Il était une plume…


Il était une plume… de Pierre Thiry, Agnès de Cize, Erika Boyer, G !, Audrey Martinez, Tia Wolff, Loli Artésia, Attila Valpinson, Frany Jane Cavalier, Antoine Delouhans, Lou B Simone, Chris Red, Flore Avelin et Hilda Alonso

177 pages, éditions Les Plumes Indépendantes, à 9,90€


Résumé : La plume et ses multiples facettes… Couverture de l’oiseau, outil de l’écrivain, symbole de la légèreté. Pour chacun, elle a une évocation particulière. Toujours, elle nous fascine. Souvent, elle nous échappe.
Quatorze auteurs indépendants ont pris le pari de la prendre pour totem et de lui rendre hommage à travers ce recueil singulier, aux multiples voix.
Laissez-vous happer par ce déluge de plumes, entrouvrez le temps d’une lecture la porte qui mène à leur monde.


Extraits  « C’est le problème de toutes les peurs, elles sont irrationnelles ; on sait qu’ils n’y a pas de raison de les ressentir, mais elles nous possèdent malgré tout. »

« Parfois, des amis virtuels peuvent vous apporter ce que la vie ne vous donne plus. »


Mon avis : Il était une plume…, c’est un recueil composé de 14 nouvelles d’auteur(e)s différents, qui abordent tous une thématique commune : la plume. La plume va être écrite et présentée sous toutes ses formes : plume d’animal, de coq, plume d’auteur, plume d’indien… Chacun a donné sa propre définition du mot plume. Les nouvelles sont toutes très différentes les unes des autres, certaines plus poétiques que d’autres, d’autres plus émouvantes, plus noires, certaines plus abstraites, ou encore plus engagées… il y en a pour tous les goûts !

Nous sommes naturellement transportés d’un univers à un autre, avec comme seul fil conducteur la plume. Certaines nouvelles m’ont plus plût que d’autres, aussi, je ne parlerais dans cette chronique uniquement des nouvelles qui m’ont le plus marquées (positivement ou non).

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé les auteurs de nouvelles engagées, qui prennent position et défendent leur opinion sur la thématique donnée. C’est le cas pour Tia Wolff dans La légèreté du non-être, qui raconte un épisode tragique de la vie d’un animal : la chasse. Loli Artésia aussi, dans La plume manquante, raconte l’histoire d’un oiseau, jadis blanc, qui ne peut maintenant plus voler, tant son plumage est lesté de plomb et de mazout. Deux histoires totalement différentes, qui donnent à réfléchir sur des thématiques contemporaines, beaucoup débattues dans notre société actuelle.

J’ai également particulièrement apprécié la nouvelle de Audrey Martinez, Plume solitaire, qui raconte l’histoire d’un homme-écrivain qui rencontre sa muse, éditrice, mais la perd, à cause d’un orgueil et d’une soif d’argent démesuré. Pendant près de 10 ans, il se mure dans le silence et plonge dans un gouffre dépressif qui l’isole de tous et de tout. Jusqu’au jour où le déclic arrive : il doit écrire un roman sur sa muse Marie, et lui envoyer. Une histoire douce et touchante, que j’ai beaucoup apprécié.

En revanche, j’ai eu beaucoup plus de mal à entrer dans l’univers de G !, avec sa nouvelle Quand le destin frappe à la porte, que je n’ai pas totalement comprise. Elle est très courte, un peu abstraite, sans véritable suite logique entre les phrases… J’en suis ressortie déstabilisée et interrogative.

Chacun est libre d’interpréter comme bon lui semble chacune de ces nouvelles, notamment celles plus abstraites, à la thématique plus suggérée, plus sensorielle et métaphorique.

Les autres nouvelles n’en restent pas moins belles et agréables à découvrir. Bien que je ne garderai pas un souvenir impérissable de ces nouvelles, j’ai apprécié plonger, le temps de quelques instants, dans l’univers imaginaire et littéraire de chacun de ces écrivains. De belles découvertes, qui permettent de découvrir la stylistique maîtrisée et captivante de plusieurs auteurs peu connus, qui augurent de jolies histoires pour l’avenir.


Il était une plume… est un recueil de 14 nouvelles d’écrivains indépendants aux styles d’écriture différents, qui vous transportera au coeur d’histoires originales et captivantes. Grâce à ce recueil, vous ne verrez plus les plumes de la même manière… 

Ma note : 6,5/10

 

Pour lire plus d’avis

 

Publicités

G

Jostein Gaarder – Le monde de Sophie
Patricia Gaffney – Une valse à trois temps
Claudie Gallay – Une part de ciel
Gabriel Garcia MarquezL’amour aux temps du choléra
Sally Gardner – Une planète dans la tête
Eliane Garillon – Ces très chers voisins…
Pierre Gaulon – Noir Ego
Théophile Gautier – Mademoiselle de Maupin
Valerie Geary – Celles de la rivière
Laurent Genefort – Points chauds
Elizabeth GeorgeSaratoga woods
Karine Giebel– Les morsures de l’ombre
Alain GillotS’inventer une île
Jean Giraudoux – Amphitryon 38
Emma GlassPêche
Daniel Glattauer – Quand souffle le vent du nord
Jean-Christophe Grangé – Miserere
Hélène Grémillon– Le confident
Yves Grevet – U4 .Koridwen
Anne GriffinToute une vie et un soir
Sylvie Grignon – Les confidences de Carla
Catherine GriveIt
Alain Grousset – Objectif championnes ! et Brenn le gaulois
Tim Guénard – Plus fort que la haine
Jean-Michel Guenassia – Le Club des Incorrigibles Optimistes
Jérémie Guez – Balancé dans les cordes
Françoise de Guibert – Trois (ou quatre) amies
Woody Guthrie – La maison de terre
Sarah Gysler – Petite
G !Il était une plume…