Le jour où Maman m’a présenté Shakespeare


Le jour où Maman m’a présenté Shakespeare de Julien Aranda

191 pages, éditions Eyrolles, à 14€


Résumé : Quand on a 10 ans, une mère amoureuse de Shakespeare mais pas de papa, et que l’on s’attend à voir débarquer les huissiers d’un jour à l’autre, la vie n’est pas simple. Elle, comédienne de théâtre passionnée, fascine son fils qui découvre le monde et ses paradoxes avec toute la poésie de l’enfance. Avec leur voisine Sabrina, caissière de son état, et les comédiens Max, Lulu et Rita, ils forment une famille de cœur, aussi prompte à se fâcher qu’à se réconcilier. Mais, un jour, la réalité des choses rattrape la joyeuse équipe. Et le petit garçon est séparé de sa mère. Comment, dès lors, avancer vers ses rêves ? En comprenant que, peut-être, l’essentiel n’est pas l’objectif, mais le chemin parcouru … Sur fond de crise des subprimes, Julien Aranda nous raconte la trajectoire enchantée d’une troupe de théâtre inoubliable.


Extraits « Des fois, quand on est vraiment mal, on a besoin d’avoir la tête dans les nuages pour mieux retomber sur le plancher des vaches, et que si on essaie de redescendre trop vite un parachute, le seul résultat qu’on obtient, c’est de le faire s’écraser. »

« Après, elle m’a serré fort dans ses bras et m’a murmuré à l’oreille que la vie est trop courte pour être triste et qu’il faut toujours aller de l’avant. »


Mon avis :  Lui, c’est un petit garçon de 5 ans, qui vit seul avec sa maman. Sa maman, c’est une comédienne de théâtre, secrètement amoureuse de Shakespeare, qui se produit chaque jour avec sa troupe devant un public inexistant. Mais tous les comédiens, Lulu, Max et Rita forment une famille de coeur, et c’est bien plus important que le succès. En dehors du théâtre, sa maman passe beaucoup de temps avec Sabrina, leur voisine, une caissière un peu dépressive, qu’ils considèrent aussi comme faisant partie de leur famille. Mais la vie, ce n’est pas aussi simple que ça, puisque la réalité finit toujours par rattraper les rêves.

Le roman en entier est à l’image du titre : très poétique. L’histoire se raconte à la première personne du singulier, de la voix enfantine, cristalline et pure du petit garçon. Dans des mots simples, un peu naïfs, souvent rêveurs, il nous raconte son quotidien et celui de sa maman. Il détourne volontairement certains termes du quotidien pour les arranger selon son propre dialecte, mis en italique dans le texte : les réseaux asociaux, les huissiers d’injustice, la télédébilité… autant de mots tournés en dérision pour décrire avec plus de réalisme certaines choses de notre société.

Le jour où Maman m’a présenté Shakespeare est un roman riche et complet, qui aborde de multiples thématiques : l’amitié, l’amour, la recherche du profit au dépens de la recherche du bonheur… C’est surtout ce dernier point qui est longuement sous-entendu. Tata Myriam est banquière, et comme toutes les personnes travaillant au contact de l’argent, dans un secteur comme la banque, elle est très terre-à-terre, lucide et bridée dans sa tête. De ce fait, elle ne conçoit pas que sa soeur soit « comédienne de théâtre » et lui conseille constamment de rechercher un vrai métier. Deux soeurs aux métiers et à la personnalité très différents. Mais un très célèbre proverbe dit clairement que l’argent ne fait pas le bonheur, et c’est justement ce que va découvrir, malgré elle, Tata Myriam.


Un roman tendre et attendrissant, qui saura aisément vous charmer et vous faire réfléchir.  A découvrir en écoutant les chansons de « Ce bon vieux Georges », comme dirait le narrateur !

Ma note : 7,5/10

Publicités

2 réflexions sur “Le jour où Maman m’a présenté Shakespeare

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s