L’amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence


L’amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence
de Elena Ferrante
429 pages, éditions Folio


Résumé : « Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout: et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.


Extraits : « Notre monde était ainsi, plein de mots qui tuaient : le croup, le tétanos, le typhus pétéchial, le gaz, la guerre, la toupie, les décombres, le travail, le bombardement, la bombe, la tuberculose, la suppuration. »

« Sans amour, non seulement la vie des personnes est plus pauvre, mais aussi celle des villes. »


Mon avis : Après avoir entendu parler de cette saga familiale pendant de très nombreuses années – en des termes plus que positifs -, je me suis enfin décidé à sortir le premier tome de ma pile à lire.

L’amie prodigieuse, c’est l’histoire de l’amitié assez spéciale qui unie Elena, notre protagoniste, à Lila. Toutes deux très jeunes, elles vivent dans un quartier pauvre de Naples, en plein milieu des années 50 et se montrent particulièrement douées pour les études. Une compétition insidieuse se met en place entre elles deux : c’est à celle qui rapportera les meilleures notes dans leur maison respective. Hélas, Lila est rapidement rattrapée par son milieu social : elle doit abandonner l’école pour aider son père, cordonnier, à réfectionner et vendre ses chaussures. Un coup dur pour Elena, qui se retrouve abandonnée et cherche à trouver un nouveau sens à sa vie. Car sans Lila, son moteur, sa meilleure amie, sa confidente, sa meilleure compétitrice… Elena n’est plus rien : la vie va les éloigner.

Souvent, les opposés s’attirent. C’est le cas pour Lila et Elena, deux jeunes femmes en devenir au caractère très différent. Lila est impulsive, c’est une jeune fille rebelle, qui n’a pas peur de déroger aux règles, d’affronter de face les conflits. Elle est incroyablement intelligente, mais ne se vante pas, au contraire, elle garde une part de mystère conséquente, qui fait qu’on n’arrivera presque jamais à la cerner entièrement. Quant à Elena, plus réservée et calme, elle se laisse facilement emporter par la fougue de son amie et rêve secrètement de lui ressembler. Une amitié passionnelle les unie, bien qu’un peu bancale ; Elena semble ressentir bien plus de sentiments envers Lila que cette dernière, qui ne montre que trop peu ce qu’elle ressent pour Elena. J’ai été émue de cette amitié hors du commun, mais j’ai parfois ressenti de la douleur pour Elena, puisqu’elle semblait entretenir un lien d’amitié à sens unique. Entre fidélité, amour, jalousie, haine… toutes les émotions transparaissent entre ces deux jeunes filles que tout oppose.

Outre ces deux héroïnes, on découvre tout un florilèges de personnages, qui vont venir enrichir le quotidien d’Elena et Lila. Les garçons seront nombreux à courtiser les jeunes filles : Pasquale, le maçon, Nino, l’intello, Antonio, le mécano, les frères Solara, les riches mafieux… elles n’ont que l’embarras du choix ! On découvre surtout que les familles napolitaines sont souvent en rivalité les unes avec les autres : chacun se bat pour acquérir la meilleure place dans cette société napolitaine en plein essor.

L’auteure nous immerge dans l’Italie du milieu du XXème siècle. On en apprend plus sur l’histoire sociale et politique du pays. Nos deux héroïnes grandissent dans un monde étriqué, où la violence, les injustices sociales et le machisme sont monnaie courante. Obligées de se construire sur des bases branlantes, elles ne peuvent que perpétrer ce que le passé leur offre. Un avenir tout tracé et limité. Mais Elena rêve de plus grand et tente de contrer son destin, malgré les récriminations de ses parents, qui ne comprennent pas l’intérêt de poursuivre des études onéreuses.

La saga d’Elena Ferrante a été adaptée au cinéma ; je n’ai pour le moment pas eu le temps de voir la première saison, mais je pense que j’essayerai de la visionner dans les mois qui viennent : l’émotion devrait y être encore plus puissante !


Elena Ferrante nous offre le portrait sensible et humain de deux jeunes filles qui se sont prises d’amitié, mais que tout oppose.  L’occasion de s’immerger dans les années 50 au coeur d’un quartier pauvre de Naples, avec son lot de restrictions sociales et politiques, de violences, d’inégalités et d’injustices. Je lirai le deuxième tome avec plaisir !

Ma note : 7,5/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-07-046612-2
Traduction : Elsa Damien

9 réflexions sur “L’amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence

  1. Les Mots de Mahault dit :

    Ce premier tome m’avait beaucoup plu ; il faudrait que je continue cette saga. Je te rejoins concernant l’amitié presque à sens unique des deux filles ; Elena m’avait également fait de la peine même si je trouve qu’au fur et à mesure du récit la tendance s’inverserait presque.

    Aimé par 1 personne

    • analire dit :

      Il faut que je trouve le deuxième tome aussi. C’est vraiment un roman de vie, simple, mais a travers duquel on énormément d’émotions… chacun peut avoir sa conception de l’histoire via son vécu et c’est ce qui fait la richesse de ce livre ☀️

      Aimé par 1 personne

    • analire dit :

      Il faut que je me le procure ! J’avais trouvé le premier en occasion dans un Emmaüs, avec un peu de chance, je pourrai également trouver le deuxième d’occasion… il s’est tellement vendu, il doit y en avoir un paquet en revente.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s