IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

En cette fin de mois de mai, je vous présente les nouveaux ouvrages qui rejoignent ma bibliothèque.

Tout d’abord, j’ai eu l’immense surprise de recevoir un cadeau d’une personne que j’apprécie énormément et que je remercie une nouvelle fois : Les Démons (Les Possédés) de Dostoïevski éditions Folio classique, une histoire qui a marquée la personne qui me l’a offerte et qui, je l’espère, me marquera aussi. C’est un livre assez volumineux (plus de 1000 pages), que j’essayerais néanmoins de lire dans l’année !

Résumé : Ce n’est pas seulement sa mère, la générale Stavroguine, ce n’est pas seulement son ancien précepteur, Stépane Trofimovitch, c’ est toute la ville qui attend l’arrivée de Nicolas, ce jeune homme séduisant, fascinant, inquiétant. Il a vécu dans la capitale, il a parcouru l’Europe ; on raconte sur lui d’étranges choses. Il arrive. De quels démons est-il accompagné ? Avant même la parution du roman en 1873, l’éditeur avait refusé de publier un chapitre jugé choquant, « La confession de Stavroguine ». Afin de mieux préserver l’architecture de l’ensemble, on l’a réintégré ici à la place qui était prévue pour lui au coeur du roman. On n’en comprend que mieux à quel point Les Démons est une formidable méditation sur Dieu et le suicide, sur le cabotinage et l’inaccessible authenticité, mais aussi sur le crime et la volonté de domination.


J’ai eu la chance de recevoir une magnifique bande-dessinée : Simone de Beauvoir, une jeune fille qui dérange de Sophie Carquain et Olivier Groknowski éditions Marabulles. Une femme que j’admire énormément, qui m’inspire beaucoup. Je peux déjà vous dire que j’ai lu cette BD, qui est un superbe coup de coeur ! Mon avis sera en ligne sur mon Blog certainement dans la semaine.

Résumé : L’enfance et l’éducation d’une jeune fille qui va devenir une des plus brillantes intellectuelles du 20ème siècle et une des féministes les plus engagées.
Un récit qui s’attache à montrer le parcours d’une toute jeune femme dont la passion pour les lettres et la connaissance est née dès l’enfance, dans un milieu et à une époque où il n’était pas si facile d’être une femme libre.


J’ai reçu Clara catastrophe : des lapins partout ! de Alice Pantermüller et Daniela Kohl éditions Stassi junior. Un roman jeunesse magnifiquement emballé, que je lirai prochainement.

Résumé : Clara est une jeune fille comme les autres. Pourtant, elle semble avoir le don de s’attirer des ennuis. Surtout depuis que sa maman lui a offert une flûte indienne.
En cours, des phrases gênantes apparaissent au tableau comme par enchantement, et son plat préféré a tout à coup un affreux goût de choux de Bruxelles…
Comme si cela ne suffisait pas, Clara s’est fixé une mission : elle veut à tout prix un animal de compagnie ! Elle a un plan. Pourvu que la maudite flûte ne s’en mêle pas !


J’ai reçu le nouveau roman de Jennifer Niven : L’été de tous les possibles éditions Gallimard jeunesse. Une auteure que j’apprécié beaucoup, que je suis heureuse de pouvoir redécouvrir prochainement.

Résumé : Le divorce de ses parents à digérer, une amitié trahie à encaisser et les vacances de ses rêves annulées… L’été s’annonçait plutôt mal pour Claudine, condamnée à traîner son mal-être sur une île perdue sans aucun réseau. Sa rencontre avec Jeremiah va tout changer.


Enfin, j’ai reçu un album de caricatures politiques : Le petit Macron démasqué de Morchoisne et Festjens éditions L’Archipel.

Résumé : A douze mois de la présidentielle, ce livre en forme d’abécédaire offre un état des lieux d’une Macronie et d’un personnel politique en pleine décomposition : chacun en prend pour son grade ! Quatre années de macronie au fil de la caricature  » Le monde entier nous regarde !  » proclame ToutanMacron sous la pyramide, au soir du 7 mai 2017. Mi-Kennedy pour sa jeunesse glamour, mi-Jeanne d’Arc entendant des voix, mi-Bonaparte au pont d’Arcole, mi-Jésus marchant sur les eaux, mi-Belphégor le fantôme du Louvre (cinq moitiés, c’est dire toute de la complexité du personnage)…
le président Macron jouit d’un bref état de grâce avant que sa popularité pâlisse. B comme Benalla ou Brigitte, C comme Castex le castor ou Confinement, G comme Gilets jaunes ou Gouvernement, L comme Le Pen, S comme Socialistes… A un an de la présidentielle 2022, voici l’abécédaire de la Macronie et de notre classe politique déconfite : le défilé des éclopés du 14-Juillet avant l’heure.


Et de votre côté, quels livres rejoignent vos bibliothèqueS ?

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

En ce 09 mai, voici mes nouvelles acquisitions livresques de la semaine !

J’ai tout d’abord récupéré Coule la Seine de Fred Vargas éditions J’ai Lu dans une boîte à livres près de chez moi. Fred Vargas est une auteure français de polars que j’ai découverte l’année dernière à travers Un peu plus loin sur la droite, qui m’avait bien plût. Je suis curieuse de lire un autre de ses livres !

Résumé : « Ton collègue blond est assez emmerdant mais je l’aime bien, et puis il est généreux. Il se pose des questions sans fond, il s’inquiète et ça fait le bruit des vagues. Toi en revanche, tu fais le bruit du vent. Ça se voit à ta manière de marcher, tu suis ton souffle. Ton ami blond voit une flaque. Il s’arrête, examine la chose et il la contourne, il prépare bien son affaire.
Toi, tu ne vois même pas cette flaque mais tu passes à côté sans le savoir, au flair. Tu piges ? T’es comme un magicien… »
Il a raison ce clochard, le commissaire Adamsberg est un véritable magicien. Trois nouvelles pour le prouver, trois enquêtes du commissaire, à Paris, là où coule la Seine.


Les éditions Gallimard jeunesse m’ont envoyé le premier tome des Enfants des Otori : Les guerriers orphelins de Lian Hearn. Un roman jeunesse fantastique qui va me sortir de ma zone de confort !

Résumé : Elevé en guerrier et promis à un brillant avenir, le jeune Sunoami, fils de traître, est condamné à devenir moine. Résigné à vivre au temple de Terayama jusqu’à la fin de ses jours, Sunaomi voit naître en lui des pouvoirs insoupçonnés. Des objets inanimés prennent vie sous ses yeux, des morts lui parlent… Et les forces qui s’affrontent pour régner sur les Huit Iles s’intéressent de près à ce puissant descendant de la Tribu.


Dans une boîte à livres, j’ai également récupéré Robert des noms propres de Amélie Nothomb chez Le Livre de Poche. J’aime beaucoup cette auteure, qui arrive à me surprendre à chacune de ses publications.

Résumé : Les tueurs ont des fragilités plus ou moins incompréhensibles. Et l’on n’imagine pas l’influence du hoquet d’un fœtus sur une fillette de dix-neuf ans enceinte, à fleur de peau ! A fortiori après huit heures d’insomnie.
Ajoutez à cela une petite querelle sur le choix du prénom… et hop, voilà Lucette qui vide le chargeur d’un revolver sur la tempe de son mari endormi ! Rien de tel pour faire disparaître le hoquet ! Vite fait, bien fait… D’ailleurs, tout file sur les chapeaux de roue dans ce nouvel opus d’Amélie Nothomb. Robert des noms propres est l’histoire de cette enfant née en prison, dont la mère a flingué sèchement le père avant de baptiser sa fille Plectrude et de se suicider dans sa cellule. Il y a mieux comme géniteurs ! Surtout quand par la suite on est recueilli par un oncle et une tante qui vous élèvent comme une princesse, à tort et à travers, avec qui tous les coups sont permis, les plus excentriques, les plus capricieux. C’est là l’itinéraire d’une gamine hors norme, belle et farouche, rebelle et prodigieusement intelligente, cancre et douée à la fois, qui se voit danseuse et petit rat à l’Opéra, se nourrit des pages du dictionnaire Le Robert, sombre dans l’anorexie avant de connaître les révélations de sa naissance, de vivre avec « l’homme de sa vie » et de rencontrer… l’auteur !


J’ai également reçu un magnifique ouvrage des éditions Gallimard jeunesse : Olympe de Roquedor écrit par Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place. Le résumé me tente énormément ; je sens déjà que je vais adorer l’héroïne de cette histoire !

Résumé : OLYMPE DE ROQUEDORT EST EN FUITE. On veut la marier contre son gré et s’emparer du domaine dont elle est l’héritière. Traquée par ses ennemis sur les terres hostiles des Loups de l’Azeillan, la jeune rebelle rencontre Décembre, un ancien soldat borgne, et son complice, le timide et mystérieux Oost. Ensemble, ils vont livrer un combat sans merci pour reconquérir le château de Roquedor… Une héroïne indomptable, déterminée à reprendre sa liberté, au cœur d’un flamboyant roman d’aventures écrit à quatre mains.


J’ai eu la chance de recevoir le dernier roman de Marine Chaparro : Les murmures de la scène éditions Hachette romans. Un récit jeunesse qui s’annonce passionnant !

Résumé : Luna a une vie bien chargée, et la seule manière pour elle de se sentir libre, c’est de danser. Alessio, lui, vient de trouver le courage d’avouer à ses parents qu’il souhaite reprendre la danse. Tous les deux sont loin d’imaginer que leur destin est sur le point de basculer. En effet, un concours se prépare avec, à la clé, une opportunité inespérée : les gagnants auront la chance de partir en tournée, danser pendant plusieurs semaines d’affilée. Un duo. Un homme, une femme. Leur professeure est catégorique  : Alessio et Luna danseront ensemble. Et si c’était la chance de leur vie ?
Alors que la danse les rapproche de plus en plus, Luna reste interdite. Alessio semble cacher bien trop de secrets. Plus il nie, plus la confiance de Luna s’effrite.
S’ils ne peuvent pas se faire confiance dans la vie, comment peuvent-ils le faire sur scène ?


Après avoir lu et bien aimé Allie, tome 1 : le déménagement, j’ai reçu le tome 3 de la saga jeunesse Allie de Meg Cabot, Les vraies amies éditions Hachette romans. Un petit récit sympathique, qui se lit en une heure à peine !

Résumé : Une nouvelle élève est arrivée dans la classe. Elle s’appelle Cheyenne. Allie est très contente, mais sa joie ne dure pas… D’abord, parce qu’elle doit s’installer au fond de la classe pour laisser sa place à côté d’Erica, sa meilleure amie.

Ensuite, parce que Cheyenne impose de nouveaux jeux idiots. Et enfin, parce qu’elle dicte sa loi à tout le monde. Et gare à celui qui s’y oppose ! Allie, elle, n’est pas prête à céder, ni à perdre ses amies.


Et de votre côté, quels livres rejoignent vos bibliothèque ?

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Première réception de la semaine : Le portrait du mal de Graham Masterton éditions Hauteville. Un roman d’horreur sorti initialement en 1999, réédité seulement cette année en format poche par les éditions Hauteville. À ne pas lire avant de s’endormir !

Résumé : Ils étaient prêts aux pires atrocités pour conserver l’éternelle jeunesse que leur conférait le portrait maléfique.
Un portrait de douze personnages au visage en décomposition… La toile est l’oeuvre d’un certain Waldegrave, ami d’Oscar Wilde et passionné d’occultisme, mais elle est sans valeur et plutôt médiocre.
Alors pourquoi la mystérieuse Cordélia Gray veut-elle à tout prix s’en emparer ? Quel est le secret du portrait ? Qui sont ces douze personnages ?
Vincent Pearson, l’actuel propriétaire du tableau, découvre un lien entre cette oeuvre démoniaque, et une série de meurtres particulièrement abominables qui secouent depuis quelques mois la Nouvelle-Angleterre…


Les éditions Hauteville m’ont également envoyé On te retrouvera de Samantha Downing, leur nouvelle parution dans la catégorie suspense.

Résumé : Toutes les routes mènent au crime… Séparés par une tragédie, Eddie, Beth et Portia ne se sont pas vus depuis des années. Pour toucher l’héritage de leur grand-père, ils doivent refaire ensemble le road trip qu’ils avaient fait avec lui vingt ans plus tôt. Un voyage qui avait mal commencé, puisque le grand-père, brouillé avec sa famille, avait enlevé ses petits-enfants, et qui s’était mal terminé, puisque l’un d’eux n’est jamais rentré…
Ce périple ne s’annonce pas de tout repos ; à bord de la voiture, tous les passagers ont quelque chose à cacher. Ils essaient de faire abstraction de la disparition jamais élucidée et de la voiture qui les suit. Au moins l’un d’entre eux est un tueur, et il y a un cadavre dans le coffre.


Grâce à Sofia de Lire en Bulles qui a organisée un concours sur Twitter, j’ai remporté un manga (mon deuxième de ma vie de lectrice !!!!!) : Deep sea aquarium, le tome 1 : MagMell de Kiyomi Sugishita aux éditions Vega Dupuis. Je ne suis vraiment pas une habituée des mangas, mais je suis extrêmement curieuse de m’ouvrir à d’autres genres littéraires. C’est pourquoi je me languis de pouvoir le découvrir (encore faut-il que je comprenne comment le lire !).

Résumé : Dans la baie de Tokyo a été construit un superaquarium à plus de 200 mètres de profondeur. Le Deep Sea Aquarium Magmell est le seul au monde qui peut observer de près la vie sous-marine sauvage de ces profondeurs. L’occasion de découvrir mystères de la nature et créatures improbables. Kaitaro Amagi, a décidé de travailler comme nettoyeur à l’Aquarium Magmell. En fait, il adore les étranges créatures des profondeurs et est fasciné par ce monde encore inconnu. Un jour, une rencontre avec le directeur Otosezaki Minato va bouleverser sa vie, et le mener sur les chemins aventureux de la recherche.


Enfin, réception inhabituelle également pour moi : une bande-dessinée ! Grâce à une Masse critique Babelio, je vais pouvoir découvrir Néo, le tome 1 : La chute du soleil de fer écrit et dessiné par L’hermenier et Djet, édité par Jungle, d’après le roman dystopique jeunesse du célèbre Michel Bussi. Ce sera ma prochaine lecture !

Résumé : Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château. Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l’origine de cet empoisonnement ? L’heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut-elle encore être évitée, alors que la nature est plus menacée que jamais ? Zyzo, l’espion au grand coeur du tipi, et Alixe, la reine du château, sauront-ils unir leurs forces pour déjouer les mystères, les intrigues et les trahisons ?


Et de votre côté, des nouveaux livres rejoignent vos bibliothèques ?

 

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Première réception de la semaine : un polar avec Sous mes yeux de K. L. Slater éditions Hauteville. Une disparition mystérieuse, une enquête à mener… je suis intriguée !

Résumé : La confiance aveugle précède toujours le drame…
Quand Billie, huit ans, disparaît dans la forêt alors qu’il était en train de jouer au cerf-volant avec sa sœur, tous les habitants de Newstead prennent part aux recherches, et le village est sous le choc lorsqu’on retrouve son corps, deux jours plus tard.
Seize ans après le drame, Rose, qui n’a jamais pu se résoudre à quitter la maison de son enfance, mène une vie en sourdine, toujours accablée par la culpabilité : si elle ne l’avait pas quitté des yeux, son petit frère serait encore en vie.
Lorsque son voisin et ami de longue date fait un malaise, Rose vole à son secours. Après la bouleversante découverte qu’elle va faire, elle n’a plus qu’une certitude : elle est en danger de mort.


J’ai ensuite reçu un livre qui sort de mes réceptions habituelles : un livre de recettes de cuisine ! Manger bien associé par Olivier Bourquin édité chez Favre. 50 recettes qui ont l’air délicieuses, combinées à des conseils aviser pour mieux manger : j’ai hâte d’en tester certaines !

Résumé : 50 recettes de saison, saines, goûteuses, faciles à préparer, pour que votre intestin, votre cerveau, votre peau et vos muscles tirent les meilleurs bénéfices des nutriments que contiennent les aliments. Qu’est-ce que veut dire manger bien adapté ? 1. Adapté à sa dépense énergétique selon son activité physique et/ou professionnelle. 2. Adapté à son âge. 3. Adapté à sa taille. 4. Adapté à son genre : les métabolismes de l’homme et de la femme ne sont pas pareils.
5. Adapté à l’état de notre intestin et sa faculté à bien digérer les aliments. 6. Adapté aux rythmes hormonaux et cérébraux en fonction du moment de la journée. 7. Adapté à l’environnement direct et indirect et son impact écologique. 8. Adapté à ses antécédents médicaux. 9. Adapté à ses moyens économiques. Manger bien associé ne coûte pas forcément cher ; c’est aussi ce que vous allez pouvoir découvrir dans les recettes proposées tout au long du livre.

Après une partie théorique expliquant pourquoi certains aliments, s’ils sont associés, gagnent ou perdent la qualité de leur substance, renforcent ou affaiblissent les fonctions intestinales, quels aliments manger selon l’heure de la journée, quels sont les grands oubliés de nos assiettes, etc. , l’auteur nous partage 50 recettes saines, goûteuses et faciles à préparer, classées par types de repas (petit-déjeuner, repas de midi, goûter, repas du soir).

Un tableau permet de repérer quels sont les céréales, fruits, légumes et herbes aromatiques de saison. A déguster avant tout avec plaisir !


Les éditions Hauteville m’ont également envoyé Bonjour, Verônica co-écrit par Ilana Casoy et Raphael Montes, un thriller adapté sur Netflix. Je ne connaissais absolument pas, mais je suis très curieuse de découvrir cette histoire !

Résumé : La justice n’est pas toujours au rendez-vous, elle si.Tout commence le jour où une femme venue porter plainte au commissariat se défenestre sous les yeux de Verônica Torres, secrétaire pour la police de São Paulo. Sous le choc, Verônica veut comprendre ce qui l’a poussée à commettre ce geste et se promet de la venger. Quelques jours plus tard, elle reçoit un inquiétant appel anonyme ; celle qui la contacte a de bonnes raisons de croire que son mari va la tuer. Pourquoi ? Parce que tuer des femmes, c’est ce qu’il a toujours fait de mieux. Lasse de constater que les femmes payent toujours le prix fort, Verônica oublie que son statut de secrétaire ne lui donne pas le droit de traquer des criminels. La justice commence ici et maintenant.


Les éditions Le Livre de Poche jeunesse m’ont envoyé Léonard & Léonard de Christine Féret-Fleury, un roman jeunesse d’aventure qui met en scène le célèbre peintre italien.

Résumé : Milan, Renaissance : Cécilia Gallerani, maîtresse du duc de Milan, est menacée de mort par la femme de ce dernier qui réclame le portrait exécuté par Léonard de Vinci, La dame à l’hermine. De nos jours : Léonard, un adolescent, reçoit un mail lui enjoignant de rechercher ce tableau. Or ce message provient de son grand-père… enterré le jour-même. Léonard décide de partir à Cravovie, où est exposé le tableau.
Une enquête passionnante mais périlleuse…


J’ai également réceptionné Moi, Themba de Sophie Blitman éditions Hachette romans. Un roman jeunesse historique qui aborde l’apartheid en Afrique du Sud. Je suis très curieuse de découvrir ce pan de l’histoire que je n’ai que trop peu lu !

Résumé : Themba vit à Soweto, en Afrique du Sud. À douze ans, elle devrait mener la même vie que toutes les jeunes filles de son âge : se concentrer sur l’école, ses amis, sa famille. Mais nous sommes en 1972, le régime de l’Apartheid est de vigueur, et elle est noire.
Elle se sent incomprise et très seule, jusqu’à ce que Waldo, son grand frère, la prenne sous son aile. Contrairement à leurs parents qui font tout pour ne pas se faire remarquer, Waldo pense que les Noirs doivent se révolter.
Themba intègre alors un club de lecture clandestin, qui lui ouvre les yeux et l’introduit à l’activisme. Là-bas, elle peut parler, échanger, débattre librement d’égal à égal. Elle y rencontre des amis, des alliés. Mais surtout, elle se rend compte de l’injustice qu’elle vit au quotidien.
Dès lors, elle va se battre. D’abord discrètement, puis de plus en plus fort, jusqu’à ce que sa voix, mêlée à celle des autres, démolisse l’Apartheid.


J’ai également reçu Five feet apart de Rachael Lippincott avec Mikki Daughtry et Tobias Iaconis éditions Le Livre de Poche jeunesse, une roman jeunesse dont j’ai entendu beaucoup de bien. J’ai hâte de pouvoir la découvrir à mon tour et m’en faire mon propre avis.

Résumé : Stella Grant est une jeune femme de 17 ans typique… elle ne peut se passer de ses meilleurs amis et de son ordinateur portable.
Mais, contrairement aux autres adolescents, elle passe la majeure partie de son temps à l’hôpital, puisqu’elle souffre de fibrose kystique.
Son quotidien rythmé par une implacable routine sera bouleversé lorsqu’elle fera la rencontre de Will Newman, un patient de son unité au charme irrésistible.
Forcés par le protocole médical de maintenir une distance constante entre eux, leur attraction mutuelle les poussera-t-elle à mettre leur vie en danger ?


Enfin, dernière réception et pas des moindres : Cette nuit-là de Victoria Hislop éditions Les Escales, qui n’est autre que la suite de L’île des oubliés, que j’ai lu il y a quelques années et dont je garde un excellent souvenir. Je viens de le commencer aujourd’hui et je l’aurais certainement terminé lorsque vous lirez cet article ; une chose est sûre : Victoria Hislop est pour l’instant à la hauteur de mes attentes !

Résumé : Le 25 août 1957, la colonie de lépreux de l’île de Spinalonga ferme ses portes. Maria retourne à Plaka, en Crète, avec son mari, le docteur Kyritsis. Mais alors que la soirée de célébration pour fêter leur retour bat son plein, sa sœur Anna est assassinée par Andreas, son mari, lorsqu’il découvre qu’elle a pour amant son cousin Manolis.
Ce drame aura des effets dévastateurs pour toute la communauté de Plaka. Manolis quitte la Crète pour la Grèce ; loin de son île, il s’efforce de se reconstruire. Andreas tente d’expier son crime en prison. Maria, quant à elle, choisit le chemin du pardon en rendant visite à Andreas.
C’est ce drame qui révélera finalement Manolis, Maria et Andreas à eux-mêmes.

Près de dix ans après la publication de L’Île des oubliés, Victoria Hislop redonne vie aux personnages qui ont ému plus d’un demi-million de lecteurs français.


Et de votre côté, quels livres rejoignent vos PAL ?

 

IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Je vous retrouve pour vous présenter mes nouvelles acquisitions de ces dernières semaines.

J’ai d’abord reçu Le pouvoir du Crochet de Vera Strange éditions Hachette romans. Une réédition des aventures de Peter Pan, du point de vue du célèbre capitaine. Une lecture jeunesse qui va me faire revenir en enfance…

Résumé : «  Quiconque possèdera mon crochet détiendra le pouvoir de ne jamais grandir.  »
Barrie a 11 ans, presque 12. Son anniversaire arrive à grands pas et, contrairement aux collégiens de son âge, il est triste. Si seulement il pouvait rester un enfant toute sa vie… Jouer aux jeux vidéo, faire du skate, se plonger dans des livres d’énigmes, loin des attentes des adultes qui augmentent chaque année.
Quand son père lui propose de visiter la marina de sa ville, il y va plus par obligation que par réel intérêt. Mais, là-bas, il découvre une histoire très mystérieuse. Celle du Capitaine Crochet. Personne, encore aujourd’hui, ne sait comment il a perdu sa main. Voilà une énigme faite pour Barrie  ! Mais quel sera le prix à payer pour découvrir le secret du fameux Crochet  ?


Les éditions l’Archipel m’ont envoyé la biographie d’Angèle écrite par Jean-Éric Perrin. Au-delà de ses chansons, j’apprécie énormément le personnage, la personnalité et les valeurs de cette jeune femme. Je suis donc impatiente d’apprendre à la connaître davantage à travers ce livre.

Résumé : Depuis son single « La Loi de Murphy » (2017), Angèle ne cesse de conquérir de nouveaux publics. Brol, son premier album, a été la meilleure vente francophone de 2019. La chanteuse bruxelloise a créé un paysage de mélodies, de paroles, de sonorités définissant l’air du temps, infusé dans une identité à la fois drôle, sexy et colorée. L’influence d’Angèle est encore plus sensible depuis qu’elle est devenue role model et emblème d’un combat féministe moderne et exaltant.

Prises de positions antisexistes, coming out, relation avec son frère, le rappeur Roméo Elvis… : cette biographie décrypte le parcours d’une jeune artiste devenue phénomène de société en incarnant les aspirations des jeunes filles d’aujourd’hui, avec simplicité, humour et engagement.


Sur Twitter, j’ai eu la chance de remporter quelques ouvrages des éditions Lapin – que je n’ai jamais lu -, dont Toutes les aventures de Elosterv.

Résumé : Ce livre raconte, comme son nom l’indique, toutes les aventures. Enfin, pas celles de Télémaque, ni celles de Tintin et de Frodon non plus… Toutes les autres aventures, quoi.


Ils m’ont également glissé dans le paquet Grabuge de Elosterv.

Résumé : Elosterv est une jeune blogueuse, dont le travail a été sélectionné parmi les 30 finalistes de la Révélation Blog 2011. Son style kawaï tranche avec un propos trash et décalé.


Dernier ouvrage des éditions Lapin que j’ai reçu : Toutes les blagues, toujours écrit par Elosterv.

Résumé : Ne nous trompons pas, sous leur air mignon, les histoires d’Elosterv sont complètement trash et absurdes.
Des chiens déguisés en chiens, des parents faisant des prises de karaté à leurs enfants pour les endormir, des renards morts qui ont leurs règles… Voici une liste non exhaustive de ce que vous pourrez être surpris de trouver dans Toutes les blagues, une bande dessinée qui contient… toutes les blagues.


J’ai reçu de la part des éditions Le Livre de Poche jeunesse, Rosa Parks, La femme qui osa dire non ! écrit par Sophie de Mullenheim & Johan Popin. Une biographie simplifiée d’une femme inspirante, que j’admire beaucoup : j’ai hâte de le lire !

Résumé : Maman, demande Rosa. Est-ce que l’eau des Blancs est meilleure que la nôtre ? Non, ma chérie, bien sûr que non. Mais alors, pourquoi il y a deux fontaines ?Leona ne répond pas et regarde sa fille intensément. Elle sait très bien que Rosa connaît la réponse à sa question, qu’elle n’ignore pas que les Blancs ne veulent pas risquer de se contaminer au contact des Noirs.Un récit qui retrace la vie de Rosa Parks, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale ; une biographie à lire comme un roman pour découvrir cette héroïne militante.


Les éditions Hachette romans m’ont envoyé le premier tome d’une nouvelle saga jeunesse : Jefferson’s World de Illana Cantin. Un roman jeunesse moderne qui s’inscrit dans l’ère du temps, qui aborde des thématiques variées mais importantes de la société.

Résumé : Le lycée Jefferson est le repaire des apparences. Chaque élève est dans sa case, et s’efforce tant bien que mal d’y rester. Pourtant, tous ont des secrets prêts à être dévoilés. D’ailleurs, huit élèves sont sur le point de voler en éclats. Tim, Jude, Terence, Colin, Swann, Megan, Nelly et Flora. Autant de personnalités différentes que d’amitiés à créer, faire évoluer, ou parfois détruire. Peu à peu, ils s’ouvrent enfin, et, ensemble, ils partent en quête d’eux-mêmes.
Comment assumer son identité, sa sexualité, tout en respectant ses croyances et les codes de la société ? Comment faire face à une maladie survenue soudainement sans signes avant-coureurs ? Comment comprendre puis accepter qui l’on est, tout simplement ?


Un autre début de saga jeunesse édité chez Hachette romans que je vais commencer : Allie, Le déménagement, écrit par la célèbre Meg Cabot, une auteure qui a bercée mon enfance. Même devenue adulte, je reste excitée à la perspective de replonger dans son univers !

Résumé : Allie Punchie en est sûre : sa vie est fichue. Ses parents ont décidé de déménager. Elle va devoir abandonner sa belle chambre rose, ses meilleures amies, son école, et tout ça pour quoi ? Pour une vieille maison délabrée, toute grise et toute grinçante, sans parler de la nouvelle école ! Comment empêcher ce désastre ? Allie est bien décidée à imposer sa loi !


Enfin, j’ai récupéré pas mal de livres d’occasion, que je vous présenterai sporadiquement au fil des mes prochains IN MY MAILBOX. Le premier que j’ai pris n’est autre que La promesse des ténèbres de Maxime Chattam éditions Pocket. Un auteur français immensément connu et apprécié dans le monde littéraire, que je n’ai encore jamais eu l’occasion de lire. Je suis donc particulièrement excitée de pouvoir le découvrir prochainement !

Résumé : New York Mégapole de tous les possibles. De tous les excès. Où la verticalité des buildings s’oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l’industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l’on vend la mort filmée en direct. Au cœur de ce maelström, le journaliste Brady O’Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l’enfer. Celui de la Promesse des Ténèbres.


J’ai acquis Romanzo criminale de Giancarlo de Cataldo chez Points ; un roman policier dont je n’ai jamais entendu parler, mais qui est bien noté sur Babelio.

Résumé : Le Libanais, le Froid, le Dandy, le Buffle, Patrizia : une belle brochette de malfrats a fait main basse sur Rome à la fin des années 1970. Pendant vingt ans, la « bande de la Magliana » mettra la capitale en coupe réglée. Loge P2, terrorisme noir, assassinats, corruption de politiciens, services secrets – rien ne lui échappe. Un roman épique passionnant sur l’une des plus puissantes organisations criminelles jamais démantelées en Italie.


Comme le précédent, j’ai pris Passé imparfait de Kinky Friedman éditions Rivages voir, sans jamais en avoir entendu parler.

Résumé : Et si l’on retournait dans les années soixante-dix, à l’époque de la pop, du LSD et du militantisme, avant le politiquement correct et les yuppies ? Revenons à l’époque où Kinky ne résidait pas encore dans le loft de Vandam Street, ne disputait pas des parties d’échecs avec sa chatte, mais squattait un vieux canapé chez son ami Ratso. Sa vocation de détective ne demandait en fait qu’un coup de pouce du destin pour s’éveiller. Or voilà que son amie Judy est poursuivie par un ancien fiancé pourtant mort au Vietnam, que son pote l’activiste Abbie Hoffman est traqué par un mystérieux individu vêtu d’une vareuse militaire, que le chapeau de Kinky est transpercé par une balle dans un taxi alors que sa tête se trouve précisément sous le chapeau… Tout cela est suffisant pour transformer un paisible chanteur de country en  » Sherlock Holmes des temps modernes « .


En revanche, j’étais très heureuse de trouver Les visages de Jesse Kellerman aux éditions Points ; un roman policier qui a reçu le Grand prix des lectrices Elle en 2010 et dont j’ai entendu beaucoup de bien.

Résumé : La plus grande œuvre d’art jamais créée dort dans les cartons d’un appartement miteux. Ethan Muller, un galeriste new-yorkais, décide aussitôt d’exposer ces étranges tableaux, qui mêlent à un décor torturé, d’innocents visages d’enfants. Le succès est immédiat, le monde crie au génie. Mais un policier à la retraite croit reconnaître certains visages : ceux d’enfants victimes de meurtres irrésolus…


Je suis également ravie de pouvoir bientôt lire mon premier Olivier Norek, avec Surtensions édité chez Pocket. Il est extrêmement bien noté sur Babelio, je sens donc que ce sera une excellente lecture !

Résumé : Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.


J’ai pris un roman historique classique de la littérature française : Le Roman de la momie écrit par Théophile Gautier, un auteur à la plume prolifique.

Résumé : Un lord anglais découvre la momie d’une jeune fille et en tombe amoureux.
Un papyrus placé dans la tombe, conte l’histoire de la mystérieuse « °endormie° »… À Thèbes, en Égypte, au temps de Moïse, Tahoser, jeune et séduisante Égyptienne brûle d’amour pour Poëri, un bel inconnu. Mais Poëri appartient au peuple esclave des Hébreux et aime Ra’hel. Tahoser en a le coeur brisé… Pendant ce temps, Pharaon la poursuit d’un amour dont elle ne veut pas…


Je vais pouvoir lire mon premier Sire Cédric avec L’enfant des cimetières éditions Pocket ; un roman fantastique très bien noté sur Babelio !

Résumé : Ce pourrait être un simple fait divers : un fossoyeur tue sa femme et ses enfants au fusil à pompe avant de se donner la mort.
David et Aurore, journalistes, sont sur les lieux, certains de tenir un sujet en or.

Le lendemain, c’est Kristel, la compagne de David, qui est victime d’un tueur dément. Pour le commandant Vauvert, cette affaire présente trop de zones d’ombre, et celles-ci ne vont cesser de s’étendre. La vague de meurtres se répand, emportant David jusqu’au bord du précipice, jusque dans les rêves de l’enfant des cimetières…


Enfin, j’ai sélectionné deux polars écrits par Karine Giebel, une auteure français dont j’ai déjà lu plusieurs titres et que j’adore ! L’ensemble de ses récits sont bien ficelés, peuplés de rebondissements et d’une large dose de suspense. Le premier choisi est De force aux éditions Pocket.

Résumé : Elle ne m’aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j’ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n’aime pas ainsi. Que m’a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c’est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j’ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d’entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu’un tabouret au centre de la pièce. J’essuie mes larmes, je m’approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Écrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n’a plus aucune limite. La haine. Voilà l’héritage qu’elle me laisse.


Le deuxième roman de Karine Giebel que j’ai pris, qui est aussi le dernier livre que je vous présente dans ce long IN MY MAILBOX n’est autre que Juste une ombre aux éditions Pocket, sans doute l’un de ses polars les plus connus !

Résumé : Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour… Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t’observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule. Et l’ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard… Tu commandes ? Apprends l’obéissance. Tu méprises? Apprends le respect. Tu veux vivre? Meurs en silence…


N’hésitez pas à me dire en commentaires les titres que vous connaissez ou ceux que vous avez envie de lire !