Le pouvoir du crochet


Le pouvoir du crochet de Vera Strange
234 pages, éditions Hachette romans, à 13,90€


Résumé :  » Quiconque possèdera mon crochet détiendra le pouvoir de ne jamais grandir.  » Barrie a 11 ans, presque 12. Son anniversaire arrive à grands pas et, contrairement aux collégiens de son âge, il est triste. Si seulement il pouvait rester un enfant toute sa vie… Jouer aux jeux vidéo, faire du skate, se plonger dans des livres d’énigmes, loin des attentes des adultes qui augmentent chaque année. Quand son père lui propose de visiter la marina de sa ville, il y va plus par obligation que par réel intérêt.
Mais, là-bas, il découvre une histoire très mystérieuse. Celle du Capitaine Crochet. Personne, encore aujourd’hui, ne sait comment il a perdu sa main. Voilà une énigme faite pour Barrie ! Mais quel sera le prix à payer pour découvrir le secret du fameux Crochet ?


Extraits« Une grande soeur, c’est vachement plus flippant qu’un pirate.« 

« Barrie pense aussi à ses parents, qui stressent en permanence pour leur travail, les factures à payer. Être adulte lui paraît encore pire qu’être adolescent. Plus on grandit, estime-t-il, plus la vie est dure. »


Mon avis : Vera Strange réinvente l’histoire de Peter Pan et du Capitaine Crochet, dans un récit jeunesse rempli d’aventures effrayantes. Dans ce livre, nous faisons la connaissance de Barrie, un petit garçon de 11 ans scolarisé en classe de CM2 avec ses deux meilleurs amis, John et Michael, qui se baptisent d’eux-mêmes « Les Garçons Perdus ». Il vit une vie paisible entouré de ses parents et de sa grande soeur Rita, jeune lycéenne, submergée de devoirs. Mais Barrie ne souhaite pas grandir, endosser les responsabilités de ses parents, avoir autant de travail que sa soeur. Il veut pouvoir jouer à jamais avec ses meilleurs amis, profiter de son insouciance d’enfant sans avoir à s’inquiéter de l’avenir. Lorsqu’il visite le musée maritime avec sa famille et particulièrement la marine dédiée aux pirates, Barrie découvre un trésor caché : le fameux crochet du Capitaine Crochet, accompagné d’un vieux parchemin stipulant que ce crochet rouillé permet à son détenteur de ne jamais grandir. Une aubaine pour le petit garçon, qui l’embarque sans se soucier des conséquences. Malheureusement pour lui, ce vol va réveiller la colère du Capitaine Crochet, qui va tout faire pour récupérer son bien.

J’ai beaucoup aimé la revisite de ce classique des contes pour enfants. L’histoire est prenante, haletante au possible, on est transbahuté entre le rêve et la réalité, entre un univers imaginaire fantastique et le monde réel, tant et si bien qu’on s’y perd rapidement : ce qui se déroule sous nos yeux, est-il réel ? En somme, Vera Strange a réussie son pari : nous faire retourner en enfance, dans un monde imaginaire, où tous les rêves sont possibles et accessibles. J’y ai cru, je me suis laissé embarquer dans les périples de Barrie, je me suis prise à frissonner à plusieurs instants, tant j’étais impliquée dans l’histoire. Car la particularité de cette série de Disney, c’est que les méchants se transforment véritablement en personnages effrayants, qui viennent semer la discorde dans la vie de nos héros. Frissons garantis !

Bien évidemment, Le pouvoir du crochet se targue d’une petite morale pour les jeunes et moins jeunes : le temps passe inéluctablement, nous ne pouvons pas l’arrêter ni le retarder. Il est donc essentiel de pouvoir profiter de chacun des instants qui nous sont offerts. Le personnage du capitaine Crochet symbolise l’adulte, dont les heures sont comptées, comme en témoignent les « tic-tac » incessants qui viennent terrifier notre méchant héros. En parallèle, Barrie représente un garçon plein de vitalité, de joie de vivre, de rêves encore accessibles, qui a toute la vie devant lui pour faire ce qui lui plaît. Deux personnages antinomiques garants de fortes symboliques.

J’ai bien aimé également le dénouement, qui détonne avec les habituelles fins Disney où « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Ici, l’auteure nous propose une fin ouverte, intrigante, effrayante aussi, où, à l’instar de notre protagoniste, chaque lecteur est invité à ouvrir son imagination pour dessiner son dénouement rêvé. Une prolongation de l’histoire bien pensée, qui nous donne le pouvoir de décider.


Vera Strange nous offre une revisite effrayante du célèbre conte Disney de Peter Pan et du Capitaine Crochet. Un récit haletant, qui nous replonge en enfance, dans un pays rempli de rêves et d’imagination, où tout n’est pas si rose qu’il n’en a l’air. Une histoire jeunesse bien construite, qui divertit tout en nous faisant réfléchir.

Ma note : 8/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-01-628567-1
Traduction : Christophe Rosson

2 réflexions sur “Le pouvoir du crochet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s