Chipie à tout prix


Chipie à tout prix de Dear Caroline et Cali Keys

456 pages, éditions Prisma, à 17,95€


Résumé : Angie est une jeune fille passionnée par ses études de cinéma, mais jalousée par les gens de sa classe, humiliée chaque jour par une prof peu compréhensive, et qui doute terriblement de ses qualités. Pourtant pleine d’idées créatives, elle n’a qu’un ami qui l’encourage à s’épanouir, Anthony, avec qui elle peut être vraiment elle-même, sans tenir compte du regard des autres. D’autant qu’elle tombe amoureuse d’un jeune cinéaste venu donner des conférences dans son école, un amour interdit qui ne simplifie pas sa vie !
Un jour, elle décide d’ouvrir une chaîne Youtube, comme les filles qu’elle suit et avec qui elle développe bien plus d’affinités qu’avec celles de sa classe. Elle va y trouver de vraies amies et une activité qui donne du sens à sa vie. Mais quand le succès surgit, Angie doute encore. Et son amour résistera-t-il au tourbillon ?
Un livre qui nous fait rire, réfléchir et dont on ressort boosté et plein d’énergie pour affronter le monde !


Extraits : « J’ai du mal à reprendre mon souffle, mes yeux sont humides des larmes qui ne demandent qu’à couler, ma mâchoire est serrée tout comme mes poings et si on me demandait mon prénom à ce moment, je serais capable de répondre Robert. »

« On n’imagine pas ce que l’absence d’un père peut ravager dans le coeur d’un enfant. On n’imagine pas ce sentiment de vide qui nous poursuit, cette impression qu’on ne vaut rien parce que le mot « papa » n’existe pas dans notre vocabulaire, dans notre vie.« 


Mon avis : La célèbre Youtubeuse et influenceuse Dear Caroline n’échappe pas à la mode qui sévit en ce moment : celle d’écrire un livre. Elle s’est associée à Cali Keys, une romancière suisse connue, dont j’apprécie particulièrement la plume, pour écrire Chipie à tout prix.

Angie est passionnée de cinéma, mais sa professeure, tout comme ses camarades de classe ne l’apprécient guère, et font tout pour le lui montrer et pour lui mettre des bâtons dans les roues. Écoeurée par ces attitudes, la jeune fille regagne espoir en voyant arriver un intervenant/producteur connu – et très séduisant -, le célèbre Mickaël. Ce dernier va encourager Angie à continuer dans cette voie, au détriment des commentaires de sa professeure. Galvanisée par l’attention que lui réserve Mickaël et très sensible à son charme, les deux jeunes gens vont vivre une histoire d’amour interdite, qui leur coûterait beaucoup si elle était découverte.

Sans connaître très bien Dear Caroline, je dirais que le personnage d’Angie peut ressembler quelque peu à l’auteure : c’est une jeune fille belle et séduisante, qui doit être très souvent jalousée à cause de son physique avantageux. Elle décide d’ouvrir une chaîne Youtube pour échapper à son quotidien et pour se sociabiliser, commence à tourner des vidéos qui fonctionnent et qui lui apportent une notoriété grandissante et une communauté très présente.

J’ai bien aimé le message sous-jacent des auteures, qui incitent les lecteurs à suivre leurs rêves, peu importe ce qu’en disent les autres. Pour exemple, Mickaël, le producteur et petit ami d’Angie, n’est pas favorable au « passe-temps » de Youtubeuse de la jeune fille, rabaissant cette dernière et l’ensemble du travail fourni pour tourner, monter ses vidéos et animer sa communauté. Malgré ses réticences et ses critiques, Angie décide de suivre son instinct et de faire ce qu’elle aime. Une philosophie de vie positive, qui pourra faire échos chez de nombreuses personnes.

En revanche, la romance entre ce jeune producteur et cette jolie élève m’a laissé totalement de marbre. Je trouve déjà assez invraisemblable et quelque peu cliché le fait que cet homme, si célèbre, s’amourache d’une étudiante en cinéma. C’est un schéma qui a déjà été vu et revu dans de multiples ouvrages et films, et qui n’a rien d’original. Leur amour est immédiat, intense, trop rapide, pas assez réaliste : c’est simple, je n’y ai pas cru dès le départ.


Une romance feel good, qui devrait plaire à un large public. 

Ma note : 4/10

Pour lire plus d’avis

 

Le vrai st@tut de ma vie

Le vrai st@tut de ma vie
de Liz Fenton et Lisa Steinke
404 pages, éditions Prisma, à 19,95€

 

Résumé : «Tellement heureuse ! En direct de Hawaï avec mes meilleurs amis.» À la veille de son mariage, Kate ne peut s’empêcher de partager son bonheur sur les réseaux sociaux. Un bonheur qui hélas tourne court : quelques minutes plus tard, son fiancé la quitte… pour l’une de ses amies ! Désemparée et le coeur brisé, la jeune femme peut heureusement compter sur le soutien sans faille de Julia et Liam, ses deux meilleurs amis, mais aussi sur Facebook qui lui offre l’étonnant pouvoir de remonter le temps pour réécrire son histoire d’amour. Kate saura-t-elle saisir cette seconde chance ? Réussira-t-elle à sauver son couple ? Est-elle réellement en mesure de changer son destin ?

Extraits :  « Ne serait-ce pas merveilleux si nous pouvions nous débarrasser des sentiments et souvenirs douloureux aussi facilement que nous envoyons un cliché raté dans la poubelle de notre ordinateur ? »
« Il y a une règle tacite qui veut que les meilleurs amis prennent mutuellement soin d’eux, sans que les conjoints ne bronchent. »

Mon avis :  En voilà un petit livre chick-lit léger, drôle et particulièrement ancré dans l’époque numérique du XXIème siècle !

Kate et Max doivent se marier à Hawaï. Mais voilà, au jour J, Max annonce à sa fiancée qu’il ne veut plus se marier avec elle. Il lui apprend, de surcroît, qu’il nourrit des sentiments pour la collègue de bureau de Kate, Courtney. Kate, anéantie, publie alors un statut sur son mur Facebook, souhaitant revenir un mois en arrière. Et comme par magie, son voeu se réalise. Propulsée dans le passé, arrivera-t-elle a faire changer d’avis Max ? Peux-t-on réellement changer le cours de son destin ?

Les deux auteurs accordent une très grande importance aux réseaux sociaux. Dans notre ère, où Internet est roi, où les réseaux sociaux gouvernent notre vie, Kate, notre protagoniste, fait comme une grande partie des utilisateurs de Facebook : elle étale impunément et ouvertement sa vie aux yeux de tous. Mais voilà ; les deux auteures montrent bien que tout ce que l’on publie sur les réseaux ne reflète pas forcément la réalité. Une personne peut vouloir paraître heureuse dans une vie de rêve, alors qu’en vérité, peut se cache des problèmes que l’on ne veut pas laisser transparaître aux autres.

Le vrai st@tut de ma vie, c’est donc une histoire de filles pour les filles. On y parle d’amour, avec plusieurs l’apparition de plusieurs couples dans le récit : celui de Kate et Max, évidemment, puis Julia (la meilleure amie de Kate) et son mari Ben, ainsi que Liam (le meilleur ami de Kate) accompagné de son flirt Nikki Day. Chaque coule cache des problèmes. Entre la jalousie, le manque de passion ou la routine, les deux auteures prouvent que l’amour, quoiqu’il paraît idyllique, recèle toujours des fissures. D’où encore un retour aux faux-semblants et aux apparences mensongères.

Vous l’aurez compris, derrière une histoire toute légère, se dissimule des sujets très sérieux. Liz Fenton et Lisa Steinke incorporent à leur texte une problématique philosophique : peut-on modifier le destin ? Dans la société, le destin est vu comme une chose prédéfinie par une instance supérieure aux hommes, auquel il est impossible d’échapper. Pour tenter de prouver et/ou de réfuter cette croyance, Kate va avoir la chance inouïe de pouvoir changer le cours de sa vie. Grâce aux réseaux sociaux, elle va pouvoir formuler des voeux, guidée dans sa lancée par une espèce de génie, Ruby.
Liant réalisme et surréalisme, les deux auteures nous embarquent dans la vie très mouvementée de Kate.

Rien de tel que de lire ce livre quand on veut passer un bon moment. Derrière son apparence chick-lit un peu niais, se cache en réalité une histoire profonde, qui donne à réfléchir aux lecteurs. J’ai vraiment bien aimé me plonger dans ce récit.

Ma note : 7/10