De Gaulle, le résistant


De Gaulle, le résistant de Hélène Montardre

61 pages, éditions Nathan


Résumé : 1940. Les troupes allemandes de Hitler envahissent la France. En Lorraine, le colonel de Gaulle tente d’empêcher leur avancée. En vain. Nommé général, il clame, haut et fort, que la France doit continuer le combat. Le nouveau gouvernement de Pétain capitule face à Hitler. Le général part à Londres. Sur les ondes de la BBC, la radio anglaise, il appelle tous les Français à résister. Jamais il ne baissera les bras…


Extrait :  « La guerre commence bien mal ! Pourtant, il ne faut pas baisser les bras. Il faut se battre.
Alors, devant cette foule apeurée qui déferle sur les routes, il se fait une promesse : celle de ne jamais abandonner et de poursuivre le combat, là où il le faudra et tant qu’il le faudra.« 


Mon avis : En cette journée du 14 juillet 2017, jour de fête nationale française ponctuée de commémoration des corps armés, je publie ma chronique sur cette petite biographie relatant le combat de De Gaulle pour la France.

Charles de Gaulle était un militaire, qui s’est battu durant la première puis seconde guerre mondiale. Alors que les Allemands ont envahis la France, conquérant chaque jour davantage de terres, De Gaulle rejette l’armistice voulu par Pétain. Cela reviendrait à nuire à la France, à perdre son identité et ses valeurs qui la caractérisent tant. Condamné à mort, De Gaulle s’expatrie en Angleterre, terre à partir de laquelle il va mener son attaque. Grâce aux ondes de la radio BBC, il va reformer une armée, redonner confiance et espoir aux soldats et citoyens français.

Cette courte biographie relate les exploits de De Gaulle en tant que résistant à l’occupation nazie. Écrite dans des mots simples, ponctuée de dessins en noirs et blancs, elle est fidèle à la réalité, tout en étant simplifiée, pour permettre une plus grande compréhension par les plus jeunes.

 

 

De Gaulle était fort, courageux et téméraire. Il aimait plus que tout la France. Il a sacrifié sa vie à la France et aux français. C’est à ce grand homme qu’on doit le fait de vivre aujourd’hui dans une France libre. Merci monsieur, vos efforts n’ont pas été vains. Mais De Gaulle n’était pas seulement soldat, dirigeant et résistant, il était également époux et père de famille. Bien que l’affect personnel soit peu développé dans ce récit, Hélène Montardre a quand même insérée quelques passages où elle parle brièvement des enfants de De Gaulle, ainsi que de sa femme, Yvonne. De quoi ajouter une touche supplémentaire d’humanisme à ce grand combattant.


Une magnifique biographie simplifiée, qui relate avec précisions les faits de ce grand homme. C’est un très bon support pédagogique, pour apprendre aux plus jeunes qui était De Gaulle et quel fût ses actions pour sauver la France. Je recommande !

Ma note : 7/10

Publicités

L’exploit de Gustave Eiffel

L’exploit de Gustave Eiffel de Hélène Montardre
54 pages, éditions Nathan

Résumé : 1884. Dans 5 ans aura lieu une grande Exposition universelle à Paris, qui commémorera la Révolution française. Gustave Eiffel, le célèbre ingénieur, veut proposer la construction d’un bâtiment à la mesure de cet événement : la plus haute tour du monde, qui permettra de nombreuses expériences scientifiques. Son projet est controversé, mais petit à petit, sa tour sort de terre, sous le regard ébahi des Parisiens. Elle n’est censée durer que le temps de l’Exposition…

Extraits :  « – Quand je pense qu’ils ont voulu la démolir !
– La démolir ! s’exclame la petite. Tu n’y penses pas, bonne-maman ! La tour Eiffel, c’est l’emblème de Paris !
«  »– Vous vous rendez compte ? 1889 ! Cela fera exactement cent ans que la Révolution a éclaté. Et voyez ce que nous avons réalisé depuis : les belles idées d’alors ont été mises en application, et nous sommes en république. Cela mérite d’être fêté dignement, non ? »

Mon avis :  Après avoir côtoyé presque quotidiennement cette dame de fer durant une année, je me devais de lire ce petit livre sur son histoire.

C’est à travers une fiction historique que Hélène Montardre nous révèle les secrets de la construction de la Tour Eiffel. Imaginée par Gustave Eiffel et ses acolytes Koechlin et Nouguier en 1884, la Tour Eiffel sera finalement terminée pour l’exposition universelle, en 1889. Une construction aussi importante que sa date – 1889 étant l’année du centenaire de la Révolution française. Malgré les avis partagés par les parisiens de cette fin de siècle, la tour Eiffel sera la reine de l’exposition. Les visiteurs se pressent en masse pour admirer le plus haut édifice jamais construit par l’homme.

Vous vous en doutez, la construction de la tour Eiffel a mobilisé un grand nombre d’artisans – jusqu’à 250 personnes travaillant sur le monument -, et un énorme paquet d’argent. La Tour Eiffel, initialement construite pour durer le temps de l’exposition universelle – soit six mois – avant de se faire démolir, se verra attribuer une durée de vie de plus de vingt ans. Vingt années durant lesquelles Eiffel rentabilisera sa construction, en faisant payer les visiteurs. Aujourd’hui, la Tour Eiffel est l’emblème principal de la culture française, visitée par des millions de visiteurs chaque année.

Ce petit livre est vraiment très instructif, très intéressant, richement documenté et retranscrit simplement, sans fioritures. Des anecdotes savoureuses et intelligentes parsèment ce livre-documentaire pour les enfants.
J’ai appris énormément de choses sur les dessous de la construction de notre si belle dame de fer. Et quand je pense qu’elle ne devait pas vivre plus de vingt ans…

Ma note : 7,5/10

Versailles, le défi du Roi-Soleil

Versailles, le défi du Roi-Soleil
de Hélène Montardre
58 pages, éditions Nathan
Résumé : À six ans, à la mort de son père, Louis XIV devient roi. Tandis qu’il apprend son métier de roi aux côtés du cardinal Mazarin et de sa mère Anne d’Autriche, il est marqué par la Fronde, violente révolte d’une partie des nobles et du peuple. Une nuit, il est même contraint de quitter en cachette le Palais-Royal avec sa famille pour échapper aux révoltés ! Quand il prendra seul les rênes du pouvoir, à la mort du cardinal, il mettra tout en œuvre pour asseoir son autorité. Et le château de Versailles, qui n’est encore qu’un modeste château de campagne, sera à la fois la vitrine et l’instrument de son pouvoir.

Extrait :  « Cinq septembre 1651 : c’est l’anniversaire du roi !
Et c’est un anniversaire particulier, car cette année-là, Louis a treize ans. Et treize ans, c’est l’âge auquel les rois de France deviennent majeurs.
 »

Mon avis :  C’est toujours pour moi un immense plaisir que celui de découvrir des petits livres jeunesses écrits par Hélène Montardre. Car je sais qu’entre ces quelques pages, c’est une part de l’histoire de nos ancêtres que je vais découvrir.

Versailles, le défi du Roi-Soleil n’échappe pas à la règle et met en avant le règne de Louis XIV, surnommé le Roi-Soleil. Louis XIV monte sur le trône à l’âge de cinq ans, quelques jours seulement après la mort de son père, Louis XIII. Son règne sera le plus long de l’Histoire de France, puisqu’il restera 72 ans à la tête de son pays. Dès son plus jeune âge, le nouveau roi va devoir faire face aux soulèvement populaires qui envahissent Paris : la fronde. Il devra même, à plusieurs reprises, s’enfuir et se cacher loin de ces agitations. Mais dès lors que le cardinal, chargé de lui apprendre son métier de roi, meurt, Louis XIV va tout faire pour asseoir son autorité.

Pour mettre en place son autorité, il va s’inspirer des faits réalisés par son père défunt. Ce qui l’amènera à s’intéresser à Versailles, une des résidences secondaires de son père, laissé à l’abandon après la mort de celui-ci. Louis XIV va entrevoir un grand potentiel dans cette bâtisse et va donc tout faire pour l’améliorer et l’enrichir, afin qu’elle devinsse une sublime propriété. Pour ce faire, Louis XIV va user de son pouvoir de persuasion et d’autorité auprès de ses subalternes. Il va diriger les moindres travaux du château et tous devront l’écouter et réaliser tous ses ordres. Désireux d’assouvir son envie de grandeur, Louis XIV va même aller jusqu’à faire emprisonner un de ses principaux rival, Vaux-le-Vicomte, qui avait, estimait Louis XIV, une plus jolie propriété que lui. Bien évidemment, vous vous en doutez, les coûts de ses dépenses seront astronomiques.

Ce petit livre est idéal pour les jeunes, désireux d’en apprendre davantage sur Louis XIV et le climat qui régnaient alors. Mais il est aussi très appréciable de le découvrir à l’âge adulte, pour alimenter davantage sa culture générale. Un petit livre très bien écrit, agréable à lire et admirablement documenté. Après cette lecture, je n’ai qu’une envie : partir à la découverte du somptueux château de Versailles !

Ma note : 8/10

Le destin de Napoléon Bonaparte

Le destin de Napoléon Bonaparte
de Hélène Montardre
58 pages, éditions Nathan

 

Résumé : À neuf ans, le jeune Napoléon Bonaparte quitte pour la première fois la Corse pour le continent, afin d’intégrer une école militaire. Très vite, devenu lieutenant, il remporte ses premières victoires militaires. C’est le début d’une grande épopée. Porté par son ambition et ses idéaux révolutionnaires, auréolé d’une gloire qui éclipse même ses échecs, il va conquérir le pouvoir, jusqu’à être proclamé empereur des Français…

Extraits :  « Ils sont deux, debout sur le pont du bateau, les yeux fixés sur la côte. Bientôt, ils ne la verront plus. Ils n’en sont pas loin pourtant, mais le temps est si gris ! Et cette pluie fine qui n’en finit plus de tomber… Est-ce elle qui mouille leurs yeux ? »
« « Il va falloir que je rattrape le temps perdu », songe Napoléon en se jetant dans les bras de sa mère.
Et c’est ce qu’il fait. Il demande permission sur permission à ses supérieurs, et il les obtient. Durant les huit années suivantes, il passe plus de temps dans son île, avec sa famille, que sur le continent, avec son régiment.
 »

Mon avis :  Tout le monde connaît Napoléon – de nom, du moins. Mais savez-vous vraiment qui était Napoléon ?

Napoléon est né en Corse, à Ajaccio en 1769. Il va ensuite être forcé de quitter l’île, pour entrer dans un collège militaire, à Brienne. Alors qu’il continue sa scolarité à l’école militaire de Paris, il va exceller dans son domaine, et va rapidement gravir les échelons jusqu’à devenir lieutenant à seulement 19 ans. Il va servir lors de la Révolution, va combattre l’armée Russe, puis l’Autriche et va même se retrouver en Egypte. La popularité de Napoléon augmente à chacune de ses victoires – mais de nombreuses personnes restent hostiles au joug de cet homme. Napoléon va tenter un coup d’état, pour s’emparer du pouvoir par la force, mais il sera finalement nommé, le 18 mai 1804, premier empereur de France.

C’est toujours avec une grande curiosité que j’entame mes lectures des ouvrages de Hélène Montardre dans la collection « Petites histoire de l’Histoire » proposée chez les éditions Nathan. Hormis quelques éléments essentiels – sa naissance en Corse, sa proclamation comme premier empereur de France -, je ne connaissais rien à la vie et à l’ascension de Napoléon. J’ai donc été ravie de découvrir plus en détails l’histoire de ce grand personnage.

Mais j’ai été assez déçue, dans le sens ou Napoléon est montré comme une mauvaise personne. Du moins, c’est l’image que renvoie le texte écrit par l’auteure. L’écriture est froide, brute et brutale. De ce fait, Napoléon est perçu comme un être sanguinaire, qui parcourt les guerres, veut à tout prix s’emparer du pouvoir, sans jamais faire preuve d’humanité. C’est bien dommage, surtout si l’on considère que Napoléon a été un grand réformateur, qui a apporté beaucoup à la France et aux français.

Petite déception pour cet ouvrage, pas assez abouti et pas assez développé à mon goût. De plus, même si le métier d’écrivain – historien exige un recul sur les hauts personnages traités, un petit peu plus d’humanisme et de jovialité n’auraient pas été de refus. Ce livre est sans vie. Alors qu’il est adressé principalement à des enfants… Déjà qu’ils n’aiment pas apprendre, alors si vous ne leur donnez encore moins envie…

 

Ma note : 5/10

Apollon le dieu dauphin

Apollon le dieu dauphin de Hélène Montardre
54 pages, éditions Nathan, 4,95€

 

Résumé : Létô attend un enfant de Zeus, le roi des dieux. Poursuivie par Héra, l’épouse jalouse de Zeus, elle a bien du mal à trouver un lieu où accoucher ! Délos, pourtant, ne craint pas Héra et accueille Létô sur son île : en échange, elle lui promet que son enfant y bâtira un temple magnifique. Devenu grand, Apollon rencontre bien des obstacles pour tenir cette promesse…

Extrait :  « Artémis et Apollon grandissent dans le bleu et dans l’or. Le bleu, c’est celui de la mer qui les entoure. Ils la contemplent, éblouis par sa beauté ; ils écoutent sa chanson ; ils s’y baignent longuement. L’or, c’est celui de leurs arcs, de leurs flèches et des pierres de Délos qui se couvrent d’une chaude lumière quand le soleil se couche. »

Mon avis :  Ce petit livre de la collection « Petites histoires de la Mythologie » s’ajoute à mon amas de récits mythologiques jeunesse des éditions Nathan. Et pour une fois, je découvre un mythe qui m’était totalement inconnu.

Léto attend un enfant de Zeus. Mais Héra, la femme de Zeus, jalouse maladive de la grossesse de Léto met tout en oeuvre pour que la jeune femme ne trouve aucune terre pour accoucher. Léto finit par trouver refuge sur Délos, une toute petite île, qui accepte de recevoir Léto en échange de la célébrité de l’île parmi les hommes. Apollon né finalement sur l’île, il construit comme promis un temple majestueux sur Délos, puis part découvrir le monde. De péripéties en péripéties, Apollon, dieu parmi les hommes, a la brillante idée de construire un sanctuaire pour recueillir les voeux des hommes aux Dieux.

Hélène Montardre nous raconte avec simplicité les épopées qui ont permis à Apollon de devenir le dieu des oracles et de la divination. Valeureux guerrier, courageux défenseur de ses valeurs et homme de confiance, Apollon porte les traits parfaits du dieu, fils de Zeus. Pour être reconnu comme dieu, il fait preuve de générosité envers autrui – en aidant sa mère à respecter sa promesse faite à Délos, où en permettant aux hommes de pouvoir dialoguer avec les dieux -, et il montre aussi ouvertement sa vaillance lors de combat sanguinaire, comme lors de son affrontement avec Python, où le jeune héros ressort grand gagnant.

Un ouvrage peut-être un petit peu moins approfondi que les précédents livres de Hélène Montardre, où les caractéristiques du héros étaient mis bien plus en avant que dans Apollon le dieu dauphin. J’ai tout de même apprécié élargir mes connaissances mythologiques jusqu’à Apollon, un dieu peu présent dans les grandes légendes myhtologiques grecques.

 

Ma note : 6/10

Le combat de Rémus et Romulus

Le combat de Rémus et Romulus
de Hélène Montardre
56 pages, éditions Nathan, à 4,95€

 

Résumé : Amulius, roi d’Albe, a détrôné son frère Numitor. Il tente de faire disparaître sa descendance, des jumeaux, nés de la fille de Numitor. Mais les deux garçons, Remus et Romulus, ont pourtant survécu : abandonnés dans leurs berceaux, ils ont été nourris par une louve jusqu’à ce qu’un berger les recueille. Arrivés à l’âge adulte, ils apprennent enfin leur origine royale et décident d’affronter Amulius pour rendre le trône à leur grand-père…

Extrait :  « Avec émotion, les jumueaux retrouvent le site où ils ont été découverts par Faustulus. Ils n’y sont venus qu’une seule fois, quand le berger leur a raconté leur histoire. Ils y reviennent à la tête d’une troupe d’hommes décidés et avec un projet solide : fonder une ville. »

Mon avis :  La vie de Rémus et Romulus, les deux plus grands héros de la mythologie romaine, fondateurs de la ville de Rome, est racontée dans ses grandes lignes dans ce petit livre.

Hélène Montardre résume brièvement la naissance illégitime des jumeaux, jetés dans le Tibre par le roi Amulius, voulant empêcher qu’un des jumeaux lui dérobe le pouvoir. Croyant que les enfants ne survivraient pas, ils sont néanmoins allaités par une louve, puis recueillis par un berger, Faustulus. Ils grandissent et se font facilement repérer par la force bagarreuse, la volonté décisionnaire et leur carrure imposante. Mais un beau jour, rien ne va plus entre eux deux. Un simple désaccord va les pousser à un point de non retour affolant.

Ce mythe, raconté dans les plus infimes détails dans le livre de Tite-Live Les Origines de Rome, m’a toujours beaucoup fasciné. Entre fiction et réalité, notre esprit s’évade au grès des pérégrinations des jumeaux. De plus, quelques petites illustrations, joliment réalisées, parsèment les pages de cet ouvrage.

Les plus jeunes peuvent désormais découvrir comment Rome a été créée. Dans un langage accessible à tous, à la manière d’un petit roman, l’auteure nous livre les événements majeurs, souvent extraordinaires, de la vie des jumeaux. J’ai bien aimé redécouvrir ce mythe que j’aime tant.

 

Ma note : 6,5/10

Questions ? Réponses ! La mythologie grecque

Questions ? Réponses ! La mythologie grecque d’Hélène Montardre
31 pages, éditions Nathan, à 6,80 €

 

Résumé : Qui sont les premiers dieux de la Grèce ? Pourquoi Persée a-t-il affronté la terrible Méduse ? D’où viennent les Cyclopes ? Où sont allés les Argonautes ? Qui est le Minotaure ? Pourquoi la guerre de Troie a-t-elle eu lieu ? Répondre à ces questions, c’est découvrir les histoires de la mythologie grecque, c’est partir sur les traces des dieux, partager les aventures des héros, s’interroger avec eux sur l’homme et le divin. Car ces récits sont ancrés dans la réalité et ils retracent l’histoire et les croyances d’un peuple. Ils ont laissé leur empreinte dans tout le bassin méditerranéen et ils font aujourd’hui partie de notre mémoire collective.

Extraits :  « Incroyable ! Le mont Olympe, où Zeus s’était installé avec ses frères et soeurs, existe vraiment. A presque 3000 m d’altitude, c’est la plus haute montagne de Grèce. »
« Pour les premiers habitants de la Grèce, la nature était pleine de mystères et souvent effrayante. Alors ils ont inventé des histoires pour expliquer ce qu’ils ne comprenaient pas. »

Mon avis :  Qui dit histoires mythologiques chez les éditions Nathan dit Hélène Montardre. C’est l’auteure référence des récits mythologiques jeunesses de cette maison d’éditions. Et je dois dire que ses livres sont à chaque fois enrichissants et très agréables à lire.

Cette fois-ci, c’est sous forme de questions/réponses qu’est écrit ce livre. Dans un grand format de bande-dessinée, toutes les pages sont illustrées d’images représentatives des réponses fournies. De ce fait, les histoires narrées prennent vie dans l’esprit des jeunes lecteurs, qui peuvent se représenter plus nettement les histoires contées. De plus, chaque double page est dotée de petites anecdotes amusantes à découvrir – exemple : « Incroyable ! Dieu des voyageurs, Hermès a eu envie que ceux-ci puissent circuler facilement. Aussi a-t-il débarrassé les routes des pierres qui les encombraient« .

Ce livre est idéal pour que les jeunes apprennent facilement les mythes les plus importants de l’Antiquité. En effet, Hélène Montardre condense les mythes en les transformant en de courts paragraphes de quelques lignes seulement et écrits dans une écriture abordable à tous.
J’avoue que certains mythes sont narrés avec le strict minimum. De mon point de vue de lectrice confirmée, assez impliquée dans les histoires mythologiques, certains mythes mériteraient un plus long développement ; mais bon, je ne suis pas le premier public visé.

Comme ce livre n’est autre qu’un documentaire merveilleusement illustré, je ne m’étendrai pas plus sur l’ouvrage. Un bon moyen de lire et d’apprendre en légèreté, avec en bonus de jolies illustrations qui ravissent les pupilles.

 

Ma note : 6/10-