Bonjour, Verônica


Bonjour, Verônica de Ilana Casoy et Raphael Montes
375 pages, éditions Hauteville, à 19,50€


Résumé : La justice n’est pas toujours au rendez-vous, elle si. Tout commence le jour où une femme venue porter plainte au commissariat se défenestre sous les yeux de Verônica Torres, secrétaire pour la police de São Paulo. Sous le choc, Verônica veut comprendre ce qui l’a poussée à commettre ce geste et se promet de la venger. Quelques jours plus tard, elle reçoit un inquiétant appel anonyme ; celle qui la contacte a de bonnes raisons de croire que son mari va la tuer. Pourquoi ? Parce que tuer des femmes, c’est ce qu’il a toujours fait de mieux. Lasse de constater que les femmes payent toujours le prix fort, Verônica oublie que son statut de secrétaire ne lui donne pas le droit de traquer des criminels. La justice commence ici et maintenant.

Un thriller brésilien, résolument féministe, où se déploie à un rythme effréné toute la noirceur de l’âme humaine.


Extraits« J’ai l’habitude de dire que le lieu où l’on vit est aussi personnel que nos empreintes digitales.« 

« La femme est comme l’Indien : elle se peint le visage pour affronter la guerre du quotidien. »


Mon avis : Verônica Torres est une officier de police, cantonnée par son chef à des activités de secrétariat, bien en-dessous de ses capacités professionnelles. Un beau jour, lorsqu’une jeune femme, frêle, instable psychologiquement, se défenestre sous ses yeux, au sortir du bureau de son chef, Verônica décide de mener l’enquête : qu’est-ce qui a bien pu pousser cette femme à mettre fin à ses jours ? En cachette, elle va chercher à retrouver l’homme qui l’a malmenée psychologiquement, qui l’a escroquée, mentit impudemment. En parallèle, la jeune femme recevra un appel d’une autre femme en détresse, Janete, convaincue que son mari va la tuer, comme il l’a fait avec des dizaines d’autres jeunes femmes. Verônica, téméraire policière, qui cherche à (re)faire ses preuves, se lance seule sur les traces de ce tueur en série.

À travers ces deux enquêtes policières, Ilana Casoy et Raphael Montes pointent du doigt une thématique sociétale importante, presque primordiale en ce XXIème siècle : les violences domestiques faites aux femmes. Que ce soient des violences physiques ou psychologiques, ils montrent avec effroi comment les hommes arrivent à manipuler aisément les femmes pour arriver à leurs fins. Janete est en prise avec son mari, totalement soumise, elle a peur de lui opposer une quelconque résistance et ne peut se pencher vers aucune connaissance, puisque ce dernier s’est chargé de l’isoler progressivement, afin de la couper de toute vie sociale. Elle se retrouve seule, apeurée, prisonnière sentimentalement, financièrement, physiquement, d’un homme qu’elle répugne. Une situation cruelle, malheureusement bien trop répandue dans notre société actuelle.

Verônica, notre protagoniste enquêtrice, va tout faire pour venger ces femmes et pour faire condamner les ordures qui les ont fait souffrir. J’ai apprécié la force de caractère de cette policière, bien que je n’ai pas forcément adhéré à sa personnalité : épouse et mère de deux enfants en bas âge, elle fait passer son travail et sa propre personne en priorité, n’hésitant pas à tromper son mari et à accorder une place réduite aux enfants. C’est une femme moderne, certes, mais il y a des limites. J’ai également été assez déçue de l’invraisemblance de certaines scènes policières, qui n’auraient jamais pu se dérouler dans un scénario réel : braver la hiérarchie, se rendre seule sur des lieux sordides, pénétrer en toute impunité chez les victimes et/ou bourreaux… autant de scènes qui remettaient en doute la cohérence du récit.

Hormis ces quelques points, j’ai bien aimé lire ce livre, tant pour son rythme effréné, que pour sa thématique centrale. De plus, ce thriller brésilien a été adapté en série Netflix, sous le nom « Bon dia, Verônica », qui comporte déjà une saison et huit épisodes. Une série que je serai curieuse de découvrir, pour retrouver notre téméraire protagoniste et surtout, pour voir voir si les scènes cinématographiques restent aussi fidèles aux scènes narratives.


Ilana Casoy et Raphael Montes nous livrent une double enquête sombre, violente, machiavélique, où l’on suit avec avidité la téméraire enquêtrice Verônica, prête à tout pour venger les femmes abusées. Prenant, rythmé, bien écrit, mais avec un peu trop d’invraisemblances par moments !

Ma note : 6/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-38122-074-1
Traduction : Anne-Claire Ronsin