IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

Samedi dernier, j’ai fait un petit tour chez Emmaüs, et voici les livres avec lesquels je suis ressortie.

Il y a tout d’abord Un coeur trop lourd d’Ann Rule édité chez Michel Lafon, qui est un polar pour ma maman, qui adore les romans policiers inspirés de faits réels.

Résumé : Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Bienvenue au pays de Caux, terres de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…

Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu’à la dernière page…
Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu’à la dernière ligne.


Encore pour ma maman, un nouveau polar : Mémoire Piégée de Nicci French, un auteur que j’ai déjà lu et que j’aime beaucoup.

Résumé : Le 27 juillet 1969, Natalie Martello disparaît. Vingt ans plus tard, son corps est découvert, enterré à quelques mètres du domaine familial du Shropshire, au cœur du Pays de Galles. Les analyses révèlent que la jeune fille était enceinte. Jane, sa meilleure amie, va tenter de se remémorer cet été si particulier. Mais faire resurgir le passé n’est pas sans risque…


Vient ensuite un classique parmi les polars : Inferno de Dan Brown édité chez Le Livre de Poche. Un auteur que j’ai pu découvrir il y a quelques années, à travers Anges & démons, mais que je n’avais jamais relu depuis. Je suis donc impatiente de renouer avec sa plume !

Résumé : Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l’hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n’a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D’où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s’enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu’il est en possession d’un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n’a d’égale que sa passion pour « Inferno », le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l’ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire…


Encore une auteure de polars très connue : Karine Giebel et son roman Jusqu’à ce que la mort nous unisse édité chez Pocket. J’avais découvert Les morsures de l’ombre de cette auteure il y a quelques années, et j’en garde un agréable souvenir.

Résumé : L’Ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l’image de certains souvenirs. Toxique, à l’image de certains regrets.
L’Ancolie, c’est aussi le nom d’un chalet perdu en pleine montagne.
C’est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu’il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide.
Jusqu’au jour où la mort frappe tout près de lui, l’obligeant à sortir de sa tanière.
Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu’il s’agit d’un meurtre, que ce n’est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer.
Alors, aidé par Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec laquelle il a noué une étrange relation, il se lance dans une quête de vérité.
Une quête qui va le conduire sur d’effroyables sentiers, le confronter à ses propres démons.
Une quête qui va déterrer un à un des secrets profondément enfouis au coeur de cette paisible vallée, et qui auraient dû le rester à jamais.
Car si le mensonge blesse, la vérité peut être fatale…


Pour parfaire mon anglais, je me suis choisi plusieurs livres en VO, dont le premier est : How not to fall in love actually de Catherine Bennetto, qui me semble un livre amusant et assez simple à comprendre.

Résumé : Emma has a job in television which is distinctly less glamourous and exciting than it sounds. She’s managed to claw her way up the ranks from Tea-Maker and Rubbish-Collector to 2nd Assistant Director (heavy on the ‘assistant’. Even heavier on the ‘2nd’).

So when she finds she’s accidentally very pregnant and at the same time accidentally very sacked (well, less accidentally: she did tell her boss to stick his job up his bum), she knows things are going to have to change.

Luckily she’s also accidentally the heir to a lovely cottage in Wimbledon, with a crazy Rottweiler-owning octogenarian as a neighbour and a rather sexy boy as an accidental tenant. But this baby is coming whether she likes it or not, and she needs to become the sort of person who can look after herself let alone another human being – and quickly.


Je me suis pris Brida de Paulo Coelho, un auteur que j’aime beaucoup. Même si c’est une traduction (la langue d’origine de Paulo Coelho étant le brésilien), je ne doute pas d’acquérir du vocabulaire avec ce livre, tout en prenant plaisir à découvrir une autre histoire de cet auteur que j’aime beaucoup.

Résumé : This is the story of Brida, a young Irish girl, and her quest for knowledge. She has long been interested in various aspects of magic but is searching for something more. Her search leads her to people of great wisdom, who begin to teach Brida about the spiritual world. She meets a wise man who dwells in a forest, who teaches her about overcoming her fears and trusting in the goodness of the world; and a woman who teaches her how to dance to the music of the world, and how to pray to the moon. As Brida seeks her destiny, she struggles to find a balance between her relationships and her desire to become a witch. This enthralling novel incorporates themes that fans of Paulo Coelho will recognize and treasure—it is a tale of love, passion, mystery, and spirituality from the master storyteller.


Dernier livre en VO que j’ai choisi : The Surface Breaks de Louise O’Neill. Un livre que j’ai clairement choisi pour sa couverture, que je trouve absolument superbe !

Résumé : Deep beneath the sea, off the cold Irish coast, Gaia is a young mermaid who dreams of freedom from her controlling father. On her first swim to the surface, she is drawn towards a human boy. She longs to join his carefree world, but how much will she have to sacrifice? What will it take for the little mermaid to find her voice? Hans Christian Andersen’s original fairy tale is reimagined through a searing feminist lens, with the stunning, scalpel-sharp writing and world building that has won Louise her legions of devoted fans. A book with the darkest of undercurrents, full of rage and rallying cries: storytelling at its most spellbinding.


J’ai ensuite choisi plusieurs livres de Jonas Jonasson, un auteur que j’avais découvert grâce à Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, que j’avais bien aimé. Le premier livre que j’ai choisi, c’est L’assassin qui rêvait d’une place au paradis, édité chez Pocket.

Résumé : Li-ber-té ! Après trente ans de prison, Johann Andersson, plus connu sous le nom de Dédé le Meurtrier, est enfin libre. Mais ses vieux démons le rattrapent vite : il s’associe à Per Persson (réceptionniste sans domicile fixe) et à Johanna Kjellander (pasteure défroquée) pour monter une agence de punitions corporelles. Des criminels ont besoin d’un homme de main ? Dédé accourt ! Moyennant une large commission. Alors, le jour où il découvre la Bible et renonce à la violence, mettant en péril la viabilité de l’entreprise, Per et Johanna décident de prendre les choses en main. Game over Dédé !


Enfin, deuxième roman de Jonas Jonasson choisi : L’analphabète qui savait compter, édité chez Pocket. En tout cas, les couvertures et les titres de ses romans me donnent terriblement envie : je pense que c’est l’une des raisons principales qui m’ont fait choisir ces livres.

Résumé : Tout semblait vouer Nombeko Mayeki, petite fille noire née dans le plus grand ghetto d’Afrique du Sud, à mener une existence de dur labeur et à mourir jeune dans l’indifférence générale. Tout sauf le destin. Et sa prodigieuse faculté à manier les nombres. Ainsi, Nombeko, l’analphabète qui sait compter, se retrouve propulsée loin de son pays et de la misère, dans les hautes sphères de la politique internationale.
Lors de son incroyable périple à travers le monde, notre héroïne rencontre des personnages hauts en couleur, parmi lesquels deux frères physiquement identiques et pourtant très différents, une jeune fille en colère et un potier paranoïaque. Elle se met à dos les services secrets les plus redoutés au monde et se retrouve enfermée dans un camion de pommes de terre. À ce moment-là, l’humanité entière est menacée de destruction.
Dans sa nouvelle comédie explosive, Jonas Jonasson s’attaque, avec l’humour déjanté qu’on lui connaît, aux préjugés et démolit pour de bon le mythe selon lequel les rois ne tordent pas le cou aux poules.


J’ai également acheté Les morues de Titiou Lecoq édité chez Le Livre de Poche. C’est un roman feel good, qui a reçu un Prix, donc je me suis facilement laissé tenter.

Résumé : C’est l’histoire des Morues, trois filles – Ema, Gabrielle et Alice – et un garçon – Fred –, trentenaires féministes pris dans leurs turpitudes amoureuses et professionnelles. Un livre qui commence par un hommage à Kurt Cobain, continue comme un polar, vous happe comme un thriller de journalisme politique, dévoile les dessous de la privatisation des services publics et s’achève finalement sur le roman de comment on s’aime et on se désire, en France, à l’ère de l’internet. C’est le roman d’une époque, la nôtre.


J’ai également acheté un livre qui me faisait très envie depuis longtemps, que tout le monde a déjà lu (sauf moi, évidemment) : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano édité chez Pocket. Je vais vite le lire pour pouvoir rattraper mon retard !

Résumé : Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps: elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…


Je me suis laissé tenter par un livre qui s’appelle Mudwoman de Joyce Carol Oates édité chez Points. Joyce Carol Oates est une auteure que j’adore, que j’ai notamment pu découvrir à travers son roman J’ai réussi à rester en vie, lu il y a quelques années, qui m’avait bouleversé. J’ai donc particulièrement hâte de retrouver sa plume !

Résumé : Abandonnée par sa mère dans les marais des Adirondacks, Mudgirl est miraculeusement sauvée puis adoptée par un couple résolu à lui faire oublier son horrible histoire. Devenue Meredith Neukirchen, première femme présidente d’université, Mudwoman, brillante et irréprochable, se dévoue toute à sa carrière. Un voyage sur les lieux de sa naissance va faire resurgir les fantômes du passé…


J’ai également acheté un roman dont j’ai entendu parler cette semaine et qui m’a tout de suite attiré : Quand j’avais cinq ans je m’ai tué de Howard Buten édité chez Points. Je suis impatiente de le découvrir !

Résumé : Un roman d’amour. Raconté par un garçon de huit ans qui dérange et bouleverse les conventions des adultes et se retrouve victime de leur bêtise.
Gil est en effet enfermé dans un hôpital psychiatrique pour « troubles du comportement avec symptômes schizoïdes ». Son crime ? Il a été surpris à des jeux amoureux avec sa petite copine, Jessica.
C’est son histoire qu’il raconte. Toute son histoire: sa famille, son école avec ses copains et ceux qui ne le sont pas, ses rêveries devant les héros de la télé, ses craintes et ses révoltes, sa tendresse pour Jessica.
Et ce récit est écrit dans sa langue, une langue qui écorche la syntaxe mais nous attendrit et nous séduit par ses trouvailles poétiques, ses mille drôleries, la façon dont elle transcrit la réalité telle que peut la voir Gil.
Un livre tendre, burlesque et ironique qui nous enseigne que le « vert paradis des amours enfantines » est un domaine bien difficile à préserver des préjugés adultes sur le comportement des enfants.


Et pour terminer sur la présentation de mes achats livresques chez Emmaüs, voici un Agatha Christie : La Maison du péril édité chez Le Club des Masques. J’ai eu une brusque envie de lire un Agatha Christie, et je me suis rendu compte que je n’en avais plus dans ma PAL ! J’ai vite remédié à ce problème.

Résumé : Un lourd tableau qui se décroche à la tête d’un lit. Un rocher qui dévale une falaise et s’écrase sur le sentier.
Les freins d’une voiture qui lâchent dans une descente… Et pour finir, une balle perdue qui vient se loger dans un chapeau !
Pour Hercule Poirot, en villégiature sur la cote sud de l’Angleterre, il n’y a guère de doute : on en veut à la vie de la ravissante Miss Buckley, héritière d’une villa délabrée du voisinage. Même si l’intéressée ouvre de grands yeux, se demandant qui peut bien lui en vouloir.
L’assassinat de sa cousine, qu’on a manifestement confondue avec elle, obligera Miss Buckley à prendre au sérieux les craintes du détective. Lequel n’aura de cesse de démasquer le coupable. Mais seule une très savante mise en scène lui permettra d’y parvenir. Et la surprise sera de taille…


J’espère que ce petit article de présentation vous a plût.
N’hésitez pas à me conseiller en commentaires, où à me faire part de vos nouvelles réceptions livresques.

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

Pour commencer cet In My Mailbox d’automne, j’ai tout d’abord reçu Mortelle tentation de Christophe Ferré aux éditions L’Archipel. Un polar français que je viens de terminer de lire, et que j’ai beaucoup apprécié. Ma chronique est en cours d’écriture et devrait paraître dans les jours à venir.

Résumé : Quand l’homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent. Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ? Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d’Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre. D’abord inquiète qu’il ait croisé la route de l’assassin, Alexia découvre avec effroi qu’il connaissait la victime. Et s’il était en réalité le meurtrier ? Déchirée entre l’amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité.


Grâce à Babelio, j’ai eu l’opportunité de recevoir Attendre un fantôme de Stéphanie Kalfon édité chez Joelle Losfeld éditions. Un roman dont le résumé m’avait attiré, mais qui s’est avéré très décevant. Je vous en reparlerai prochainement dans une chronique.

Résumé : Kate, jeune fille de dix-neuf ans, vit un drame : la mort brutale de son amoureux dans un attentat. Tout pourrait s’arrêter là. Mais ce serait sans compter sa mère, les gens qui l’entourent et la manière dont ce drame résonne en eux, dont ils s’en emparent, dont ils décident que ce sera le leur – et le transforment en traumatisme. Voici des personnages qui sont comme des poupées russes : chaque membre de la famille de Kate semble en cacher un autre, ou se cacher derrière un autre, les histoires des autres venant hanter la mémoire des uns. Le roman explore les relations qui lient une famille où il fait bon se taire. La violence rôde mais on ne la voit pas. Si la violence est ici dangereuse, c’est qu’elle passe par le banal ; voilà son déguisement, sa petite excuse, la main tendue d’une mère affirmant porter secours tandis qu’elle étouffe. Kate va suivre les fantômes qui mènent à la possibilité de vivre encore. En affrontant l’emprise de sa mère, en la mettant au jour, elle parvient à faire sauter un à un, cran après cran, les rouages mécaniques de la violence. Pour cela il lui faut cesser d’attendre, pour prendre le risque d’exister.


Les éditions Gallimard jeunesse m’ont fait parvenir La reine sous la neige de François Place. Un roman original et étonnant, mais qui m’a laissé sur ma faim. Ma chronique sur ce livre sera la prochaine postée sur le Blog : tenez-vous prêts !

Résumé : Un récit mettant en scène une jeune fille fragile de 18 ans, un vol de portable, un coup de foudre, un avion dérouté, un enfant perdu, un tigre évadé du zoo, une statuette en plastique ou encore Londres sous la neige et la mort de la reine d’Angleterre.


Toujours aux éditions Gallimard jeunesse, j’ai eu la surprise de recevoir Cursed, illustré par Frank Miller et écrit par Thomas Wheeler. Un roman jeunesse que je n’avais pas demandé, et qui ne me tente pas forcément, puisqu’il est bien éloigné des genres littéraires que j’affectionne. J’attendrai de voir les retours sur ce livre, et s’ils sont en majorité positifs, pourquoi pas tenter de le découvrir…

Résumé : Nimue a échappé au massacre de son village. Sa mère, avant de mourir, l’a chargée d’une mission : remettre l’épée du pouvoir à Merlin, le sorcier redoutable.
Accompagnée d’Arthur, faux chevalier menteur et séducteur, Nimue sent grandir en elle la magie noire et ancestrale de l’épée. L’arme fait d’elle une combattante féroce, rebelle et le seul espoir de son peuple : la Sorcière Sang-de-loup.
Mais Nimue n’est qu’à l’aube de son destin.


J’ai eu la chance de remporter Terrible vertu de Ellen Feldman édité chez Cherche Midi, lors d’une Masse Critique privilégiée organisée par Babelio. Un roman féministe qui m’a l’air fort intéressant !

Résumé : « Le devoir d’une femme : regarder le monde bien en face, avec une lueur infernale dans les yeux ; avoir un idéal ; parler et agir en dépit de toutes les conventions. » Telle était la philosophie de Margaret Sanger et telle a été sa vie.
Portrait d’une des figures les plus influentes et les plus controversées du XXe siècle, ce roman met en scène cette femme indomptable.

Élevée dans un milieu pauvre, par une mère épuisée par treize grossesses, Margaret se fait très jeune le serment de ne jamais subir la vie d’une femme au foyer. Devenue infirmière à une époque où la contraception est illégale, elle décide de se consacrer aux femmes et met sur pied en 1916 la première clinique clandestine de contrôle des naissances. C’est le début d’une vie de luttes enfiévrées qui la conduiront à créer en 1952 le planning familial, avant de militer, par tous les moyens, pour la légalisation de la pilule. Son acharnement la conduira plusieurs fois en prison, elle sera contrainte de fuir les États-Unis pour l’Angleterre et la France, où, là encore, toujours aussi indomptable et provocante, elle poursuivra son inlassable combat pour l’égalité des sexes.

Ellen Feldman nous restitue ici la vie d’une femme hors du commun, mais aussi de ses proches, mari, amants, enfants, famille, dont l’existence a souvent été malmenée par cette héroïne en quête d’absolu, qui a changé la vie de toutes les femmes, peut-être aux dépens de la sienne.


Enfin, j’ai reçu Tu fais quoi pour Noël ? Je t’évite ! de Juliette Bonte aux éditions Harlequin. Une romance que je vais bien éviter garder pour le découvrir dans une période de l’année plus adéquate : au mois de décembre !

Résumé : Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.


Et vous, en ce début d’automne, quels sont les livres qui ont rejoint vos bibliothèques ?

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

J’ai tout d’abord reçu le tome 3 de Lady Helen, Le Charme des Mauvais Jours de Alison Goodman, édité chez Gallimard jeunesse. Comme je n’ai pas lu les deux premiers tomes, celui-ci ne sera donc pas prioritaire dans mes futures lectures.

Résumé : Bath, décembre 1812…
Lady Helen prépare son mariage avec le duc de Selburn, mais son esprit est ailleurs: sa mission de Vigilant Suprême n’est pas encore accomplie. Cette double vie met Helen au supplice: non seulement elle doit résister à ses sentiments pour le charismatique Lord Carlston, mais elle doit aussi maîtriser ses pouvoirs. La confrontation finale avec leur grand ennemi, l’Abuseur Suprême, est imminente…


J’ai également reçu Le matin de never world de Marissa Pesll, toujours édité chez Gallimard jeunesse. Un roman qui me fait très envie !

Résumé : Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit copain, Béatrice n’a toujours pas revu leurs amis. Ils lui cachent quelque chose et la soirée des retrouvailles dérape : un homme étrange leur annonce qu’ils sont coincés au Neverworld et revivront sans cesse la même journée jusqu’à ce qu’ils prennent la décision la plus difficile de leur vie… Mensonges, peurs et sentiments : les masques tombent dans la bande d’amis. Qui sortira vivant du Neverworld ?


Enfin, j’ai été sélectionnée par Pocket pour devenir juré du prix du Polar 2019. J’ai donc reçu 4 polars à découvrir cet été. Le premier est Qui a tué Heidi de Marc Voltenauer, que j’ai d’ores et déjà lu (ma chronique sera disponible dans les prochaines semaines).

Résumé : Voyage au plus noir de l’âme humaine…

Qu’a-t-il bien pu arriver à l’inspecteur Auer ?
Un tueur à gages abat un politicien à l’opéra de Berlin, en plein milieu d’une représentation. Sa prochaine destination : Genève. Et puis, Gryon.
Gryon où Andreas Auer, qui vient d’être suspendu par le commandant de la police, décide d’aider un ami paysan à la ferme pour sortir de sa déprime. Gryon, ce petit village si paisible. Paisible ? Pas si sûr…
Dans la chambre de sa mère, un homme rumine ses fantasmes les plus fous. Il est prêt à passer à l’acte.
Un chassé-croisé infernal se profile, et va tout balayer sur son passage. Andreas et les siens en sortiront-ils indemnes ?

Après le succès du Dragon du Muveran, le nouveau polar glaçant de Marc Voltenauer vous entraîne au cœur des Alpes vaudoises.


Deuxième polar en lice dans la compétition pour le prix du Polar de Pocket : Toute la vérité de Karen Cleveland, que j’ai déjà fini de lire, et qui m’a bien plût.

Résumé : Malgré un travail passionnant qui l’empêche de passer du temps avec ses enfants et un prêt immobilier exorbitant, Vivian Miller est comblée par sa vie de famille : quelles que soient les difficultés, elle sait qu’elle peut toujours compter sur Matt, son mari, pour l’épauler.

En tant qu’analyste du contre-renseignement à la CIA, division Russie, Vivian a la lourde tâche de débusquer des agents dormants infiltrés sur le territoire américain. Un jour, elle tombe sur un dossier compromettant son époux. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays… ou sa famille.


Troisième livre sélectionné pour le prix du Polar : Femme sur écoute de Hervé Jourdain, toujours édité chez Pocket, que j’ai également fini de lire.

Résumé : Manon est strip-teaseuse et escort girl dans le quartier du Triangle d’or à Paris. Elle vit avec sa soeur, étudiante en philo, et le bébé qu’elle a eu avec Bison, incarcéré en préventive pour un braquage raté. Manon ne mène qu’une bataille, celle de son avenir. Le plan : racheter une boutique sur les Champs-Élysées et par la même occasion, sa respectabilité. Mais ça, c’était avant qu’on pirate sa vie.

Pôle judiciaire des Batignolles. Les enquêteurs de la brigade criminelle, tout juste délogés du légendaire 36 quai des Orfèvres pour un nouveau cadre aseptisé, s’escriment à comprendre pourquoi chacune des enquêtes en cours fuite dans la presse. Compostel et Kaminski sont à la tête d’une jeune garde, qu’a récemment rejointe Lola Rivière. Absences répétées, justifications aux motifs évasifs… La réputation de l’experte en cybercriminalité n’est pas brillante. Compostel a malgré tout décidé de lui accorder sa confiance en lui remettant pour dissection l’ordinateur de son fils, suicidé trois ans plus tôt.


Enfin, dernier des quatre polars en lice pour le prix du Polar de Pocket : Emma dans la nuit de Wendy Walker. Un livre que j’ai d’ores et déjà découvert. Ma chronique est déjà en ligne ici !

Résumé : Deux sœurs disparaissent. Trois ans plus tard, une seule revient. Dit-elle toute la vérité ?

Emma, 17 ans, et Cass, 15 ans, sont les sœurs Tanner, devenues tragiquement célèbres depuis leur inexplicable disparition. Après trois ans d’absence, Cass frappe à la porte de chez ses parents. Elle est seule. Elle raconte comment sa sœur et elle ont été victimes d’un enlèvement puis retenues captives sur une mystérieuse île.

Emma y serait toujours. Mais la psychiatre qui suit cette affaire, le Dr Abigail Winter, doute de sa version des faits et s’intéresse de plus près aux Tanner. Elle finit par découvrir, sous le vernis des apparences, une famille dysfonctionnelle régentée par une mère narcissique.

Que s’est-il réellement passé trois ans auparavant ? Cass dit-elle toute la vérité ?


Grâce à Babelio, je vais avoir l’occasion de découvrir La neuvième tombe de Stefan Ahnhem édité chez Albin Michel. Un thriller suédois que je vais m’empresser de découvrir prochainement !

Résumé : La nuit tombe sur Stockholm. En quittant le Parlement après une séance houleuse pour rejoindre la voiture qui l’attend, le ministre de la Justice disparaît. Cette même nuit, à Tibberup, un petit village au nord du Danemark, la femme d’un célèbre présentateur est violée et assassinée chez elle. Bientôt d’autres corps, mutilés, sont retrouvés de part et d’autre du détroit d’Öresund. Chargés de l’enquête, l’inspecteur suédois Fabian Risk et son homologue danoise Dunja Hougaard vont faire face au pire complot qu’on puisse imaginer… et à cette question qui tourne à l’obsession : jusqu’où peut-on aller par amour ?
Aussi sombre que les profondeurs d’un hiver nordique, aussi lancinant qu’un cauchemar, La Neuvième tombe confirme Stefan Ahnhem comme la nouvelle révélation du thriller suédois depuis son best-seller Hors cadre, prix Crimetime Specsavers en Suède.


Enfin, dernière réception : Un détective très très très spécial de Romain Puértolas édité chez Le Livre de Poche jeunesse. Un très court polar, que je vais lire dans les prochains jours.

Résumé : Gaspard, brillant trisomique de trente ans d’une curiosité insatiable, vit chez ses parents qu’il adore et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d’aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à un tragique accident, ses deux patrons disparaissent et il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d’ailleurs à se faire recruter par un cabinet de détective privé pour enquêter sur la mystérieuse mort d’un patient dans un centre d’éducation spécialisé… Son handicap sera pour une fois un atout.
Mais la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit…


En connaissez-vous certains ? Vous font-ils envie ?


IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

En mai, j’ai eu la chance de découvrir Nos âmes jumelles de Samantha Bailly éditions Le Livre de Poche jeunesse. Je vais maintenant pouvoir découvrir la suite grâce à Nos âmes rebelles ! J’ai hâte de retrouver les deux protagonistes que j’ai tant apprécié dans le premier tome.
Résumé : L’une écrit, l’autre dessine. La première est aussi solaire que populaire, la seconde timide et solitaire. Sonia finit son premier roman, Lou prépare le concours d’entrée des Gobelins. Car si toutes les deux passent le bac, elles ne rêvent que de partir à Paris étudier. D’ici là, elles développent ensemble leur blog BD, Trames jumelles, dont l’audience ne cesse de croître. Côté cœur, Sonia craque pour Gabriel tandis que Lou se demande ce qu’elle éprouve vraiment pour Vittore…

Dans ma Boîte Aux Lettres en ce début de mois de juillet,  j’ai reçu Julien, le bienfaiteur de Gilles Gérardin éditions Eyrolles, qui est un roman dont j’ai entendu beaucoup de bien et que j’ai hâte de découvrir !

Résumé : Julien, la quarantaine, marié, père de famille, est au chômage depuis plus d’un an. Au fil des jours, l’espoir de retrouver un emploi s’amenuise et le trou de ses dettes se creuse. Prenant conscience de l’inutilité de son existence, il décide d’y mettre fin. Mais au moment de passer à l’acte, il découvre que les assurances indemnisent beaucoup mieux le décès accidentel qu’un banal suicide. Julien entreprend donc d’organiser sa mort « accidentelle ».
Ne reste plus qu’à régler quelques petits détails, le choix du cimetière et celui du moyen le plus efficace de passer de vie à trépas. Plus les préparatifs avancent, plus l’échéance fatale se rapproche, plus Julien hésite. Il n’est pas si facile de se résoudre à sa propre mort.
La nouvelle de son généreux sacrifice s’ébruite. L’entourage se ligue alors pour l’aider à accomplir le destin exemplaire qu’il s’est choisi : devenir « le Bienfaiteur », ce héros des temps modernes prêt à offrir sa vie pour sauver sa famille.


J’ai fait un petit tour rapide chez Emmaüs pour acheter des livres de poche faciles à transporter pour ma mère, et j’ai débusqué L’ombre de ton sourire de Mary Higgins Clark éditions Le Livre de Poche. Il va rejoindre ma PAL pour une durée indéterminée.

Résumé : Olivia Morrow sait sa fin proche. L’heure est peut-être venue de révéler le terrible secret de famille qu’elle est la seule à connaître. Qui pourrait en effet soupçonner sa cousine Catherine, nonne en voie de béatification, d’avoir eu, à dix-sept ans, un enfant, et de I’avoir abandonné ?

La petite-fille de Catherine, Monica, se trouve être l’héritière de la fortune colossale de son grand-père. Pour qu’elle puisse en bénéficier, Olivia doit lui révéler l’identité de celui-ci et le mystère de ses origines. Donc rompre la promesse faite à sa cousine et trahir sa mémoire. Mais surtout mettre peut-être enjeu la vie de la jeune femme car bien sûr certains n’ont aucun intérêt à ce que la vérité éclate au grand jour…

Un formidable suspense où la grande Mary Higgins Clark entrelace science, foi et quête d’identité dans une course haletante contre la mort.


Après avoir lu le premier tome de Strong Girls Forever : Comment ne pas devenir cinglée ?, je vais m’attaquer au tome 2 : Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? de Holly Bourne aux éditions Nathan. J’ai hâte de voir ce que l’auteure nous réserve pour ce second tome !

Résumé : Amber, grande rousse et grande gueule, quitte l’Angleterre et ses amies du Club des Vieilles Filles pour l’été. Sa mission ? Renouer avec sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis deux ans, et qui est partie diriger un camp de vacances aux Etats-Unis. Une situation explosive, d’autant qu’Amber n’a jamais eu la langue dans sa poche. Heureusement qu’il y a Kyle, le beau gosse (à la réputation sulfureuse, hélas), pour lui redonner le sourire. Mais comment tomber amoureuse de l’archétype du mec parfait et irrésistible, lorsqu’on est une féministe convaincue et une fille complexée par son physique ?


Les éditions Nathan m’on envoyé deux livres d’expériences originales : La science est dans l’oeuf de Cécile Jugla et Jack Guichard.

Résumé : 10 expériences faciles et amusantes avec… un œuf ! Pourquoi l’œuf flotte-t-il quand il est vieux ? La mayonnaise est-elle une émulsion ? Quel principe permet de faire des œufs en neige ? Comment faire rebondir un œuf sans le casser ?…
10 expériences faciles et étonnantes pour découvrir de grands principes scientifiques grâce à… un œuf !
Un livre pour faire des expériences avec son enfant dès 4 ans

Ainsi que La science est dans le citron, toujours écrit par Cécile Jugla et Jack Guichard et édité chez Nathan. Des expériences ludiques, que je testerais bien volontiers !

Résumé : 10 expériences faciles et amusantes avec… un citron ! Est-ce que ton citron peut flotter ? Sais-tu nettoyer une pièce avec du jus de citron ? Pourras-tu écrire un message secret à l’encre invisible ? Comment créer un volcan avec du jus de citron…
10 expériences faciles et étonnantes pour découvrir de grands principes scientifiques grâce à… un citron !


J’ai également reçu, toujours de la part des éditions Nathan : Signé poète X de Elizabeth Acevedo. Un roman qui m’a l’air hyper bien, que je vais lire très prochainement.

Résumé : Dans un monde qui ne veut pas l’entendre, elle refuse de rester silencieuse

Résumé : Harlem. Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes.
Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix.

Les éditions Nathan m’ont fait parvenir plusieurs tomes de la série Léna Rêve d’étoile, édité en collaboration avec l’Opéra de Paris. Cette série est également adapté en épisodes filmés, qui sont disponibles en replay sur France.tv. L’ensemble de cette saga jeunesse a été écrite par Elizabeth Barféty, qui est l’auteure de la célèbre saga que j’adore : 20, Allée de la Danse.
Résumé : Ayant raté son rendez-vous avec Henri, Léna doit retourner à l‘École de Danse. Mais y a-t-elle encore sa place, après avoir gâché le gala de mi-saison ? Gabrielle Carré, la directrice, décide de l’expulser. Cependant, Léna ne se laisse pas décourager. La danseuse est bien décidée à lui prouver qu’elle mérite de rester au sein de l‘École et se joint à ses camarades pour exécuter un numéro baroque, style qu’elle maîtrise parfaitement.
Résumé : Alors qu’Henri tente de fabriquer un portail temporel pour ramener Léna en 1905, la jeune ballerine danse en duo avec le beau Max lors d’un cours. Cela provoque la colère et la jalousie de Théa, la petite amie de Max.
Pourtant, les deux rivales n’ont d’autre choix que de mettre leur animosité de côté lorsqu’elles doivent créer une chorégraphie ensemble.
Vont-elles y parvenir ?
Résumé : À l’École de Danse, le gala de mi-saison approche et Léna veut absolument obtenir un rôle : c’est peut-être sa dernière chance de danser sur la scène du Palais Garnier ! Mais sous pression, elle enchaîne les répétitions difficiles avec Max, jusqu’à se faire rétrograder au rang de doublure. Toujours motivé, le danseur élabore alors un plan pour récupérer leurs rôles et aider Léna à reprendre confiance en elle.

Pour continuer ma saga 20, Allée de la Danse écrite par Elizabeth Barféty et édité chez Nathan, voici trois nouveaux tomes : Sous les projecteurs, Le rêve américain et La révérence. J’ai déjà hâte de les découvrir !
Résumé : À l’École, les jeunes danseurs ne parlent que d’une chose : le tournage d’un film pour lequel le réalisateur va recruter des petits rats?! La plupart des rôles seront muets — et dansés bien sûr?! Mais il y a quand même des premiers rôles… et donc des auditions.
Colas les passe avec succès et décroche le premier rôle ! Le tournage se déroule bien, et le garçon prend goût à la caméra. Très vite, un agent le remarque et lui propose de prendre en main sa carrière cinématographique, mais cela signifierait renoncer à l’École de danse…

 

Résumé : Les élèves de l’École de Danse sont surexcités : les voici à New York, où ils doivent donner deux représentations exceptionnelles ! Les petits rats en prennent plein les yeux : visites emblématiques, burgers et sodas géants, mais aussi découverte du New York City Ballet?!
Ils y découvrent un style de danse athlétique qui les intrigue ; au point que Maïna hésite à passer les auditions de la School of American Ballet…

Résumé : À l’École, les jeunes danseurs ne parlent que d’une chose : le tournage d’un film pour lequel le réalisateur va recruter des petits rats?! La plupart des rôles seront muets — et dansés bien sûr?! Mais il y a quand même des premiers rôles… et donc des auditions.
Colas les passe avec succès et décroche le premier rôle ! Le tournage se déroule bien, et le garçon prend goût à la caméra. Très vite, un agent le remarque et lui propose de prendre en main sa carrière cinématographique, mais cela signifierait renoncer à l’École de danse…


Toujours de la part des éditions Nathan, j’ai reçu Sami Melody, le tome 2 de Cathy Cassidy. Je n’ai pas lu le premier tome – je ne l’ai même pas en ma possession -, donc je doute de lire ce livre prochainement.
Résumé : La suite des aventures de Lexie et du groupe de musique les Lost & Found. Sami est un migrant de Syrie qui a perdu sa famille pendant leur traversée de la Méditerranée. A présent, il a retrouvé des proches, est membre du club de musique de son collège et la fille qui lui plaît s’intéresse aussi à lui.

Pour continuer avec mes nouvelles réceptions du mois de juillet, voici Si seulement, Lucie de Vincent Engel édité chez Hachette romans. Un roman qui m’attire tout particulièrement, et que je vais sans doute découvrir dans les jours qui viennent.
Résumé : Depuis l’enfance, Lucie porte un secret. Sa tête est pleine de si qui l’empêchent parfois de faire des choix. Lorsqu’elle rencontre Jim, elle voit en lui une sorte d’extraterrestre. Elle le déteste tout de suite car elle sait qu’elle pourrait tomber amoureuse de lui. Jim vit dans ses rêveries. Il s’intéresse à des sujets qui n’intéressent personne et vice-versa. Lorsqu’il croise le regard de Lucie, il sait qu’elle est différente des autres filles. Il sait aussi, à ce moment-là, que sa vie va changer.

Enfin, pour finir cet In My Mailbox, voici Chipie à tout prix de la célèbre Youtubeuse Dear Caroline & Cali Keys édité chez Prisma, que j’ai eu la chance de remporter lors d’un jeu-concours organisé sur le Twitter de la maison d’éditions.
En plus de ça, cet exemplaire du livre remporté sur Twitter était dédicacé de la main des deux auteures ! Un grand merci aux auteures, ainsi qu’aux éditions Prisma pour ce super cadeau !

Résumé : Angie est une jeune fille passionnée par ses études de cinéma, mais jalousée par les gens de sa classe, humiliée chaque jour par une prof peu compréhensive, et qui doute terriblement de ses qualités. Pourtant pleine d’idées créatives, elle n’a qu’un ami qui l’encourage à s’épanouir, Anthony, avec qui elle peut être vraiment elle-même, sans tenir compte du regard des autres. D’autant qu’elle tombe amoureuse d’un jeune cinéaste venu donner des conférences dans son école, un amour interdit qui ne simplifie pas sa vie !

Un jour, elle décide d’ouvrir une chaîne YouTube, comme les filles qu’elle suit et avec qui elle développe bien plus d’affinités qu’avec celles de sa classe. Elle va y trouver de vraies amies et une activité qui donne du sens à sa vie. Mais quand le succès surgit, Angie doute encore. Et son amour résistera-t-il au tourbillon ?

Et vous, quelles sont vos nouveautés livresques de ce début de mois de juillet ?

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

Je vous retrouve pour vous faire découvrir mes nouvelles réceptions littéraires pour ce début de mois de juin !


J’ai tout d’abord acheté Ton dernier mensonge de Mary Kubica aux éditions Harper Collins. Un thriller qu’a déjà lu ma maman, qui l’a beaucoup aimé.

Résumé : Le monde de Clara Solberg vole en éclats quand son mari, Nick, décède dans un accident de voiture. Heureusement, leur fille Maisie, quatre ans, en sort indemne. La cause de l’accident semble claire, mais Maisie commence à avoir des terreurs nocturnes qui amènent Clara à s’interroger sur ce qui s’est vraiment passé pendant cet après-midi tragique.
Rongée par la douleur, obsédée par l’idée que la mort de Nick n’est peut-être pas accidentelle, Clara s’engage dans une quête désespérée pour découvrir la vérité. Qui aurait pu vouloir du mal à Nick ? Et surtout, pourquoi ? Clara est prête à tout pour obtenir des réponses.
Mary Kubica explore dans Ton dernier mensonge le poids des non-dits, de la manipulation et de la culpabilité au sein du couple à travers une intrigue aussi ingénieuse qu’addictive.


J’ai ensuite reçu La Loi de Gaia de Caroline Giraud éditions Bookelis, qui est un livre que j’ai remporté via un concours Twitter organisé par l’auteure (que je remercie une nouvelle fois !). Ce livre ne fait pas parti de mes lectures prioritaires, mais je vais essayer de le lire prochainement.

Résumé : Loi de Gaia, article 1
Les survivants du pays détruit par l’explosion nucléaire sont déchus de leur humanité et doivent porter un tatouage permettant de les identifier. Chaque tatouage représentera un animal symbolisant le crime commis. Un loup pour le meurtre, un lion pour le viol, un renard pour la torture et un tigre pour le rapt d’enfants.
Article 2
Les tatoués seront distribués aux familles et amis des victimes pour leur permettre de se venger de leurs crimes. Un maître a tous les droits sur son tatoué, excepté celui de le tuer. Il peut le battre, l’exploiter, le revendre, l’enfermer, etc.
Article 3
Toute atteinte d’un tatoué sur un civil sera punie par un emprisonnement à vie dans un camp de torture.
Paris croule sous les bombes et les fusillades depuis que Kagan Közul est revenu se venger de ceux qui l’ont injustement envoyé en prison cinq ans auparavant. Des trois coupables, il n’en reste plus que deux : Sarah et Milian se haïssent, mais à présent ils doivent survivre, ensemble.


J’ai reçu Yann, un roman de Pascal Ruter (un auteur que j’adore) et Yannick Agnel aux éditions Hachette romans. C’est l’autobiographie romancée du champion de natation : j’ai vraiment hâte de le lire pour apprendre à le connaître un peu plus !

 

Résumé : Sur la terre ferme, Yann ne sait pas vraiment quoi faire de son corps. À quinze ans, il mesure un mètre quatre-vingt-dix, et ses pieds sont tellement immenses qu’on le surnomme « Big Feet ».
Mais, dans le bassin du prestigieux centre aquatique de Nice, il est comme un poisson dans l’eau. Sous l’œil exigeant de son entraîneur, il court après chaque dixième de seconde dans l’espoir de battre tous les records.
Yann est le récit romancé de l’adolescence de Yannick Agnel, champion de natation.


J’ai ensuite eu la chance de recevoir un magnifique livre, Si je me souviens bien de Hélène Le Bris aux éditions Eyrolles. Je suis totalement amoureuse de la couverture de ce livre, que je trouve superbe ! J’espère que le récit le sera tout autant.

 

Résumé : Marthe a 60 ans, et l’esprit confus. Elle le sait, se défend, s’organise pour mieux résister à Al – c’est ainsi qu’elle nomme le fauteur de ses troubles : son Alzheimer précoce. Pour retenir ses souvenirs récents, elle les note dans un cahier. Son passé lui échappe : elle ne sait plus pourquoi elle a déménagé, ni ce qu’est devenu le compagnon de sa vie. Le cahier restitue ses efforts pour comprendre, ses doutes, ses émotions qui mêlent frustration, culpabilité et désir de rattraper le temps perdu.
Un indice découvert au hasard dans une revue bouscule son quotidien : elle croit retrouver la piste de son mari disparu… Elle s’improvise alors détective et mène l’enquête à l’insu de ses proches, sa voisine cinéphile et son neveu adoré.


Toujours aux éditions Eyrolles, j’ai reçu Égarer la tristesse de Marion McGuinness, un récit sombre et triste, mais qui va, j’en suis sûre, me plaire. Les éditions Eyrolles m’ont également glissé un joli marque-page à l’effigie du livre : une petite attention que je trouve adorable !

 

Résumé : À 31 ans, Élise vit recluse dans son chagrin. Quelle idée saugrenue a eu son mari de mourir sans prévenir alors qu’elle était enceinte de leur premier enfant ?

Depuis ce jour, son fils est la seule chose qui la tient en vie, ou presque. Dans le quartier parisien où tout lui rappelle la présence de l’homme de sa vie, elle cultive sa solitude au gré de routines farouchement entretenues : les visites au cimetière le mardi, les promenades au square avec son petit garçon, les siestes partagées l’après-midi…

Pourtant, quand sa vieille voisine Manou lui tend les clés de sa maison sur la côte atlantique, Élise consent à y délocaliser sa tristesse. À Pornic, son appétit de solitude va vite se trouver contrarié : un colocataire inattendu s’invite à la villa, avec lequel la jeune femme est contrainte de cohabiter.


Continuons avec Magic Charly, tome 1 L’apprenti de Audrey Alwett, un magnifique roman édité chez Gallimard jeunesse.

 

 

Résumé : On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l’existence des magiciers. C’est le cas de Charly Vernier, jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S’il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n’a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.

Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d’âmes… Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly!

Audrey Alwett nous plonge dans une aventure de grande fantaisie, à la croisée des univers de Terry Pratchett, J.K. Rowling et Miyazaki.


Les éditions Hachette romans m’ont envoyé Au bout de trois de Maureen Johnson, une histoire jeunesse idéale pour l’été  : j’ai vraiment hâte de la découvrir !

 

Résumé : Mel, Nina et Avery ont toujours formé un inséparable trio de copines, mais l’été de leurs dix-sept ans va tout changer.

Cet été-là, alors que Nina profite des vacances pour participer à un stage scolaire, Mel et Avery commencent une relation qu’elles cachent à tous, même à leur meilleure amie. Cette trêve estivale ne pouvait cependant pas durer et, peu de temps après la rentrée, Nina découvre leur secret.

Mel et Avery doivent alors faire face au regard des autres, à l’intolérance et au rejet, mais aussi au regard qu’elles portent sur elles-mêmes. D’autant que même si Nina essaye de les soutenir, elle se pose des questions. Et peu à peu, le trio explose.


Et enfin pour clore ce In My Mailbox, voici ma dernière réception, remportée lors d’une Masse critique Babelio : La curieuse histoire d’un chat moribond de Marie-Renée Lavoie édité chez Alice Deuzio, qui sera ma prochaine lecture !

Résumé : Après avoir été trouvé dans la forêt par une petite fille qui pique-niquait, Ti-Chat se refait une vie dans une ruelle d’une ville du Québec, alors qu’il se croit en Australie. Le sauveront aussi du danger: Prémâché, le gros chat pas propre de la ruelle; l’USA, l’unité spéciale des araignées de sous-sol; Billy, le gentil voisin; et les parents de la petite fille, qui ont la chance incroyable d’être des bonshommes allumettes.La drôle d’ histoire d’un chat qui meurt souvent et ne grandit pas.


En connaissez-vous certains ? En avez-vous déjà lu ? Voulez-vous en découvrir ? Dites-moi tout !

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

En cette fin de mois d’avril, je vous retrouve pour vous proposer de découvrir mes nouvelles acquisitions littéraires du mois qui se termine.


Pour poursuivre ma saga 20, allée de la Danse de Elisabeth Barféty, les éditions Nathan m’ont envoyé les deux nouveaux tomes qui viennent de paraître : Le rêve américain.

Résumé : Les élèves de l’École de Danse sont surexcités : les voici à New York, où ils doivent donner deux représentations exceptionnelles ! Les petits rats en prennent plein les yeux : visites emblématiques, burgers et sodas géants, mais aussi découverte du New York City Ballet?!
Ils y découvrent un style de danse athlétique qui les intrigue ; au point que Maïna hésite à passer les auditions de la School of American Ballet…

Ainsi que La Révérence, toujours de la même auteure.

Résumé : La vie et les rêves des petits rats de l’école de danse de l’Opéra de Paris !
Résumé : Sofia est désespérée : ses parents vont divorcer et elle se sent responsable. Son père et sa mère étaient en désaccord permanent sur le fait qu’elle étudie loin d’eux, à l’École de Danse de l’Opéra de Paris. Peut-être que tout s’arrangerait si elle rentrait en Italie ? Après tout, là-bas aussi, elle pourrait danser. Mais sans sa bande de copains, ça n’aurait jamais la même saveur et, surtout, serait-elle vraiment prête à renoncer à l’enseignement de la prestigieuse école française ?


Grâce à Babelio, j’ai eu la chance de recevoir J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja aux éditions Belfond. Un livre historique sur l’histoire du Rwanda, qui va changer de mes lectures habituelles.

 

Résumé : Printemps 1994. Le pays des mille collines s’embrase. Il faut s’occuper des Tutsi avant qu’ils ne s’occupent de nous.
Rose, jeune Tutsi muette, écrit tous les jours à Daniel, son mari médecin, souvent absent. Elle lui raconte ses journées avec leur fils Joseph, lui adresse des lettres d’amour… Jusqu’au jour où écrire devient une nécessité pour se retrouver. Obligée de fuir leur maison, Rose continue de noircir les pages de son cahier dans l’espoir que Daniel puisse suivre sa trace.
Sacha est une journaliste française envoyée en Afrique du Sud pour couvrir les premières élections démocratiques post-apartheid. Par instinct, elle suit les nombreux convois de machettes qui se rendent au Rwanda. Plongée dans l’horreur et l’indicible, pour la première fois de sa vie de reporter de guerre, Sacha va poser son carnet et cesser d’écrire…

Dans ce premier roman bouleversant d’humanité, Yoan Smadja raconte le génocide des Tutsi du Rwanda à travers le regard de deux femmes éblouissantes, Rose et Sacha qui, sans le savoir, et par la seule force de leur plume, vont tisser le plus beau des liens, pour survivre à l’inhumain.


J’ai également reçu le nouveau roman de Sarah Morant, qui s’intitule L’Asperge, édité chez Hachette romans, qui est ma lecture actuelle. C’est une lecture jeunesse qui traite du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme, qui sensibilise, adoucit les moeurs et les mentalités. Pour l’instant, j’aime beaucoup cette histoire.

Résumé : Tiens la porte pour la personne qui se trouve derrière toi. Dis bonjour d’un signe de tête à tes professeurs. Souris si tu croises le regard de quelqu’un.
J’ai toujours eu besoin de Post-it pour savoir comment réagir. Ne pas être trop froide. Ne pas parler trop fort. Rire au bon moment. Quand on n’a pas les codes, le monde est très compliqué à comprendre. Et quand on ne comprend pas le monde, comment peut-on se comprendre soi-même ? Peut-être qu’un jour je trouverai quelqu’un ne cherchera pas à me rendre « normale ». Quelqu’un avec qui je n’aurai pas besoin de ces fichus Post-it. Cela dit, peut-être que je le connais déjà…


Viens ensuite la réception que j’attendais avec le plus d’impatience : Nos âmes jumelles de Samantha Bailly aux éditions Le Livre de Poche jeunesse. Ce livre a fait tellement parler de lui, cette auteure est tellement adulée sur la blogosphère, que j’étais impatiente de pouvoir enfin découvrir sa plume et son univers. C’est certain : ce livre ne restera pas longtemps dans ma PAL !

Résumé : Sonia est la plume, Lou le crayon.
Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent…
Y seraient-elles parvenue l’une sans l’autre ?
De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle ?


Poursuivons avec Tiny Pretty Things écrit par Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton et édité chez Hachette romans. C’est un roman jeunesse que je ne m’attendais pas à recevoir, mais qui m’a l’air très intéressant.

Résumé : Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.

Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure.

Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse. Et les choses vont empirer… jusqu’au drame.


Parmi les livres reçus dans ma Boîte aux Lettres se trouvait À la tombée du ciel de Sophie Cameron, édité chez Nathan et reçu dans une version non corrigée, sans la couverture finale.

Résumé : Cela aurait pu être une météorite, ou une éruption solaire annonçant la fin du monde. Mais ce sont des créatures ailées qui ont commencé à tomber du ciel. Pour Jaya, 16 ans, c’est une anomalie de plus dans un monde qu’elle ne comprend pas. Comment vivre alors qu’elle a vu sa mère mourir ? Que son père est obsédé par l’idée de prévoir la prochaine chute ? Jaya n’a qu’une envie : rester loin de tous ces problèmes. Mais quand un ange atterrit à ses pieds, elle va devoir faire des choix. Et réapprendre à vivre, pour l’aider à repartir.


Pour finir, j’ai également reçu une deuxième épreuve non corrigée : Si loin de l’arbre de Robin Benway, toujours édité chez Nathan. Robin Benway est une auteure  que je connais, puisque j’ai déjà eu l’opportunité de lire plusieurs de ces précédents romans, et c’est pour cette raison que je suis sûre de passer un agréable moment avec son nouveau livre.

Résumé : Grace, 16 ans, a passé une année difficile au lycée : elle est tombée enceinte, a donné naissance à sa fille le jour du bal de promo, puis l’a faite adopter. Elle-même adoptée, elle décide alors de retrouver sa mère biologique. Mais ce qu’elle trouve, c’est une soeur et un frère. Maya, avec son tempérament explosif et sa famille d’adoption au bord de la crise de nerfs. Joaquin, la douceur incarnée, qui a été malmené par la vie.

Trois adolescents dont les vies se mêlent, tissant un portrait remarquable de la famille sous toutes ses formes.


N’hésitez pas à me présenter vos nouvelles acquisitions dans les commentaires !

IN MY MAILBOX

imm

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Le regroupement des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir !

Pour bien débuter le printemps, je vous propose de découvrir les livres que j’ai reçu, acheté ou emprunté ces deux dernières semaines.

Il y a tout d’abord The October List de Jeffery Deaver, qui est un livre en anglais, comme son titre l’indique. Vous le savez peut-être, mais pour optimiser mon niveau d’anglais, je me suis mise à emprunter des livres en VO à la médiathèque et à les lire, aidé par mon fidèle Reverso. Pour l’instant tout se passe bien, j’ai l’impression de progresser, doucement mais sûrement !

Résumé : Jeffery Deaver has created the most riveting and original novel of the year: a race-against-the-clock mystery, told in reverse.
Gabriela waits desperately for news of her abducted daughter.
At last, the door opens.
But it’s not the negotiators. It’s not the FBI.
It’s the kidnapper.
And he has a gun.
How did it come to this? Two days ago, Gabriela’s life was normal. Then, out of the blue, she gets word that her six-year-old daughter has been taken. She’s given an ultimatum: pay half a million dollars and find a mysterious document known as the “October List” within 30 hours, or she’ll never see her child again.
A mind-bending novel with twists and turns that unfold from its dramatic climax back to its surprising beginning, The October List is Jeffery Deaver at his masterful, inventive best.


Deuxième livre en VO emprunté à la médiathèque : The kill room de Jeffery Deaver, toujours. À savoir que les polars en anglais se lisent beaucoup plus facilement que les autres romans plus standards, qui ont une écriture plus travaillée, et donc plus complexe pour nous autres francophones.

Résumé : It was a « million-dollar bullet, » a sniper shot delivered from over a mile away. Its victim was no ordinary mark: he was a United States citizen, targeted by the United States government, and assassinated in the Bahamas.
The nation’s most renowned investigator and forensics expert, Lincoln Rhyme, is drafted to investigate. While his partner, Amelia Sachs, traces the victim’s steps in Manhattan, Rhyme leaves the city to pursue the sniper himself. As details of the case start to emerge, the pair discovers that not all is what it seems.
When a deadly, knife-wielding assassin begins systematically eliminating all evidence–including the witnesses–Lincoln’s investigation turns into a chilling battle of wits against a cold-blooded killer.


Nous passons maintenant à tout autre chose, puisque j’ai reçu Dumbo, le roman du film, aux éditions Hachette romans. La couverture est sublime : j’ai vraiment hâte de (re)découvrir cette histoire, et celle-ci me donnera peut-être envie d’aller voir l’adaptation cinématographique (pourquoi pas ?).

Résumé : Partez à la découverte du classique des studios Disney, Dumbo, revisité par Tim Burton.

LE CIRQUE DES FRÈRES MEDICI est peuplé de créatures étranges. Il y a Miss Atlantis, une sirène qui cherche sa voix. Ou bien Rongo, l’homme fort qui jongle entre mille responsabilités. Et enfin, une famille au cœur brisé qui a bien besoin d’être guérie. Holt, ex star du rodéo et ancien combattant. Sa fille, Milly, scientifique en herbe, qui n’a pas très envie de suivre les traces de ses parents. Son petit frère, Joe, un garçon maladroit qui ne rêve que d’une chose : être au cœur de l’arène. Tout change lorsqu’un petit éléphant au talent unique entre en scène. Et lorsque les Frères Medici s’unissent au cirque Dreamland, ils se retrouvent transportés dans un nouveau monde – qui pourrait bien ne pas être aussi parfait qu’il semble l’être.


On change encore de genre littéraire avec De sang et de rage de Tomi Adeyemi aux éditions Nathan. Ce roman sort officiellement en librairie le 2 mai prochain, je l’ai donc reçu en avant-première, sans pour autant l’avoir demandé auparavant. C’est ce qui m’embête un peu, puisque ce n’est pas du tout mon genre de prédilection (science-fiction, fantastique), et le résumé ne me tente pas du tout…

Résumé : Il fut un temps où la terre d’Orïsha était baignée de magie. Mais une nuit, tout a basculé. Le roi l’a fait disparaître et a asservi le peuple des majis. Zélie Adebola n’était alors qu’une enfant. Aujourd’hui, elle a le moyen de ramener la magie et rendre la liberté à son peuple – même si face à elle se dresse le prince héritier du trône, prêt à tout pour la traquer.

Dans une Afrique imaginaire où rôdent les léopardaires blancs et où les esprits ont soif de vengeance, Zélie s’élance dans une quête périlleuse…


J’ai également eu la chance de recevoir Le vol de l’autruche de Crysten Sullivan aux éditions Carnets Nord (une maison d’éditions que j’ai découverte le mois dernier avec Tout le bleu du ciel et que j’adore déjà !). Ce livre me fait particulièrement envie, puisqu’il traite de thématiques de société, qui devraient intéressées tout le monde.

Résumé : Maggie, jeune fille de vingt-trois ans, est obèse. D’origine américaine, elle est installée à Paris depuis quelques années. Un jour, Maggie est embauchée dans une entreprise qui veut faire d’elle l’égérie des employés pour sa prochaine campagne de communication sur le bien-être au travail. Petit à petit, au gré des rencontres qu’elle fait, Maggie va se transformer et s’épanouir.

Il y a d’abord Louis-Valentin, le jeune médecin de la boîte, qui apprécie ses rondeurs et l’invite à sortir avec elle. Il y a ensuite Leïla, sa collègue, qui lui coud des vêtements à la mode parfaitement adaptés à sa silhouette. Il y a enfin, « Bouddha », atteint d’une maladie orpheline, qui partage avec elle de gigantesques repas et s’occupe d’un forum internet dédié aux personnes en surpoids. Maggie « l’autruche », complexée, inhibée et mal dans sa peau, va progressivement découvrir ses atouts et prendre son envol, à mesure qu’elle devient une icône.


À l’occasion des 60 ans du Petit Nicolas de Goscinny et Sempé, une sélection de certaines de ses aventures sont publiées dans cette édition collector publiée par Imav Éditions. Je suis une fan inconditionnée du Petit Nicolas, qui fût l’une de mes premières vraies lectures (pour la petite anecdote : lorsque j’étais plus jeune, je n’avais que très peu de livres en ma possession, mais j’en avais un du Petit Nicolas, que j’adorais tellement, que j’aie bien dû le relire au moins une dizaine de fois… si ce n’est plus !). Je suis donc incroyablement enchantée de pouvoir découvrir cette édition collector (que je garderai précieusement dans ma bibliothèque).

Résumé : Pour fêter en beauté ses soixante ansLe Petit Nicolas vous invite à son anniversaire. Pour la première fois, une sélection des aventures du Petit Nicolas sont publiées dans une édition collector. Grand format, reliure cartonnée et abondantes dorures inscrivent ce chef d’oeuvre parmi les grands classiques de la littérature jeunesse. Voici dix belles histoires autour d’un thème unique et joyeux, la fête.
Peut-on rêver plus jolie surprise pour fêter le soixantième anniversaire de la création du Petit Nicolas ?
IndémodableLe Petit Nicolas fait partie de notre patrimoine culturel. Prescrit par les instituteurs et professeurs de collège, nombre d’enfants lui doivent l’essentiel : l’amour de la lecture


J’ai également reçu un autre album illustré qui m’a l’air vraiment très intéressant : Pourquoi les filles ont mal au ventre ? de Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling édité chez Hachette. Un manifeste féministe, qui devrait beauuuuucoup me plaire : il sera lu très prochainement !

Résumé : Pourquoi les filles ont mal au ventre ? est un manifeste féministe qui dénonce les malaises que ressentent les femmes, de l’enfance à l’âge adulte, dans une société qui ne les ménage pas. Lucile de Peslouan a écrit ce texte sous forme de fanzine en 2014. Plusieurs centaines d’exemplaires vendus plus tard, l’ouvrage est édité en livre illustré avec un texte enrichi, appuyé par des illustrations réalistes et percutantes de Geneviève Darling.

Pourquoi les filles ont mal au ventre ? invite les adolescents à se questionner sur les situations de sexisme que les filles vivent au quotidien. Le livre sensibilise aux inégalités que subissent les femmes dans le monde, ici ou ailleurs avec des illustrations sans tabou, qui racontent une réalité complexe et hétérogène.


J’ai également reçu Les petites voix de Christelle Lauret aux éditions Carnets Nord. Un livre intelligent, qui m’a l’air bien documenté. Au vu des quelques retours que j’ai déjà pu avoir, il est excellent. J’ai donc hâte de pouvoir le découvrir à mon tour !

Résumé : Notre cerveau est aussi inimaginable que l’univers : 100 milliards de neurones, 10 000 connexions potentielles par neurone, un infini de possibilités qui donne le vertige ! Christelle Lauret, docteur en chimie, chercheur et responsable d’équipes dans une multinationale pharmaceutique, découvre un jour une autre réalité : notre cerveau n’est pas que rationnel. L’intuition s en mêle, et heureusement. Cette première découverte la propulse sur un chemin inattendu et mystérieux… Voilà un incroyable récit, à la portée de chacun d’entre nous. Un récit qui peut modifier profondément notre vie, la chambouler du tout au tout. Pourquoi ? Comment ? Laissez-vous embarquer par ses petites voix… pour aller à la rencontre des vôtres. Un témoignage intime bouleversant. Des outils pratiques à tester vous-mêmes. Des découvertes scientifiques insoupçonnées.


Et enfin, je termine cet In My Mailbox avec Le Petit Nicolas de Goscinny et Sempé, toujours, mais cette fois édité chez les Éditions Animées. C’est un cahier au format atypique (le livre s’ouvre par le bas), dans lequel se trouvent des histoires du Petit Nicolas, mais également des dessins en noir et blanc que l’on peut colorier à sa guise.

Mon In My Mailbox est maintenant terminé !
Et de votre côté, quels livres ont rejoint vos bibliothèques ?