Crime glacé


Crime glacé de Mary Jane Clark

270 pages, éditions l’Archipel, à 21€


Résumé : Niché sur les collines de Hollywood, un spa ultrachic accueille en toute discrétion des célébrités en quête de bien-être et de jeunesse éternelle.
Jillian Abernathy, la fille du propriétaire de l’Elysium, fait appel aux talents de créatrice de pièces montées de Piper Donovan afin qu’elle réalise son gâteau de mariage – une pièce unique.
Seule condition : passer quelques jours sur place – ce que Piper accepte volontiers. Qui refuserait un séjour gratuit dans cet écrin de rêve ?
Mais le spa n’est pas le paradis sur terre que se figurait la jeune femme. Peu après son arrivée, un premier crime glaçant est commis.
Quelqu’un souhaite-t-il empêcher l’union de Jillian ? Nombreux sont les suspects. Et, en s’approchant trop près de la vérité, Piper risque à son tour de devenir la cible du tueur…


Extrait  « Souvent Esperanza errait d’une pièce à l’autre en jouant à la maîtresse de maison. Un rêve qui l’aidait à voir filer plus vite les heures passées à épousseter, récurer, passer l’aspirateur. Esperanza s’efforçait d’imaginer ce qu’elle aurait ressenti si elle avait été propriétaire d’une aussi belle demeure, au lieu d’être une simple femme de ménage. »


Mon avisUn meurtre est sauvagement commis à l’Elysium, le paradis des célébrités, qui y viennent se prélasser dans un spa luxueux et profiter des soins de chirurgie esthétique mis à leur disposition. La victime ? Une femme de ménage, qui travaillait ce jour-là dans la luxueuse propriété de Jillian, la fille du propriétaire de l’établissement. Aucun doute n’est permis : ce n’était pas cette pauvre femme de ménage qui était visée, mais bien Jillian. Malgré les événements tragiques survenus à l’Elysium, la vie continue, les clients sont toujours là, et Jillian continue les préparatifs son mariage avec Ben, qui aura lieu dans quelques jours seulement. Piper, jeune actrice en devenir et préparatrice de gâteaux de mariage, est notamment conviée à l’Elysium pour préparer le gâteau de mariage de Jillian et Ben. Mais les mystérieux événements qui se produisent dans l’établissement vont vite la détourner de son objectif initial…

J’ai trouvé ce roman intéressant. En effet, l’intrigue est bien ficelée et l’enquête policière rondement menée. Mary Jane Clark essaie de nous présenter un panel de profils suspects, pour mener le lecteur vers de fausses pistes. Néanmoins, les habitués de romans policiers (dont je fais partie), découvriront bien avant la fin le véritable suspect. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier suivre l’histoire jusqu’à son dénouement.

Les personnages sont intéressants, particulièrement Piper Donovan, notre protagoniste, qui m’ait apparue sympathique, souriante et bienveillante envers l’ensemble des autres personnages du roman.

Crime glacé est un roman policier, avec une intrigue principale, mais c’est également un genre de pamphlet contre les pratiques de la chirurgie esthétique. L’auteure invective ces pratiques, et met en avant des cas de chirurgies esthétiques dévastatrices, comme par exemple Wendy, une jeune femme complexée par son apparence physique et particulièrement par son nez, qui va se faire opérer une première fois, puis une seconde, une troisième fois… avant de s’apercevoir que son nez n’en est plus un. Défigurée et honteuse par sa nouvelle apparence physique, elle s’isole et se cache, regrettant chaque instant son apparence passée. C’est un très bel exemple de mise en garde contre ces pratiques, qui peuvent comporter des complications, mais surtout c’est un message « coup de gueule » contre les personnes devenues obsédées par leur apparence physique.


Un roman policier glaçant, qui met en exergue les pratiques de la chirurgie esthétique. Rondement mené, il saura vous faire frissonner ! 

Ma note : 8,5/10

 

Vengeance par procuration

Vengeance par procuration de Mary Jane Clark
326 pages, éditions L’Archipel, à 21€

 

Résumé : Une mort spectaculaire…
Dans leur somptueuse propriété de Tuxedo Park, au nord-ouest de Manhattan, Valentine et Vincent Wheelock donnent une réception à laquelle participe Eliza Blake, la présentatrice vedette de la chaîne de télévision Key News.
Prélude à une série de meurtres…
Mais la soirée vire au drame. Vincent met fin à ses jours. Très vite, Eliza découvre qu’avant de se suicider il a laissé derrière lui plusieurs indices permettant d’élucider un crime du passé.
Et un tueur qui rôde…
Eliza et ses collègues de Key News tentent dès lors de reconstituer le puzzle. Mais nombreux sont ceux qui n’ont aucun intérêt à voir se réveiller certains fantômes…
Extraits : « Le suicide est une réponse à une question a priori insoluble. C’est la solution que choisit une personne qui pense que la mort est préférable au fait d’affronter ce qui dans sa vie lui sembble insurmontable. »
« On dit que le temps guérit toutes les blessures, mais il n’en est rien. Certaines ne peuvent cicatriser…« 

Mon avis : L’auteure de ce thriller, Mary Jane Clark, est, si vous l’avez deviné à son nom, l’ex belle-fils de la célèbres auteure américaine Mary Higgins Clark. Les deux femmes ont en commun leur goût pour l’écriture et la littérature, ainsi qu’une prédilection toute particulière pour le genre du roman thriller.

En effet, Mary Jane Clark a créée de toute pièce une intrigue tortueuse et effrayante. Vincent Wheloock s’est donné la mort d’une manière singulière : il s’est planté un couteau dans les pieds et dans les mains, pour finir par se le planter dans le coeur. Un schéma qui ressemble étrangement à la crucifixion du Christ. C’est Eliza Blake, journaliste et amie de la famille Wheloock, qui va s’improviser détective et va chercher à comprendre le geste de Vincent. En approfondissant ses recherches, elle va découvrir maintes indices, disséminés dans l’enceinte du lotissement de Tuxedo Park, comme une chasse au trésor grandeur nature. Mais ces indices sont assez flous et renvoient tous, de surcroît, à des symboles bibliques.

Vengeance par procuration est un bon livre, avec beaucoup de mystères, une atmosphère pesante, presque étouffante, mais très énigmatique. L’auteure a sans doute essayée de brouiller l’esprit du lecteur, en incorporant à son récit une myriade de personnages, bien trop nombreux à mon goût. Les suspects se multiplient, certes, mais le lecteur se perd dans tous ces noms de personnages qui apparaissent subrepticement. De surcroît, certains ne jouent pas un rôle principal dans l’enquête, ils n’interviennent que périodiquement, très rarement, mais contribuent d’autant plus à faire perdre la ligne directive de l’histoire au lecteur, qui tente de se remémorer l’utilité du personnage.

Concernant l’enquête en elle-même, elle était bien réalisée, le doute quant à l’identité du coupable et ses motivations ont planés jusqu’à la fin. Eliza Blake est une journaliste sympathique, avec qui le lecteur peut passer un agréable moment.

Mais le dénouement était un petit peu tiré par les cheveux et pas du tout en adéquation avec le restant de l’histoire. Je risque de révéler des éléments importants de la fin de Vengeance par procuration dans les lignes qui vont suivre, donc ne continuez pas la lecture de ce paragraphe si vous ne souhaitez pas être spoilé. Les éléments bibliques, les mises en scènes poussées et la « chasse au trésor » semblent totalement hors contexte lorsque l’on découvre le vrai visage du coupable. La fin est décevante, je dois l’avouer, et peu réaliste. De plus, je n’ai pas particulièrement aimé les mises en scènes bibliques, je n’ai pas compris leur utilité, ni leurs significations.

Pour conclure, je dirais que cette lecture est sympathique à lire, mais sans plus. L’histoire était un peu tirée par les cheveux, les personnages pas si attachants que ça, mais l’écriture était agréable.
Pour information, Mary Jane Clark a déjà sortie un roman, intitulié Si près de vous avec l’héroïne Eliza Blake comme protagoniste. Bien évidemment, ces deux livres peuvent être lus séparément.

Ma note : 5/10