(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement)


(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) de Stéphanie Pélerin

222 pages, éditions Diva romance, à 14,90€


Résumé : Ivana file le parfait amour avec Bruno. Enfin presque… Parce que si le célibat, ce n’était pas de la tarte, la vie de couple n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Surtout quand on est aussi maman… et belle-maman.


Extraits  « Personne ne te dit qu’avoir un enfant, c’est la fin du calme dans ta tête. Alors, évidemment, en avoir deux… On te sort que c’est deux fois plus d’amour. Et c’est vrai. Mais c’est également deux fois plus de pleurs, deux fois plus de cris, et deux fois moins de sommeil. »

« Ce que cette période de célibat, même courte, m’a enseigné, c’est que l’on n’est pas obligé d’attendre l’amour pour se réaliser et s’affirmer. L’amour est un joli bonus, cette main qui peut se tendre et nous accompagner sur un bout de chemin. Mais il n’est pas la condition sine qua non au bonheur ni à l’épanouissement personnel. »


Mon avis : C’est avec joie que je retrouve Ivana, toujours aussi pétillante et pleine de vie. Nous l’avions rencontré célibataire endurcie dans le premier tome, et l’avions quitté aux bras d’un homme charmant nommé Bruno. Nous la retrouvons dans ce second volume mariée et mère de deux enfants jumeaux. Les changements sont radicaux, autant pour nous que pour Ivana, qui voit l’ensemble de sa vie quotidienne modifiée. Finies les grasses matinées et les week-ends prolongés au lit ! Ivana a deux enfants à sa charge et ce n’est pas une mince affaire.

En plus de cela, Ivana doit faire face à des problèmes dans son couple avec Bruno. En effet, celui-ci se tue au travail, voulant subvenir au mieux aux besoins d’Ivan et des enfants. Mais à force de rentrer tard le soir, Ivana se pose des questions : la boss de Bruno, la dénommée Martha, ne serait-elle pas plus qu’une boss pour lui ? Quand un jour Bruno lui annonce sa mutation temporaire à Poitiers, Ivana craque et remet sa vie amoureuse en question. D’autant plus qu’elle a rencontré un animateur radio charmant, qui n’est pas insensible à sa beauté.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, que j’ai trouvé pleine de légèreté et de fraîcheur. Elle fera sans doute échos à bon nombre de personnes, qui se reconnaîtront à minima dans certaines des situations décrites par l’auteure et vécues par la protagoniste Ivana.

Néanmoins, j’ai eu comme l’impression que Stéphanie Pélerin a tenté de faire entrer dans les 200 pages de ce livre, l’ensemble des sujets de société qui lui tenaient à coeur, à savoir : l’infidélité, le harcèlement scolaire, la jalousie abusive, la confiance en soi, la violence conjugale… à tel point point qu’aucun de ces sujets ne s’est vraiment démarqué des autres.

De plus, avec quelques jours de recul sur la fin de ma lecture, je ressens déjà comme un semblant de vide au moment de narrer l’histoire. Somme tout, elle m’apparaît comme banale parmi les milliers de romances contemporaines, et facilement oubliable. Une touche d’originalité, peut-être quelque chose en plus, un trait de personnalité particulier et propre à un personnage, ou une manière d’écrire plus distinctive, aurait peut-être permis de faire ressortir cette histoire du lot.

Je vous rassure, si un nouvel épisode de la vie d’Ivana venait à paraître, je n’hésiterai pas à le découvrir. Je serai vraiment curieuse de pouvoir ma poursuivre ma découverte d’Ivana et de sa vie quotidienne, ainsi que l’évolution de ses enfants, ou de sa carrière professionnelle, par exemple. Mine de rien, on s’attache quand même à elle…

 


Un deuxième tome  plein de vie et de légèreté, qui vous fera passer un bon moment de lecture. 

Ma note : 6/10

Pour lire plus d’avis

 

(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire


(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin

187 pages, éditions Diva Romance, à 7,99€


Résumé : Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi.
Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise… Heureusement, il reste les amies et le bon vin.
À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.


Extraits « Tu te moques du regard des autres. Cherche à savoir ce que, toi, tu attends réellement de la vie et de quelle manière tu veux y parvenir. Tu te caches derrière une prétendue opinion que les autres peuvent avoir de toi. Mais tu ne pourras jamais obtenir l’assentiment de tout le monde. »

« En outre, depuis quelques mois elle ne focalisait son attention que sur le poids qu’elle avait pu prendre, doucement mais sûrement : les fameux kilos du couple. Ceux qui s’installent avec la routine. Ceux que Monsieur reproche facilement à Madame, occultant le fait qu’il a généralement hérité des mêmes. Les poignées d’amour masculines se déclinent en bourrelets disgracieux quand on les met au féminin. Se retrouver sur le marché du célibat alors qu’on n’était plus vraiment ni jeune ni jolie, il ne pouvait lui arriver pire tuile ! »


Mon avis : Ce tout petit livre était prometteur : un titre accrocheur et hilarant, une couverture sympathique et un résumé qui annonçait une histoire légère, parfaite pour une lecture sans prise de tête. Ma lecture le fût, sans prise de tête, mais elle ne fût pas aussi bonne que ce que je pensais.

Ivana est une jeune femme nouvellement célibataire, qui va chercher à retrouver l’amour, via tous les moyens possibles et inimaginables (inscriptions sur des sites de rencontres, rencontres fortuites dans les toilettes…). Nous allons la suivre dans sa quête du grand amour, et aussi bien Ivana que nous ne sommes au bout de nos surprises…

J’ai eu un peu de mal à adhérer à l’histoire et à m’attacher au personnage d’Ivana. Il faut dire aussi que le format du livre ne le permettait pas, puisqu’avec seulement 200 pages, il est compliqué de poser les bases du récit tout en développant convenablement l’histoire.

Par ailleurs, je suis assez déçue du dénouement final, que j’ai trouvé un peu bâclé, trop écourtée. Il est un peu à l’image du livre : trop simple, trop rapide, pas assez développé.

Par simple curiosité, je lirai quand même le deuxième tome, qui se trouve actuellement dans ma Pile à Lire, pour découvrir ce que sont devenus les aventures amoureuses de Ivana. J’espère apprécier davantage le deuxième tome !


Une lecture légère et agréable, mais bien trop courte à mon goût. Je n’ai pas pu m’insérer dans le récit, apprécier l’histoire et la protagoniste. Dommage !

Ma note : 4/10