Le monstre chez moi


Le monstre chez moi d’Amy Giles

393 pages, éditions Nathan, à 17,95€


Résumé : HADLEY EST L’ÉLÈVE PARFAITE.
UNE ATHLÈTE ACCOMPLIE.
LA FILLE MODÈLE.
MAIS ELLE CACHE UN LOURD SECRET.

Lorsqu’un crash d’avion prend la vie de ses deux parents, les enquêteurs cherchent à savoir quel rôle a joué Hadley dans l’accident. Et pourquoi elle a tenté de se suicider
quelques jours après le drame.

Un thriller haletant sur une famille bien sous tous rapport et les secrets dissimulés dans l’intrigue du foyer…


Extraits : « Voilà pourquoi je déteste les fêtes. Plus il y a de monde, plus je me sens seule. »

« Je lis des trucs sur BuzzFeed. Je me disais que chaque seconde que je ne passais pas avec toi était une occasion perdue. Incroyable ! Écoute ça : dans le temps qu’il m’a fallu pour te dire ça, cinq bébés sont nés. On gaspille de précieuses secondes. Et si on raccrochait pour aller voir un film ou ce que tu veux ? »


Mon avis : Hadley est une élève modèle. Cheffe de son équipe de hockey, en plein apprentissage pour devenir pilote, très bonne élève à l’école, appréciée de ses professeurs et de ses camarades… mais derrière les apparences, sa vie est toute autre. À la maison, c’est son père qui fait la loi. Tyrannique, autoritaire, violent… la jeune fille encaisse les coups physiques et émotionnels pour protéger sa soeur Lila. Mais voilà, un terrible crash d’avion vient ôter la vie de ses deux parents. Hadley est la seule survivante. Qu’a-t-il bien pu arriver ?

Le monstre chez moi est un roman sur la maltraitance domestique, pour mettre en garde les plus jeunes sur les pratiques illégales qui peuvent sévir à la maison. Chaque année, aux États-Unis, se sont plus de trois millions de cas de maltraitance d’enfants qui sont rapportés à la justice : violences physiques, émotionnelles et parfois sexuelles. Un chiffre qui donne le tournis.

La maltraitance infantile touche tous les publics : les pauvres, mais aussi les plus riches – comme c’est le cas d’Hadley et de sa soeur Lila, toutes deux issues d’une famille aisée -, les populations de toutes les ethnies et de tous les âges.

Dans le cas d’Hadley, Lila et leurs parents, ils représentent l’idéal d’une famille contemporaine : des parents investis dans les activités extrascolaires de leurs enfants, engagés dans des associations de parents d’élèves, sociables, souriants et aimants en apparence. Rien ni personne n’aurait pu soupçonner les violences physiques et psychologiques subies par Hadley. Car la jeune fille souhaite préserver sa soeur cadette et encaisse avec force et courage l’ensemble des humiliations données par son père. Face à elle, une mère mutique, qui détourne le regard et boit pour tromper la réalité.

Hadley est soutenue dans son combat par son petit ami Charlie, à qui elle a été forcée de révéler son combat quotidien. Celui-ci l’épaule et l’encourage à dénoncer son père : il ira jusqu’à prévenir le service national des enfants en danger, qui feront une enquête… qui malheureusement n’aboutira pas. Les apparences ont même réussies à tromper les professionnels de la protection de l’enfance… Hormis Charlie, personne, dans l’entourage d’Hadley, n’est au courant des maux qu’elle subit chez elle : sa grand-mère, ses meilleurs amis, le personnel scolaire… tous ignorent les horreurs vécus par la jeune fille. Et pourtant, un simple mot à un adulte aurait pu changer son quotidien.

J’ai beaucoup aimé la construction de ce roman. Nous avons une alternance de temporalité : Avant l’accident d’avion, pour comprendre ce qui a mené au drame et Maintenant, dans le présent, avec l’interrogation de témoins clefs, pour se faire une idée globale de la vie d’Hadley. Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est qu’Amy Giles n’a pas écrit seulement une histoire moralisatrice sur la maltraitance, mais elle a tissé une véritable intrigue autour de cette thématique, avec beaucoup de suspense et de mystères. 


Un très bon roman sur la maltraitance infantile, qui permet de dénoncer certaines pratiques et d’avertir les plus jeunes lecteurs. Puissant et bouleversant !

Ma note : 8/10

Pour lire plus d’avis