Mabel Jones et la Cité interdite

dbc


Mabel Jones et la Cité interdite de Will Mabbitt et Ross Collins

297 pages, éditions Nathan, à 12,95€


Résumé : Une nuit, des lianes maléfiques surgissent de l’armoire de Mabel Jones et s’emparent de sa petite soeur Maggie ! N’écoutant que son courage, l’intrépide aventurière se lance à sa recherche. Enlevée dans le Nouuuvo Monde, Maggie est retenue prisonnière au coeur de la Cité interdite. Avec l’aide d’une loutre et d’un blaireau explorateurs, et de ses anciens compagnons Jarvis et Flouze, Mabel s’enfonce dans la jungle, bien décidée à sauver sa petite soeur…

Extrait « Sans toi je suis un sandwich au concombre sans concombre,
Sans croûte non plus, pauvre mie rejetée dans l’ombre…
Maggie.
Maggie valait tous ces efforts.
Tu es la confiture dans mon gâteau roulé,
Le moelleux de mon existence autrement sinistrée.
 »

Mon avisAprès avoir découvert le premier tome des Improbables aventures de Mabel Jones l’année dernière, la curiosité m’a poussée à lire le second volume. A savoir que tous les livres de cette saga peuvent se lire séparément.

Dans ce second tome, une méchante sorcière veut attirer Mabel à elle, pour pouvoir lui voler son identité. Hélas, Mabel étant très maligne, la sorcière va devoir trouver un autre moyen d’attirer Mabel dans son monde parallèle. Une idée lui vient : elle va kidnapper Maggie, la petite soeur de Mabel, à qui elle tient énormément. Mabel, offusquée, va se laisser emporter dans le monde de la sorcière, pour tenter de ramener Maggie dans le monde réel.

Le monde imaginaire dans lequel Mabel va être emportée, c’est une ville magique, étrange, à la périphérie de la Forêt, lieu de résidence de la méchante sorcière. C’est dans cette ville que Mabel va faire la rencontre de deux personnages excentriques, et qu’elle va retrouver Flouze, le pirate. Tous désirent se rendre dans le royaume de la sorcière, pour découvrir un trésor de diamants. On va suivre avidement leurs aventures à bord du bateau ; on va trembler devants les obstacles qui vont se présenter face à eux, ou se réjouir de l’avancée du navire. Une aventure prenante,

On retrouve Mabel Jones, plus maligne que jamais. Elle repart à l’aventure, avec cette fois-ci de nouveaux amis… mais pas que ! Puisque Mabel va retrouver Flouze, le capitaine pirate, le jeune garçon humain, mais aussi Chuchotis Chut, déjà présents dans le premier tome.

Une constance dans les deux livres de cette saga, c’est l’originalité de la mise en page. Comme je l’avais expliqué dans ma chronique du premier tome, les auteurs jouent avec la typographie et les mots, grossissant certains, rétrécissant d’autres… De plus, des images en noirs et blancs sont ajoutées au récit. Tous ces petits ajouts servent à dynamiser l’histoire et à simplifier la lecture des enfants. De cette façon, ils peuvent prendre plus de plaisir à lire ce genre de petit livre ludique.

Un deuxième tome beaucoup plus captivant que le premier. J’ai pris du plaisir à suivre Mabel et ses compagnons dans leurs aventures jusqu’à la sorcière. Maintenant, à l’abordage du troisième tome !

Ma note : 7/10
Publicités

Les improbables aventures de Mabel Jones

Les improbables aventures de Mabel Jones
de Will Mabbitt, illustré par Ross Collins
295 pages, éditions Nathan, à 12,95€

 

Résumé : Parce qu’elle a osé manger sa crotte de nez, la jeune Mabel Jones est kidnappée en pleine nuit par une bande d’animaux pirates et transportée à bord de l’Asticot Férosse.
Elle y rencontre un loup rusé, un crocodile chirurgien, un cochon poète, une taupe vigie … qui l’embarquent – sabre au poing mais toujours en pyjama ! – dans une improbable chasse au trésor …
Extraits :  « Un monde houuu-main.
Un monde dans lequel la jeune Mabel Jones est sur le point de commettre L’ACTE : le curage rituel de son nez au moyen de son doigt-à-crottes-de-nez.
– Ça y est, c’est mangé ? s’enquiert l’équipage avec ardeur. L’ACTE a été commis ?
– Pas encore, mes braves. Pas encore !
Le sort de Mabel est suspendu à celui d’une crotte de nez collée au bout de son doigt.
 »
« – Mais elle a commis L’ACTE !
– Elle s’est tiré une crotte du nez…
Il y eut un silence horrifié.
– … et elle l’a mangée !
– Les filles ne font pas des choses comme ça, quand même ?
Tous les yeux se tournèrent vers la captive, la jeune Mabel Jones – qui, justement, se curait distraitement le nez.
« 

Mon avis :  Qui est Mabel Jones ? C’est une petite fille normale, kidnappée par des pirates, parce qu’elle a osée commettre l’acte. L’acte de sortir une crotte de nez avec son doigt et de la manger. Depuis, embarquée sur le navire de l’Asticot Férosse, accompagnée de ses nouveaux compagnons pirates (des animaux étranges, hauts en couleurs), elle va se retrouver au coeur d’une énorme chasse au trésor. Une chasse au trésor qui se révélera être sa seule issue pour rentrer chez elle.

Mabel Jones, c’est la Peter Pan des fillettes. Elle est enlevée par des pirates monstrueux, mais elle n’a pas peur, bien au contraire. Elle se montre courageuse, dévouée aux tâches qui lui sont confiées et ouverte d’esprit quant aux coutumes (bien étranges et différentes des « houuumains ») de ses nouveaux compagnons. En plus de cela, Mabel Jones est une petite fille très intelligente et extrêmement maligne, qui va être d’une grande aide dans la quête des pirates.

Vous vous en doutez, je pense, c’est de la jeunesse. Un peu trop jeunesse pour moi, même. Les plus jeunes devraient adorer : il y a beaucoup d’actions, et les illustrations de Ross Collins rendent le récit encore plus dynamique, tout comme les intrusions de l’auteur, qui s’immisce dans le livre pour commenter les faits et gestes de notre jeune protagoniste. A noter aussi les jeux de l’illustrateur sur le texte, qui s’amuse tantôt à grossir les caractères, tantôt à les rapetissir, qui les adapte au récit (par exemple si la protagoniste tombe, le texte va être placé de façon à créer un effet de chute)… C’est bien pensé, c’est ludique et bon enfant.

Un début de saga prometteur, qui allie humour et aventures. Laissez-vous embarquer sur l’Asticot Férosse avec des pirates farfelus, dans un monde fantastique et merveilleux, où tous les rêves (et les coups) sont permis. On se retrouve à bord ?

 

Ma note : 5,5/10