La femme qui voit de l’autre côté du miroir


La femme qui voit de l’autre côté du miroir de Catherine Grangeard et Daphnée Leportois

188 pages, éditions Eyrolles, à 14€


Résumé : Lucie fête ses 25 ans en famille et comme d’habitude, sa mère n’a pas prévu de gâteau . Car Lucie a 30 kilos en trop… dont ni le sport ni les régimes ne sont jamais venus à bout. Quand elle fait le bilan de ses efforts, Lucie se dit qu’elle a le choix entre :
1. Avoir faim non-stop tout en faisant du sport à outrance.
2. Continuer de grossir et mourir d’un infarctus trop jeune.
Elle fait alors une déclaration tranchante : elle va s’offrir une chirurgie bariatrique.
Avant l’opération, le protocole prévoit un rendez-vous avec une psy. Simple formalité selon Lucie, il s’ouvre cependant sur d’autres rencontres au cours desquelles la jeune femme interrogera son rapport à son corps, à l’autre et au monde …
Lucie optera-t-elle finalement pour la chirurgie ou trouvera-t-elle une autre voie pour se sentir bien dans sa peau ?


Extrait  « Elle leur avait bien dit ne pas vouloir de cadeau. Un simple repas en famille lui aurait suffi. C’est déjà suffisamment éprouvant. »


Mon avisLucie est une jeune femme légèrement en surpoids, qui n’assume pas ses formes et se trouve laide et grosse. Elle en a marre d’avoir a subir les réflexions de ses parents, de sa mère en particulier sur son poids, de voir les regards condescendants de ses élèves de collège, de subir les insultes et injures sur son gabarit. C’est décidé : elle veut se faire opérer ! Mais avant l’opération, Lucie va devoir consulter une psychologue, qui va l’aider à y voir plus clair sur son cas et sur son mal-être. Un rendez-vous qui va changer sa vie et surtout sa manière de voir la vie.

La femme qui voit de l’autre côté du miroir, c’est un roman frais et léger, que j’ai beaucoup apprécié découvrir, puisque l’histoire de Lucie a résonné en moi. Lucie est en surpoids, elle se dégoûte et ne supporte plus les regards des autres sur elle. Le lecteur peut facilement s’identifier à Lucie et comprendre les problématiques auxquelles elle doit faire face : manque d’estime de soi, de confiance en soi, commentaires désobligeants sur son physique, etc. C’est une histoire dans l’ère du temps, qui donne vraiment matière à réflexion, notamment sur les diktats de la minceur, les soit-disants normes féminines que l’on retrouve dans l’intégralité des magazines photoshopés.

A travers ce récit, nous sommes invités à nous regarder autrement. Ces pages renferment des éléments positifs et pleins d’espoirs pour les personnes qui manquent d’estime de soi : apprendre à se regarder autrement, apprendre à s’aimer et à s’accepter comme nous sommes, sont autant d’éléments clefs pour changer sa façon de voir sa vie. Pour apprendre à s’aimer vraiment, il ne faut pas seulement changer d’apparence physique, mais il faut changer sa façon de penser, de se voir et de voir la vie. C’est un travail bien plus psychologique que physique. Lucie va en faire la découverte.


La femme qui voit de l’autre côté du miroir traite de problèmes d’obésité et des rapports physiques et psychologiques entretenus avec son corps. Un livre facile à lire, qui donne matière à réflexion, que j’ai dévoré et que je recommande.

Ma note : 7/10

 

Publicités

4 réflexions sur “La femme qui voit de l’autre côté du miroir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s