Le journal d’Anne Frank

Le journal d’Anne Frank.
12h d’écoute, éditions AudioLib

 

Résumé :Anne Franck reçoit, le 20 juin 1942, un journal pour son anniversaire. Elle y écrit d’abord pour combler sa solitude.

Ayant entendu à la radio que le gouvernement hollandais prévoyait de réunir à la libération les témoignages, racontant la vie au jour le jour durant la guerre, elle remanie son texte avec l’intention de le faire éditer.

Son texte reste un document sur les conditions de vie de gens obligés de se cacher pour échapper à la déportation, et la mort.

Extraits :  « Nous vivons tous, mais sans savoir pour quelle raison et dans quel but, nous aspirons tous au bonheur, notre vie à tous est différente et pourtant pareille. »
« On ne connaît vraiment les gens qu’après avoir eu une bonne dispute avec eux, alors seulement on peut juger de leur caractère !« 

Mon avis :  Le journal d’Anne Frank, quel splendide livre, émouvant au plus haut point. Mais cette histoire est encore plus émouvante quand, au lieu de la lire, elle est racontée d’une voix claire, sensible mais néanmoins vive et chaude. J’ai eu le plaisir de découvrir ce témoignage dans une version audio lue par la talentueuse comédienne Irène Jacob qui a su apporter son style aux écrits d’Anne, et qui a rendu encore plus vivant et plus palpable cette triste histoire.

Avant de commencer ma chronique sur le contenu du témoignage d’Anne Frank, je tenais avant tout à vanter les mérites des éditions AudioLib. Cette nouvelle forme d’éditions audio comporte de grandes qualités que je vais rapidement vous détailler.

Tout d’abord, comme dit précédemment, l’histoire est lue par une personne (souvent des comédiens, mais il arrive également que ce soit les auteurs eux-mêmes qui lisent leur propre livre), ce qui rend l’histoire vivante et humaine. A travers la voix de cette personne passe un nombre incalculable d’émotions et de sentiments, bien plus que lorsqu’on lit un livre nous même. Cette voix est souvent douce et apaisante, elle arrive nous faire voyager toute en subtilités, et accroît considérablement certains éléments tragiques du livre. Elle appose son style dans la lecture, tout en gardant en même temps le contexte et l’aspect de l’histoire.

Mais les avantages à ces éditions audio ne s’arrêtent pas là. Comme ces livres à écouter sont constitués de CD(s), il est beaucoup plus aisé aux lecteurs de les transporter ou bon leur semble. De plus, ces CDs peuvent être transmis directement dans un lecteur MP3 ou même sur un ordinateur. Ils prennent moins de place qu’un livre normal, et sont donc plus pratiques.

Il existe aussi de nombreuses occasions pour prendre le temps d’écouter ces livres audios. Toute l’année, lorsque vous vous rendez à votre travail, vous pouvez écouter un chapitre (qui ne dure pas plus de 10min) dans votre baladeur ou même en voiture. Ou bien, si vous ne travaillez pas (ou si vous êtes rentré du travail), vous pouvez écouter ces CDs en faisant à manger, en repassant le linge etc. De cette façon, les CDs vous permettre de faire plusieurs choses à la fois et de vous détendre pendant ces « corvées » quotidiennes. En fin de journée, une fois votre boulot terminé, je sais que la plupart des temps, vous n’en pouvez plus, et vous ne songez qu’à une seule chose : fermer les yeux et dormir. Si vous avez mal à la tête et que vos yeux sont trop fatigués pour lire, n’hésitez pas à écouter un livre audio.

Mais le point culminant du plaisir reste quand même l’écoute de ces CDs durant l’été. Pendant ces longues heures de conduites en attendant d’arriver à la destination de nos vacances, pourquoi ne pas écouter un livre audio ? Bien sûr, je déconseille aux personnes conduisant de le faire, mais si vous êtes passager, pourquoi pas ? Si, comme moi, la lecture en voiture vous donne mal à la tête, ce moyen de lecture audio est une solution parfaite pour passer le temps de route. Enfin arrivés à destination, une fois allongé sur la plage en plein soleil, avec un bruit de mer en fond sonore, quoi de moi pour écouter une histoire ? Vous ne risquez pas d’abîmer vos livres à cause de l’eau, ou de le faire tomber accidentellement dans le sable.

Tant de conditions idéales sont réunies pour que vous puissiez découvrir au mieux le livres audios que publient les éditions AudioLib. Si vous n’êtes pas encore convaincus, je vous conseille d’essayer.

_______________________________________________________

C’est un témoignage bouleversant que nous offre ici Anne Frank. Du haut de ces treize ans, c’est avec une grande maturité et un incroyable talent qu’elle parvient à raconter en détail avec beaucoup de réalisme les deux années qu’elle et sept autres personnes ont vécus, cachés clandestinement dans l’Annexe. Ces sept personnes, toutes juives, ont été obligés de fuir pour échapper à la seconde Guerre Mondiale et à l’extermination des juifs, contrôlé par le Führer, Hitler. Pour cela, elles vont se réfugiés à Amsterdam, et se cacher clandestinement, sans sortir de l’Annexe. C’est ces deux années de « vie » que va raconter Anne dans son Journal.

Tout le monde connaît les dégâts qu’Hitler ainsi que ses partisans ont fait entourés à toute la population (juive ou non) et les abominables tortures qu’il insufflait aux juifs, en les envoyant dans des camps de concentration ou d’extermination. Alors que nous ne connaissions que superficiellement tous ces événements, grâce à Anne Frank, nous pouvons désormais connaître plus en profondeur les dessous des clandestins juifs et leur état d’esprit au moment de ces rafles.

Cette jeune fille, très courageuse, vive et gaie, se montre très cultivée et mature pour son âge. Elle aime la vie et le fait ressentir dans ses écrits, elle est joyeuse, très sociable, et est dotait d’un talent exceptionnel qu’est l’écriture. Elle en est d’ailleurs consciente, car, comme elle le dit elle-même, elle rêvait de devenir journaliste ou écrivain (célèbre).
A travers toutes les lettres qu’elle envoie à une certaine Kitty (une « amie » imaginaire, une destinataire factice qu’elle s’est crée), on va voir cette jeune Anne grandir et mûrir davantage. Elle va connaître la transformation que chaque adolescent connaît au cours de sa vie, et de ce fait, son esprit va encore plus s’ouvrir. Elle va découvrir l’amour au côtés de Peter, la sexualité et l’intimité de chaque personne, l’atrocité des êtres humains… mais elle va surtout apprendre à grandir, pour finir par philosopher sur la vie terrestre et sur les Hommes. Tant de qualités qui vont d’elle une fille exceptionnelle. Je suis vraiment navrée qu’elle n’ait pas survécu à cette horrible guerre, et qu’elle ne voit pas aujourd’hui où son talent l’a menée…

A chaque ligne du livre, nous gardons espoir pour qu’Anne survive à cette guerre. Malheureusement, nous savons pertinemment qu’elle mourra tragiquement comme les millions d’autres personnes.

Le fait que ce soit son père, Otto Frank, qui fasse éditer Le journal de sa fille, montre qu’il ne voulait pas l’oublier, et que de cette façon, elle sera toujours là, auprès de nous. Durant toute l’histoire qu’Anne Frank nous comte, on voit bien qu’elle est très attaché à son père, et cette publication peut montrait la fierté de son père vis-à-vis d’elle, mais aussi dénoncer les atrocités de cette guerre.

J’ai également été admirative aux personnages qui a été ces huit clandestins juifs. Ils ont été très courageux, ils se sont surpassés et sont venus en aide à ces personnes, en les cachant, en les protégeant, et en subvenant à leurs besoins du mieux qu’ils le pouvaient. Cela montre bien qu’ils avaient du coeur. On voyait bien à travers les écrits d’Anne que la peur était partout présente, quoique chacun fasse. Cette atmosphère angoissante aurait rendue fou plus d’une personne !

A travers son journal, Anne Frank nous dévoile de l’intérieur l’un des tournants de l’histoire du monde. Teinté d’émotions et de naïveté, son Journal est un exemple à suivre, un message d’alerte aux hommes, pour leur prouver les horreurs qu’ils ont fait vivre à certaines personnes.

 

Ma note : 9,5/10
Publicité

14

Ma note : 8/1014 de Jean Echenoz.
Les éditions de Minuit, écouté grâce à Audiolib
Résumé : Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d’entre eux. Reste à savoir s’ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.
Extraits :  « Et à l’automne suivant, précisément au cours de la bataille de Mons qui a été la dernière, un enfant mâle est né qu’on a prénommé Charles. »
« Un regard, le plus court et le plus long possible. Se forçant à le charger du moins d’expressions disponibles tout en en suggérant le maximum. »

Mon avis : Pour débuter ma découverte d’AudioLib, j’ai choisi ce court roman, qui dure quand même plus de 2h en format audio, lu par l’auteur lui-même. Les critiques étaient assez élogieuses et positives, je me suis donc lancé, en espérant ne pas être trop distraite pendant mon écoute…

Ce roman raconte les conditions de la Première Guerre Mondiale à travers plusieurs personnages, que l’on va suivre tout au long de leur périple. Il n’y a pas de personnage principal à proprement parler, car tous ont plus ou moins lur importance.

Jean Echenoz relate donc en détails toutes les horreurs que cette guerre a faite. Il explique les conditions de vie des Poilus dans les tranchées ; la saleté, l’alcool, l’oppression, les maladies, la censure des lettres, les obus qui tombent… en oubliant pas de rester un peu connecté avec le monde extérieur, avec l’arrière. Nous suivons donc des soldats envoyés au front, et les femmes et enfants (ainsi que tous les invalides et/ou hommes trop âgés) restés à l’arrière.
L’histoire est décrite avec vraisemblance, on a l’impression d’y être, de vivre dans ces tranchées, avec ces malheureux soldats.

J’ai eu le plaisir de découvrir ce livre via AudioLib, lu par l’auteur. Je trouve ce concept vraiment bien, car le fait d’écouter tout ces désastres au lieu de les lire, nous donne une sensation d’intimité. On a l’impression que quelqu’un raconte sa propre histoire, qu’un Poilus revenus de la guerre nous décrit tout ce qu’il a vécu.

Rempli d’émotions, ce livre de Jean Echenoz relate toutes les horreurs de la guerre, à travers les portraits de différents personnages, qui ont connus une fin tous différentes.

8/10

Prenez la parole en public

Prenez la parole en public
de Julien Combey.
1h15, éditions Audiolib
Résumé : La méthode pratique audio en une heure.
Texte lu et exercices guidés par l’auteur.

Discours pour un mariage, réunion de copropriétaires, réunion de bureau ou examen ? Les occasions de parler en public sont nombreuses… mais on se retrouve facilement stressé et intimidé.

Grâce aux exercices variés de cette méthode vous allez apprendre à :
-apprivoiser votre trac grâce à la respiration,
-vous servir de votre corps comme d’un outil de communication,
-améliorer votre diction,
-mieux choisir vos mots et expressions.

Les expressions pratiques prendront tout leur sens à l’écoute, vous pourrez en effet travailler de façon directe en étant accompagné par l’auteur à chaque étape, et acquérir rapidement des automatismes grâce à la répétition (comme une méthode de langue).

Vous allez enfin pouvoir briller par vos talents d’orateur et prendre plaisir à parler en public.

Extraits :  « Comme vos traits, votre voix est singulière, unique. Elle traduit votre personnalité et votre état d’esprit. Elle vous représente. »

Mon avis : Ce CD des éditions Audiolib est ma seconde expérience avec les livres audios. C’est une tout autre expérience que la première, car cette fois-ci, Prenez la parole en public n’est pas une histoire, mais une méthode, avec des exercices et des conseils pour pouvoir parler plus facilement à l’oral.

Etant une très grande timide depuis ma plus tendre enfance, chaque mot qui sort de ma bouche est précautionneusement mesuré, analysé, retourné et souvent modifié, avant d’enfin franchir la barrière de mes lèvres. Vous l’aurez compris, je ne sais pas m’exprimer normalement, surtout devant un vaste public. Avec ma famille, ou avec les gens que je suis sûre de ne pas recroiser dans ma vie, je parle comme tous, normalement. Quand je suis énervée, en colère, quand je parle d’un sujet dont je connais tout de A à Z, ou quand je suis persuadée d’avoir raison, je pourrais m’exprimer pendant des heures et des heures… Mais avec mes amis (surtout ceux en qui je n’ai pas confiance, où que je ne connais pas encore depuis longtemps), je ne pipe pas un mot.
Bien heureusement, ma timidité s’amincit de jours en jours ; j’ai pris conscience que j’ai gâché la plus grande partie de mon enfance à cause de cette p*tain de timidité, qui m’a empêchée de faire tout ce dont j’avais envie.

Bref, je vais cessais de m’apitoyer sur mon sort et de raconter ma vie, et je vais revenir au sujet du départ : le livre.

Julien Combey a une voix apaisante, très agréable à l’écoute. Il ne parle pas trop vite, il articule bien… le son de sa voix permet d’adoucir les personnes qui écoutent.

Ses conseils sont très intéressants, utiles et pratiques. Ils sont divisés en plusieurs parties et chapitres, qui analysent et argumentent sur tous les procédés qu’il faut mettre en place pour savoir parfaitement s’exprimer à l’oral.

Les nombreux exercices qu’il enseigne à travers ce CD peuvent être réalisés facilement, n’importe quand et n’importe où.

Un guide sympathique qui peut être utile à beaucoup de monde. Même si la timidité ne s’effacera pas entièrement suite à cette écoute, elle sera en revanche diminuait… si vous respectez les conseils prodigués.