Élite : Au fond de la classe


Élite : Au fond de la classe d’Abril Zamora

295 pages, éditions Hachette romans, à 15,90€


Résumé : Paula souffre parce qu’elle ne peut parler à personne de son amour impossible. Janine garde un lourd secret qui la mettrait en danger si elle le révélait. Gorka, son ami obsédé par le sexe, tombe amoureux de la personne qu’il ne faut pas et Mario, le redoublant habitué à harceler les autres, se retrouve pour la première fois victime de chantage. María Elena que tout le monde à Las Encinas surnomme Melena, la Mèche, parce qu’elle a perdu ses cheveux suite à des problèmes émotionnels, porte une triste histoire de famille, derrière sa façade glamour et pleine de fric. Tous ont de sérieux problèmes à affronter, mais à la fin de l’année scolaire, lors de la fête du lycée, un drame survient… Marina est trouvée morte au bord de la piscine et l’inspectrice en charge de l’enquête reçoit un mystérieux journal intime, bourré de phrases haineuses à propos de l’adolescente assassinée. Quelqu’un la détestait et tout indique que l’auteur de ce journal était dans la même classe que la victime. Les cinq protagonistes, Melena, Janine, Mario, Paula et Gorka, se verront mêlés d’une manière ou d’une autre à l’affaire. L’auteur du journal a-t-il quelque chose à voir avec le crime ? Qui a anonymement apporté ce cahier rose à la police ? Pourquoi l’auteur détestait-il tant Marina ? Comment les choses en sont-elles arrivées là ? Pour assembler les pièces du puzzle, il va falloir remonter au tout début de l’année scolaire.


Extraits : « Comment je sais que je suis amoureuse ? C’est très simple. C’est une réaction… chimique, animale. Mon corps réagit. Même si j’essaie de me contrôler, quand il s’approche, ma bouche se dessèche, mes genoux tremblent et je suis incapable de soutenir son regard.« 

« Gorka, par exemple, a des oreilles décollées et on s’est moqué de lui pour ça, mais, il l’ignore encore, dans quelques années, ses oreilles vont rendre dingues plein de filles, parce que ce sont nos particularités qui nous rendent uniques, attirants, voire sexy. »


Mon avis : Élite, c’est la série espagnole phare du moment, celle que tous les adolescents regardent – ou en déjà regardé – sur Netflix. De cette série est née ce livre, écrit par Abril Zamora, un des scénaristes de la série. Élite : Au fond de la classe est un dérivé de la série, qui condense en presque 300 pages toutes les histoires qui se déroulent durant les 2 saisons télévisuelles.

À Las Encinas, un lycée composé essentiellement d’élèves fortunés, les histoires vont bon train. Chaque lycéen cache au reste des élèves des problèmes plus ou moins graves. Les histoires d’amour, évidemment, sont nombreuses : Paula est amoureuse d’un garçon qu’elle n’a jamais approché, alors qu’un autre lycéen, Gorka aime sa meilleure amie. Il y a aussi des problèmes familiaux plus graves, comme Melena, qui se dispute constamment avec sa mère et en est même venue jusqu’à se droguer pour oublier ses soucis. Janine, elle, souffre d’intimidations de la part de Mario, un garçon arrogant et imbu de lui-même, qui ne cesse de rabaisser la jeune fille. Mais l’ensemble de ces problèmes semblent superflus lorsque Marina, une jeune femme que tous désigneraient comme parfaite, se retrouve assassinée lors d’une fête de fin d’année. S’ensuit une enquête pour déterminer le coupable et les raisons qui l’ont poussées à la tuer.

 

Photos des protagonistes extraites de la série Netflix

Sans jamais avoir vu la série Netflix, je pense que ce livre est un condensé très rapide de toutes les aventures qui surviennent aux jeunes lycéens à l’écran. Ce qui fait que le rythme du roman est vraiment très soutenu : les histoires s’enchaînent les unes derrière les autres et il faut s’accrocher pour retenir le prénom et problèmes de chacun. Mais c’est totalement faisable !Finalement, on s’attache quand même rapidement à ses personnages. De plus, je trouve l’approche de cette série moderne et intelligente, puisqu’elle est destinée aux jeunes adolescents et de ce fait, les scénaristes ont adaptés leurs personnages et surtout leurs problèmes à leur cible initiale. Ainsi, il est question d’intimidation et de violences scolaires, de problèmes familiaux, de VIH, de problèmes de coeurs… Des thématiques qui vont forcément parler aux jeunes adolescents.

La particularité de ce récit, c’est que l’auteur alterne les phases de narration pures avec des paragraphes en italiques, sorte de journal intime de chacun des lycéens. Ainsi, nous pouvons avoir accès aux pensées et points de vue de chacun des personnages à tour de rôle. Je trouve ça ingénieux, puisque ça nous permet de nous rapprocher davantage des protagonistes et de s’identifier plus facilement à eux.

En revanche, je trouvais dommage que l’intrigue principale, qui est le meurtre de Marina, qui est le fil rouge de toute la série (et du roman, aussi), ne soit pas plus exploité. Ici, on l’évoque qu’en fin de chapitre, avec deux pages d’interrogatoires menés par une inspectrice, qui questionne à tour de rôle chacun des élèves pour prendre leur témoignage dans cette affaire. Même lors du dénouement, le coupable arrive comme un cheveu sur la soupe, sans préambule, et l’auteur passe directement au problème suivant, comme si ce n’était qu’une futilité. J’ai trouvé ça vraiment dommage, et j’espère que cet aspect de l’histoire est mieux développé dans la série. Peut-être qu’il aurait été plus judicieux de faire une saga comportant plusieurs tomes de la série, plutôt qu’un one shot précipité, où l’on a l’impression de courir après l’histoire et les personnages…


Un roman adapté de la série Netflix Élite, où l’on retrouve l’ensemble des célèbres adolescents de l’école de fortunés, Las Encinas. Un récit rythmé et bien écrit, qui peut se lire sans avoir vu la série d’origine !

Ma note : 6,5/10

Pour lire plus d’avis

 

2 réflexions sur “Élite : Au fond de la classe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s