Littérature française

Rage

dbc


Rage de Orianne Charpentier

103 pages, éditions Gallimard jeunesse


Résumé : RAGE… C’est le surnom que son amie lui a donné.
C’est désormais ainsi qu »elle se nomme, pour oublier son prénom, ce nom d’avant, celui de son enfance, d’avant l’exil, la déchirure. Son pays d’origine, on ne le connaîtra pas.
Il nous suffit de deviner que Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et voilà réfugiée en France, sans plus de repères, ni de famille. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Mais un soir, sa route croise celle d’un chien – dangereux, blessé, visiblement maltraité. Désormais, sa propre survie passe par celle de l’animal…

Extraits « Rage le sait, le corps est un traître. Il dit tout, même ce que l’on veut taire.« 

« Une pensée étrange lui vient : ce qui sépare le plus deux êtres humains, ce n’est pas l’âge, la langue, la fortune ou la culture. Ce qui les sépare le plus, c’est la souffrance qu’ils n’ont pas partagée.« 

Mon avis : Si vous recherchez une lecture originale, rapide à lire et poignante, arrêtez-vous, vous êtes bien tombé !

Rage, une jeune fille mystérieuse, émigrée d’un pays en guerre, est arrivée en France il y a peu de temps, seule, sans sa famille, sans aucune connaissance. Sa vie reste floue aux yeux des lecteurs, seule certitude : Rage a vécue de terribles drames. Ses drames transparaissent dans sa personnalité, dans sa façon d’être, et dans son surnom aussi, donné par son amie, Artémis. La jeune fille, introvertie et refermée sur elle-même, va faire la rencontre d’un chien errant, maltraité et blessé à mort par ses maîtres. Se liant instantanément d’affection avec lui, elle va tout faire pour le sauver.

Deux destins identiques qui se croisent, deux êtres bousculés et endommagés par la vie, innocentes et fragiles, qui vont se sauver mutuellement.

Rage est une histoire qui se lit très vite, presque d’un seul coup. Dès les premières pages, on plonge au coeur de ce récit, intrigués par cette jeune fille, désireux d’en savoir un peu plus sur elle. Ce roman bref se passe en une journée seulement (24h), mais énormément de choses adviennent en ce court laps de temps.

La jeune Rage distille un message de tolérance et d’acceptation. Elle insuffle également au monde entier un vent de courage, de générosité et de persévérance. Pour les lecteurs, elle est vue comme une héroïne des temps modernes, à qui le surnom Rage va comme un gant. Pour Jean – ami et connaissance de Rage, qui l’accompagne jusqu’au vétérinaire pour sauver le chien -, Rage n’est pas Rage, elle est Antigone. Une héroïne tragique qui se bat pour ses idéaux, courageuse et engagée. Exactement le portrait de Rage.

Une jeune réfugiée, un chien maltraité, deux âmes bousillées par la vie, qui gardent quand même une rage de vivre. Jolie histoire, douce et poignante, qui nous délivre un fort message de tolérance et de persévérance.

Ma note : 7/10
Publicités

2 réflexions au sujet de « Rage »

  1. Ping: C

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s