nathan, qui m’a l’air fort en émotions…

Résumé : Parker Santé n’a pas prononcé un mot depuis la mort de son père, il y a cinq ans. Tandis que ses camarades de classe postulent à l’université, lui sèche le lycée et traîne dans les halls des hôtel chics de San Francisco, où il perfectionne ses techniques de pickpocket.
Un jour, Parker est pris la mains dans le sac par une étrange jeune femme aux cheveux argentés, Zelda. Mais à sa grande surprise, elle ne le dénonce pas et ne cherche même pas à récupérer son argent. Elle lui confie n’en avoir bientôt plus l’utilité, car elle a la ferme intention de se suicider.
Parker, tombé sous son charme, décide alors d’essayer par tous les moyens de lui redonner goût à la vie…


Enfin, dernière réception de la semaine : Deux ans de vacances, de Jules Verne aux éditions Hachette romans. J’ai hâte de m’y plonger pour pouvoir m’évader en terre inconnue.

Résumé : Dans le Pacifique, un yacht, le Sloughi, est en perdition. A bord, quinze enfants de huit à quatorze ans.
Pas un adulte avec eux; le bateau a rompu mystérieusement ses amarres dans un port de la Nouvelle Zélande alors que les enfants s’apprêtaient à entreprendre une croisière, et que tout l’équipage se trouvait à terre.
La tempête précipite le Sloughi sur des écueils et les enfants, non sans peine, arrivent sur une île déserte. Les longues « vacances » commencent… Pour subsister, les enfants n’ont rien, que leur courage : ils chassent, pêchent, inventent des pièges, dressent des animaux, cultivent.
Hélas ! des rivalités divisent la petite colonie, les caractères se heurtent, la scission est accomplie quand de redoutables bandits abordent le rivage. Une lutte implacable s’engage : enfants contre hommes sans foi ni loi…
De multiples aventures, l’intelligence et la force de caractère des jeunes héros, font de Deux Ans de vacances un beau roman, très attachant.


Et de votre côté, avez-vous fait l’acquisition de nouveaux livres ?
IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

 

 

Première réception de la semaine : Contes des particuliers de Ransom Riggs, éditions Le Livre de Poche jeunesse. C’est un spin-off de la trilogie de Miss Peregrine et les enfants particuliers (que je n’ai toujours pas lu), qui fort heureusement, peut se lire séparément des 3 tomes.

 

Résumé : Pour tous ceux qui ont aimé Miss Peregrine et les enfants particuliers, découvrez l’ouvrage de référence cher à Millard Nullings, le garçon invisible, le spécialiste de tout ce qui a trait aux particuliers !
Les particuliers ont existé bien avant Miss Peregrine. Transmis de génération en génération depuis la nuit des temps, ce recueil regroupe différentes histoires inquiétantes et envoûtantes de particuliers :
« De riches cannibales qui se nourrissent des membres jetés par les particuliers » ; « Une princesse à la langue fourchue » ; « La première Ombrune » ; « La fille qui apprivoisait les cauchemars » ; « Le géant Cuthbert »…
Voici quelques-uns des contes compilés et annotés par Millard Nullings et merveilleusement illustrés.
Un recueil incontournable pour mieux connaître le monde fantastique des particuliers, avec ses boucles temporelles secrètes et ses personnages fascinants.


J’ai ensuite reçu La belle étoile de Cathy Cassidy, éditions Nathan. Vous connaissez sans doute cette auteure jeunesse, reconnue dans son domaine, qui a notamment écrit la saga jeunesse à succès Les filles en chocolat. Cette lecture prévoit donc d’être agréable et sans prise de tête.

Résumé : Dizzy avait 4 ans lorsque sa mère est partie vivre à Katmandou, la laissant seule avec son père. Elle ne l’a pas revue depuis, mais chaque année sa mère lui envoie une lettre ou un cadeau pour son anniversaire. Le jour de ses 12 ans, Dizzy attend donc le courrier avec impatience et reçoit… la visite d’une drôle de femme hippie : sa mère. La jeune fille est bouleversée, d’autant que sa mère lui propose de partir avec elle, faire la tournée des petits festivals de musique. Son père s’y oppose. Mais Dizzy grimpe tout de même avec quelques affaires dans le camion bariolé de sa mère, direction l’aventure au grand air…


 

Voici maintenant une réception que j’attendais avec grande impatience : le nouveau thriller de Marc Charuel, Les abysses du mal, qui sortira le 1er février aux éditions Albin Michel.

Résumé : Mon boulot : filmer le supplice des victimes avant de faire disparaître leur corps. Mon but : être le tueur le plus inventif. Parce que la mort est un spectacle, certains sont prêts à payer très cher pour y assister. Voyeurs protégés par un écran, tortionnaires par procuration… C’est la face cachée du Net. Un monde parallèle qui happe ses proies au hasard et fournit des frissons à prix d’or. Des réseaux sociaux incontrôlables aux mafias spécialisées dans le marché de la mort en direct, le nouveau thriller de l’auteur du Jour où tu dois mourir dévoile les forces insoupçonnées de la perversion humaine.


 

Et enfin, ma dernière réception, sitôt reçue sitôt commencée : True love de Jude Deveraux, édité chez Diva romance.

Résumé : Alors qu’Alix Madsen est en train de terminer ses études d’architecture, Adelaide Kingsley décède et lui demande dans son testament d’habiter pour une année sa charmante maison, sur l’île de Nantucket. La jeune femme accepte, mais il semble que la vieille dame avait une autre idée en tête pour elle : qu’Alix découvre pour quelle raison Valentina, une ancêtre de la famille Kingsley, a mystérieusement disparu, plus de deux cents ans auparavant… Et si ce n’était pas assez troublant, il se trouve qu’Alix doit travailler avec l’arrogant (mais très beau) Jared Montgomery, un architecte vivant dans la dépendance de la propriété…


N’hésitez pas à me faire part en commentaires de vos nouveautés livresques de la semaine !

IMM

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

 

 

Je suis heureuse de vous présenter les premiers livres
qui rejoignent ma bibliothèque en 2018 !!!

 

Fin 2017, j’ai reçu la box de la rentrée littéraire 2018 des éditions Nathan.

Elle contenait :

  • Le roman Lise et les hirondelles de Sophie Adriansen, à paraître le 1er février 2018
  • Les chroniques de Zi, livre 1 Phelan de Jean-François Chabas, à paraître le 11 janvier 2018

Résumé : À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu’elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l’Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l’atelier de confection familial, l’attitude de ses amis depuis qu’elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.
Le 16 juillet, Lise assiste à l’arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel’ d’Hiv’. Mais elle n’a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d’angoisse et de dangers, de moments de doute et d’espoir.

 

Résumé : Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s’apprête à le dévorer, quand, soudain, l’enfant l’interpelle…

Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l’épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l’apercevoir, alors qu’elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s’est emballé et l’a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l‘Ogre qui y règne… Personne n’est jamais ressorti vivant de ces montagnes.
Mais Phelan ne peut abandonner l’amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n’a d’égale que la susceptibilité. Avant même d’atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d’obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l’ombre d’une mystérieuse sorcière…

Pour continuer, j’ai eu la chance de recevoir Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly aux éditions Charleston. Même si on ne le voit pas sur le photo, c’est une jolie brique, qui va sans doute occuper mes longues soirées d’hiver.

 

Résumé : À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé. De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l’Histoire à travers la quête de l’amour, de la liberté et des deuxièmes chances.

Enfin, grâce à une Masse Critique spéciale organisée par Babelio, j’ai pu recevoir La ballerine aux gros seins de Véronique Sels aux éditions Arthaud (maison d’éditions, que je connais absolument pas, mais que je me fait une joie de découvrir). Si ce livre est aussi original que Voyage de noces avec ma mère, le dernier livre que j’ai lu de cet auteure, il devrait me plaire !
Résumé : Barberine s’entraînait déjà dans le liquide amniotique. C’est dire si sa détermination à devenir ballerine était entière. Mais la discipline est militaire. Le parcours, semé d’embuches. Sans compter qu’à tout moment, le gène du sein lourd menace. Et voilà que ses seins, Dextre et Sinistre, prennent voix. Un chant choral se met en place. C’est leur récit contre celui de Barberine. Parcours initiatique de la danse classique à la danse post-moderne de Bruxelles à New York, fable anatomique, critique de la raison mammaire, manifeste à trois voix, le roman questionne notre rapport au corps féminin et la place qui lui est donnée dans la société occidentale. Après pareil voyage au nord, au sud, à l’est et à l’ouest de notre anatomie, il est fort à parier que vous ne regarderez plus jamais un sein comme avant. Car si l’esprit parfois prend des détours, chair ne saurait mentir.

N’hésitez pas à me faire part de vos premières acquisitions 2018 en commentaires !