Deux ans de vacances


Deux ans de vacances de Jules Verne

216 pages, éditions Hachette romans, à 10€


Résumé : Dans le Pacifique, un yacht, le Sloughi, est en perdition. A bord, quinze enfants de huit à quatorze ans.
Pas un adulte avec eux; le bateau a rompu mystérieusement ses amarres dans un port de la Nouvelle Zélande alors que les enfants s’apprêtaient à entreprendre une croisière, et que tout l’équipage se trouvait à terre.
La tempête précipite le Sloughi sur des écueils et les enfants, non sans peine, arrivent sur une île déserte. Les longues « vacances » commencent… Pour subsister, les enfants n’ont rien, que leur courage : ils chassent, pêchent, inventent des pièges, dressent des animaux, cultivent.
Hélas ! des rivalités divisent la petite colonie, les caractères se heurtent, la scission est accomplie quand de redoutables bandits abordent le rivage. Une lutte implacable s’engage : enfants contre hommes sans foi ni loi…
De multiples aventures, l’intelligence et la force de caractère des jeunes héros, font de Deux Ans de vacances un beau roman, très attachant.


Extraits  « Mais – que tous les enfants le sachent bien – avec de l’ordre, du zèle, du courage, il n’est pas de situations, si périlleuses soient-elles, dont on ne puisse se tirer. »

« Surtout, qu’ils n’oublient pas, en songeant aux jeunes naufragés du Sloughi, mûris par les épreuves et faits au dur apprentissage de l’existence, qu’à leur retour, les petits étaient presque des grands, les grands presque des hommes.« 


Mon avis : Jules Verne était un auteur français du XIXème siècle, mondialement connu pour ses romans d’aventures tels que Vingt mille lieues sous la mer, Voyage au centre de la Terre et j’en passe des meilleurs. Malgré cela, pauvre petite lectrice que je suis, je n’avais jamais lu un Jules Verne de ma vie. Cette erreur est maintenant réparée, puisque j’ai pu découvrir Deux ans de vacances, un roman d’aventures peu connu du grand public.

Une quinzaine de jeunes enfants dérivent à bord d’un yatch nommé Sloughi. Ils s’échouent finalement sur une île vierge et abandonnée, en plein milieu du Pacifique. Le petit équipage se met en action : ils vont devoir apprendre à survivre, à s’organiser et à cohabiter tous ensemble. Chasse, pêche, construction d’une cabane, exploration de l’île… la petite troupe est partie pour passer près de deux ans de « vacances » sur cette île.

Quel plaisir d’entrer dans le monde fabuleux de Jules Verne ! On est instantanément propulsé sur cette île, aux côtés de ces jeunes enfants. La vie de naufragés nous paraît agréable et simple, seulement ponctuée d’aventures plus ou moins difficiles à affronter (le froid de l’hiver, les chamailleries entre grands…). Le récit est jalonné d’actions et rebondissements qui contribuent à rendre l’histoire dynamique.

Il est vrai que Deux ans de vacances manque de réalisme. Personne ne s’imaginerait que quinze enfants, dont le plus âgé a seulement quatorze ans, puissent réussir à survivre seuls sur une île pendant deux ans. C’est complètement improbable, mais tant pis : l’auteur arrive à nous immiscer entièrement dans l’histoire et on passe rapidement outre ce détail qui pourtant n’en est pas un. Après tout : pourquoi pas ? Tous les rêves sont permis…


Un récit d’aventures qui m’a enchanté. Le dépaysement était total, pour mon plus grand plaisir. Jeunes et moins jeunes sauront apprécier ce voyage au coeur d’une île sauvage.

Ma note : 9/10

Une réflexion sur “Deux ans de vacances

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s