Littérature française·Roman

L’aube sera grandiose


L’aube sera grandiose de Anne-Laure Bondoux

295 pages, éditions Gallimard jeunesse


Résumé : Titiana emmène sa fille Nine, 16 ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac afin de lui révéler des secrets sur sa vie. Durant toute la nuit, cette dernière écoute, suspendue à ses lèvres, l’histoire de sa famille, ses aventures et ses péripéties parfois drôles et parfois tragiques.


Extraits :  « Toutes les mères de l’univers ont sans doute une vie secrète, des activités à elles, des amis ou des collègues dont elles ne parlent jamais, des rêves enfouis, des soucis qu’elles dissimulent. Des amants, parfois.« 

« Est-ce qu’on peut à la fois porter plainte et se laisser consoler par la même personne ? »


Mon avisIl y a quelques années déjà, Anne-Laure Bondoux m’avait subjugué avec son roman Tant que nous sommes vivants. Grâce à ce livre, qui avait été un coup de coeur, je gardais de cette auteure une image très positive. Du coup, lorsque j’ai appris qu’elle allait faire paraître un nouveau récit, j’étais à la fois excitée de le découvrir, mais aussi freinée, par peur d’être déçue que le contenu ne soit pas à la hauteur de son précédent ouvrage.

Autant vous le dire tout de suite : L’aube sera grandiose n’a rien à voir avec Tant que nous sommes vivants. L’histoire se scinde en deux temporalités distinctes : passé et présent. Dans le présent, Titiana emmène sa fille de 16 ans dans une mystérieuse cabane reculée au bord d’un lac, et se met à lui raconter toute son histoire. Une histoire de famille secrète, qu’elle lui a cachée depuis bien longtemps. C’est là que le lecteur est transporté dans le passé, le passé de Titiana, qu’elle tente d’expliquer à sa fille. Sa fille Nine va ainsi découvrir que sa mère lui a caché l’intégralité de son histoire : Nine a une grand-mère ainsi que deux oncles, qu’elle va bientôt découvrir.

Le lecteur s’immisce directement au coeur de cette famille et de ses secrets les plus intimes. Le lieu que choisit Titiana pour raconter son histoire à  sa fille (une petite cabane isolée au bord d’un lac un soir d’hiver) donne une atmosphère cosy au récit : du coup, on se sent instantanément bien aux côtés de ces deux femmes.

J’ai trouvé cette histoire familiale touchante. L’amour qui se dégage des différents membres de la famille m’a émue. L’amour de Titiana envers ses frères ; pour sa mère ; pour sa fille, aussi. Les liens qui les unissent sont très forts, et cela se fait ressentir.

Mon seul regret va au fait que le récit est bien trop court. Une fois que le cadre est posé, que tous les personnages sont connus, et qu’on sait qu’ils vont tous se réunir pour se retrouver à la fin du récit, on a envie de continuer à les suivre. Hélas, l’histoire se termine trop tôt. Point de retrouvailles, point de rencontre directe entre tous les membres de cette famille. D’où une certaine frustration, lorsque l’histoire se coupe brutalement…


L’aube sera grandiose est un magnifique voyage à travers le temps et les secrets familiaux. C’est un récit poétique et émouvant, que j’ai prit beaucoup de plaisir à découvrir. 

Ma note : 7,5/10

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’aube sera grandiose »

  1. Ping: B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s