Les jumeaux Tapper, tome 3 : Votez Tapper


Les jumeaux Tapper, tome 3 : Votez Tappez de Geoff Rodkey

266 pages, éditions Nathan, à 12,95€


Résumé : En attendant ce grand jour, je dois m’entraîner au pouvoir, et actuellement  je suis candidate en tant que présidente des élèves de 6e du collège Culvert. Seulement voilà, cette élection, au départ très sérieuse, avec des candidats rigoureux et fiables, s’est transformée en cirque géant quand mon frère a voulu se présenter. En plus, il a une directrice de campagne presque aussi intelligente que moi…

 

Extraits :  « La politique peut prendre pas mal de formes différentes. Mais les deux plus courantes sont : la « dictature » et la « démocratie ».
Dans une dictature, une seule personne décide de tout. Et tout le monde doit faire ce que cette personne ordonne. C’est très injuste. Voici deux bons exemples de dictature : la Corée du Nord et notre appartement.« 

« Mais en vrai, ce n’est qu’un grand jeu. Tu regardes les infos sur les chaînes du câble, des fois ? Il y a des émissions politiques qui sont EXACTEMENT comme des tournois de catch. La seule différence, c’est qu’il y a des vieux types en costard. Et plutôt que de se jeter des chaises à la figure, ils crient. Même si ça arrive aussi qu’ils se balancent des chaises. Ça dépend des chaînes.« 

Mon avis : Avant toute chose, sachez que j’ai lu et adoré les deux premiers tomes de cette saga jeunesse. Je les avais trouvé hilarants, originaux et super dynamiques. Mais pour qu’une saga dure, il faut varier les surprises et les rebondissements, et ne pas se cantonner à un seul et unique schéma narratif, comme le fait Geoff Rodkey.

Hélas… comme dans le premier et deuxième tome, on retrouve cette narration sous forme de journal intime, avec des photos, bouts de journaux collés, témoignages des proches, capture écran de SMS… Toujours en suivant le modèle des deux autres tomes, on retrouve nos deux jumeaux, Claudia et Reese, qui, comme toujours, se mènent une guerre sans merci. Ils vont se chamailler tout au long du récit, pour finir par… se réconcilier et tout arranger entre eux. Prévisible. Car le schéma narratif des deux tomes précédents était littéralement identique.

Les jeunes enfants qui ont adoré les deux premiers tomes devraient se régaler avec celui-ci, construit de la même façon. Mais pour une lectrice adulte comme moi, je l’ai trouvé rébarbatif, sans surprise, mou, même. J’aurais voulu un petit quelque chose de plus, un changement qui aurait dynamisé la saga et aurait apporté un renouveau plaisant. Mais je n’ai lu qu’une copie conforme des deux volumes qui l’ont précédés.

J’accorde quand même un bon point à la thématique centrale de ce tome, ancrée dans l’actualité française du moment, à savoir des « élections ». Même si elles ne se situent pas au même niveau que les élections présidentielles, les élections pour devenir président des sixièmes, c’est important. Campagne présidentielles, meetings et débats, le frère et la soeur ne laissent rien au hasard, voulant à tout prix devenir le nouveau président des sixièmes du collège Culvert.


Vous l’aurez compris, ce troisième tome est bien trop similaire à ses deux prédécesseurs. Manque de surprise et de rebondissement novateurs, dénouement prévisible, moins d’attrait pour la forme et le style narratif de l’auteur. Je ne sais pas s’il y aura un quatrième tome, mais en tout cas, je ne le lirais pas.

Ma note : 3,5/10
Publicités

Les jumeaux Tapper, tome 2 : La bataille de New York

Les jumeaux Tapper,
tome 2 : La bataille de New York
de Geoff Rodkey
264 pages, éditions Nathan, à 12,95€

Résumé : Je m’appelle Claudia, j’ai 12 ans, et je tenais absolument à rétablir la vérité sur la chasse au trésor à laquelle toute ma classe a participé à travers New York. Les rumeurs d’émeute et de kidnapping sont totalement exagérées. Tout ce qui s’est passé est uniquement la faute des Cyberpestes, cette bande de filles odieuses qui a voulu tricher ! C’est vrai que mon père, coach de l’équipe de mon frère Reese, n’a pas assuré ; mais quand on voit les débiles qu’il avait… Les filles de mon équipe vous diront qu’avec Jens, on n’était pas gâtées non plus, mais ne les écoutez pas : ce n’est pas parce qu’il est trop mignon que je lui trouve des circonstances atténuantes…

Extraits :  « Mais s’il fallait à tout prix que je nous mette des étiquettes, je serais « celle qui est intelligente » et Reese serait « celui qui fait du sport ». Ou peut-être « celui qui sent mauvais ». Voire « celui qui gâche sa vie à jouer à des jeux vidéo pendant que sa soeur s’échine à rendre le monde meilleur ». »

« – Super. Tu es sûr que ça va ?
– Ouaip. On s’en sort très bien.
– Et les enfants ?
– Ça va. Pourquoi tu me poses la question ?
– Comme ça. Rien à me raconter ?
– Un peu rock’n’roll, mais ça va.
– Génial !
– Oui ! Youpi !
– Donc quand mon seul et unique fils m’envoie un message pour me dire : « ENFERMÉ DANS UN CAMION. J’AI PEUR DE MOURIR », je devrais juste lui répondre : « LOL » ? »

Mon avis :  Après ma lecture du tome 1 : Tous les coups sont permis, me voilà lancée dans la lecture du deuxième tome des Jumeaux Tapper. Un deuxième tome qui reprend tous les ingrédients que j’avais tant appréciée dans le premier.

On y retrouve les jumeaux, Claudia et Reese, toujours aussi chamailleurs. Cette fois-ci, ils vont mener une vraie bataille durant la chasse aux trésors organisée par leur école au profit d’une oeuvre caritative. Séparés en petits groupes, ils vont devoir parcourir New York et accomplir le plus de missions possibles, pour remporter le Graal final… une place de concert au premier rang ! Tous les coups sont permis… alors à vos marques… prêts ? Chassez !

Pour ceux qui ne le sauraient pas (ou qui n’auraient pas lu mon avis sur le premier tome de cette saga), sachez que la mise en page de cette série est très originale. L’histoire se présente sous la forme d’un journal intime (celui de Claudia), mais elle y incorpore des témoignages/interviews, appelez cela comme vous voulez, de son entourage. De plus, Claudia ajoute de vraies photographies à son journal pour illustrer ses propos. C’est dynamique et bon enfant et ça marche super bien !

Selon moi, ce deuxième tome est encore meilleur que le premier. Déjà qu’il y avait beaucoup d’action dans Tous les coups sont permis, il y en a deux fois plus dans celui-ci. Imaginez des groupes d’adolescents cavalant dans tout New York, passant d’un endroit à un autre sans discontinuer… quelle belle énergie !

J’ai énormément ri avec tous ces enfants. Ils se retrouvent parfois dans des situations cocasses mais totalement délirantes pour le lecteur. Imaginez Reese, enfermé dans un camion car il tentait d’échapper à une bande de supporters de foot… Si si, je vous assure, il s’est vraiment passé çà !

En somme, un second tome encore plus réussi que le premier. Vous n’allez pas vous ennuyer en suivant les aventures farfelues des jumeaux Claudia et Reese dans une chasse aux trésors endiablée en plein New York. Vous y trouverez de l’action, du délire et une bonne dose de bêtises.

Ma note : 8,5/10

Les jumeaux Tapper, tome 1 : Tous les coups sont permis

Les jumeaux Tapper,
tome 1 : Tous les coups sont permis
de Geoff Rodkey
220 pages, éditions Nathan, à 12,95€

 

Résumé : Je m’appelle Claudia, j’ai 12 ans, et je tiens à dire que tout ce qui est arrivé est de la faute de mon frère Reese.

S’il ne m’avait pas accusée (moi, sa sœur jumelle !) d’avoir lâché un pet dans le car, je n’aurais pas mis un poisson dans son sac à dos, où il n’aurait pas pourri pendant une semaine. Reese n’aurait pas eu une coiffure à l’iroquoise. Je n’aurais pas détruit sa chère PlanèteAmigo sur Metaworld. Et je n’aurais pas à écrire ce récit pour vous prouver que j’ai gagné la guerre (n’écoutez pas mon frère, il est en plein déni).

Extraits :  « Nous sommes, malheureusement, jumeaux. J’ai douze ans. Reese en a six. Oui, je sais, vous vous demandez : « Vraiment ? C’est possible ? ».
Bien sûr que non. Reese a le même âge que moi. Mais il a le cerveau d’un petit garçon. Qui aurait mangé trop de sucre, qui n’aurait pas fait sa sieste et qui n’arrêterait pas de courir dans tout l’appartement et de shooter dans les murs avec son ballon en poussant des cris comme : « Buuuuuut ! » et « Skadoosh ! ».
 »
« Vous savez ce qu’on dit : « la vengeance est un plat qui se mange froid ». Eh bien, c’est n’importe quoi. A mon avis, il vaut mieux assouvir sa soif de vengeance à chaud, encore toute fumante de rage. Et puis comme ça, on n’a pas à contenir sa colère comme une cocotte sous pression, ce qui n’est pas bon du tout pour la santé. »

Mon avis :  Ce roman graphique devrait plaire à tous les jeunes enfants : c’est ludique et bon enfant, un livre qui se laisse facilement lire, même par les enfants qui répugnent à lire des livres.

Reese et Claudia sont deux jumeaux de 12 ans, totalement différents dans leur manière d’être et d’appréhender la vie. Bien qu’ils s’aiment énormément, ils ne font que se disputer pour des futilités. Chaque dispute est suivie d’une vengeance personnelle, plus ou moins méchante.

Raconté sous forme de journal intime – avec Claudia qui raconte, mais qui laissent son frère Reese, ses parents, ainsi que la nounou qui les garde s’exprimer à tour de rôle -, ce roman incorpore également de nombreuses images. C’est cela qui rend réellement vivant le récit : le texte est entièrement imagé, de façon plus ou moins drôle. Je trouve que c’est un bon moyen de faire apprécier à de jeunes enfants la lecture.

Cette petite histoire se lit rapidement – en une matinée, je l’avais bouclée -, elle est simple et très drôle à lire. Geoff Rodkey nous montre bien que derrière les rivalités fraternelles, se cache quand même un amour inconditionnel. C’est beau, très touchant… ça donne envie de faire un câlin à son frère/sa soeur. Les enfants, retenez-bien ceci : réfléchissez avant d’agir. Sinon, vous ne vous rendrez compte que trop tardivement à quel point vous avez pu vous conduire bêtement.

De plus, loin d’être un simple petit roman pour enfants, Geoff Rodkey aborde le thème du cyberharcèlement. Dans une société où Internet gouverne notre vie, il vaut mieux prévenir les enfants dès leur plus jeune âge, pour éviter qu’ils ne se retrouvent dans des situations complexes à cause du Web. Claudia se retrouve humiliée sur Internet, Reese est anéanti à cause d’un jeu en ligne, auquel il consacre énormément de temps. L’avertissement est celui-ci : faites attention à ce que vous faites et à ce que vous voulez diffuser et laisser voir sur Internet. Tout se sait, tout se voit. Internet peut être très dangereux.

En somme, ce petit livre est agréable à lire, avec une écriture rythmée par l’alternance d’images et de narrateurs. C’est ludique, mais en même temps, l’auteur nous prodigue une petite morale, qui vient nous faire réfléchir quant à la teneur de nos actes. Les enfants devraient beaucoup apprécier.

 

Ma note : 6,5/10