Ce qu’est l’homme


Ce qu’est l’homme de David Szalay

546 pages, éditions Albin Michel


Résumé : Neuf hommes, âgés de 17 à 73 ans, tous à une étape différente de leur vie et dispersés aux quatre coins de l’Europe, essayent de comprendre ce que signifie être vivant. Tels sont les personnages mis en scène par David Szalay à la façon d’un arc de cercle chronologique illustrant tous les âges de la vie. En juxtaposant ces existences singulières au cours d’une seule et même année, l’auteur montre les hommes tels qu’ils sont : tantôt incapables d’exprimer leurs émotions, provocateurs ou méprisables, tantôt hilarants, touchants, riches d’envies et de désirs face au temps qui passe.
Et le paysage qu’il nous invite à explorer, multiple et kaléidoscopique, apparaît alors au fil des pages dans sa plus troublante évidence : il déroule le roman de notre vie.
Avec ce livre, finaliste du Man Booker Prize, le jeune auteur britannique offre un portrait saisissant des hommes du XXIe siècle et réussit, en disséquant ainsi la masculinité d’aujourd’hui, à dépeindre avec force le désarroi et l’inquiétude qui habitent l’Europe moderne.


Extraits  « Combien de moments pareils dans une vie ? Où tout bascule. Pas plus de quelques-uns. »

« Justement, c’est ça, le destin, cette façon de ne comprendre ce qui nous attend que quand il est trop tard pour changer quoi que ce soit. C’est bien ça que c’est le destin. Trop tard pour rien y faire. »


Mon avis : Fut un temps dans ma vie de lectrice où j’exécrais les nouvelles. Il faut dire que certaines m’avaient dégoûtées du genre, trop ennuyantes et mal écrites. Et puis, les années passant, je reprends goût tout doucement à la lecture de ce genre, grâce notamment à des recueils comme Ce qu’est l’homme, surprenant et envoûtant. Ma guérison littéraire est sur le bon chemin !

Ce qu’est l’homme, c’est un recueil de 9 nouvelles, qui place l’homme au centre de chacun des récits. Les neufs protagonistes sont tous différents, vivent tous dans des endroits différents, mais ont un point commun : ils cherchent à donner un sens à leur vie. Chacun a une relation particulière avec une femme : du dédain, de l’amour, du dégoût… des rapports aux femmes différents, qui nous permet d’avoir un kaléidoscope de portraits d’hommes. Car, si les protagonistes ont comme devoir de réfléchir sur le sens de leur vie, nous, lecteur, réfléchissons aussi sur ce qu’est l’homme.

David Szalay nous dresse des portraits d’hommes désoeuvrés, perdus, qui se contentent souvent de survivre, plutôt que de vivre pleinement leur vie. Ces hommes cherchent un sens à donner à leur quotidien, ils errent, solitaires, mélancolique, dans leur existence si vide.  En dressant ces portraits de l’homme moderne, l’auteur cherche à nous mettre en face de notre propre vie, à nous faire réfléchir sur la façon dont nous remplissons notre existence. Efficace ! Nous pouvons également percevoir des portraits d’hommes différents, qui regroupent l’ensemble des caractéristiques des hommes : séduisants, provocateurs, intelligents, émouvants, arrogants… une bonne manière de percevoir toutes les facettes que peuvent détenir les hommes de notre siècle.

Le style des nouvelles est sobre, parfois dur ou cru, constamment empli de noirceur, mais percutant. Les personnages nous émeuvent, nous font pitié, parfois nous mettent en colère. Même si l’action n’est que très peu présente, une chose est sûre : les scènes que nous voyons ne peuvent pas nous laisser indifférents. Le seul regret que j’aie, c’est que les récits ne soient pas plus longs. Mais je sais bien que cela fait partie du charme des nouvelles, d’être courtes et brèves, seulement de passage, comme l’être humain sur Terre.


Des nouvelles qui font réfléchir sur Ce qu’est l’homme, et sur le sens que nous donnons à notre vie. Des récits percutants et originaux, qui m’ont bien plût. 

Ma note : 7/10

 

Publicités