Chroniques d’une survivante


Chroniques d’une survivante de Catherine Bertrand

150 pages, éditions de La Martinière, à 14€


Résumé : Rescapée des attentats du Bataclan le 13 novembre 2015, je découvre, tout comme des centaines, voire des milliers de victimes directes du terrorisme, les conséquences de cet évènement traumatique sur beaucoup d’aspects de ma vie.

Seule avec mes symptômes de stress post-traumatique, incomprise par mes proches, regardée comme un animal de foire par les curieux, il me fallait extérioriser pour survivre et recréer du lien avec ma famille, mes amis.

Dessinatrice amatrice, c’est la bande dessinée qui est apparue comme une évidence pour m’aider à encaisser le choc.


Extraits : « Je ne comprenais pas pourquoi je n’étais pas bien vu que je m’en étais sortie vivante. J’aurais dû être heureuse de vivre, d’autres n’avaient pas eu cette chance…« 

« Car pour aller mieux, il faut accepter d’aller mal, et donc accepter le statut de victime de guerre… »


Mon avis : Catherine Bertrand est une survivantes de l’attentat du Bataclan, qui a fait plus de 130 morts le 13 novembre 2015. C’est sous un pseudo que cette femme se confie dans un livre, sorte d’exutoire à toutes les horreurs qu’elle a connue, pendant, mais surtout après ce terrible événement. 

Pour celles et ceux qui l’auraient oublié, le vendredi 13 novembre 2015, dans la soirée, des terroristes se font exploser aux abords du Stade de France, où se joue un match de football France-Allemagne en présence de François Hollande, alors Président de la République française. Puis, d’autres attaques ont lieu dans plusieurs rues du 10 et 11ème arrondissement de Paris, où des individus mitrailles des terrasses de cafés. Enfin, la plus longue et meurtrière a lieu a Bataclan, où se déroule le concert du groupe de rock américain Eagles of Death Metal. Plus de 1 500 personnes assistent alors au spectacle. Plusieurs terroristes tirent dans la foule, tuant froidement des centaines  de personnes.

Ces attaques ont choqués l’ensemble de la France. Ces attentats sont les plus meurtriers qu’est connue la France depuis la Seconde guerre mondiale. Depuis ce jour, subsiste peur, tristesse, colère, en chacun de nous, mais plus encore chez les survivants. Catherine Bertrand nous explique, par des mots percutants et des dessins simples mais explicites tout ce dont elle a du affronter après ces épisodes du Bataclan. Le regard des autres, la compassion, la pitié. La peur, omniprésente, quotidiennement, mieux connue sous l’appellation de stress post-traumatique. Un témoignage intéressant sur ce trouble, causé par un événement traumatique. Grâce aux métaphores utilisées et aux illustrations dessinées, on comprend parfaitement ce que l’auteure, ainsi que des milliers d’autres personnes, peuvent bien vivre et ressentir. Beaucoup trouveront peut-être échos à leur mal-être grâce aux mots et aux situations décrites.


Un témoignage graphique original, puissant et bouleversant d’une survivante du Bataclan. Un livre pour ne pas oublier ce que beaucoup ont dû vivre et vivent encore quotidiennement. 

Ma note : 7,5/10

Pour lire plus d’avis

 

7 réflexions sur “Chroniques d’une survivante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s