Liens de sang


Liens de sang de Karen M. McManus
370 pages, éditions Nathan, à 17,95€


Résumé : Vous ne verrez plus jamais votre famille de la même façon…
Milly, Aubrey et Jonah sont cousins, mais ne se connaissaient pas jusqu’à recevoir une mystérieuse invitation. Pour la première fois, leur grand-mère, richissime, leur propose de passer l’été sur une île dont elle est propriétaire. Ils n’ont qu’une chose en tête : percer à jour les secrets de famille qui ont poussé la vieille femme à déshériter leurs parents. Mais les cousins ne s’attendaient pas à découvrir des meurtres non élucidés… qui menacent de nouveau l’île.


Extraits : « C’est un petit jeu auquel je m’amuse parfois avec mes amies : on met nos robes les plus sobres en forçant sur le maquillage, on se rend dans des bars de restaurants, pour ne pas avoir à montrer nos papiers à l’entrée, on commande de l’eau gazeuse avec une rondelle de citron – « dans un petit verre, s’il vous plaît, je n’ai pas très soif » -, on boit en en laissant un peu au fond et puis on attend, au cas où quelqu’un aurait la bonne idée de nous offrir un cocktail.
Ça marche à tous les coups. »

« Depuis que j’ai débarqué sur l’île, j’ai compris petit à petit ce qu’était ma relation avec Thomas : un truc qu’on aurait dû arrêter quelques mois après avoir commencé en quatrième, dès qu’il s’est mis à me traiter comme quantité négligeable. Si on a continué, c’était uniquement parce que ça avait quelque chose de confortable. Comme une habitude. »


Mon avis : Après Qui ment ? et Se taire ou mourir ?, Karen M. McManus revient sur le devant de la scène avec son dernier roman jeunesse : Liens de sang. Une histoire à l’image des deux précédentes : des jeunes adolescents qui vont être embarqués, malgré eux, au cœur de secrets familiaux, entre révélations et mystères.

Ici, trois cousins, qui ne se connaissaient pas, reçoivent une invitation de leur grand-mère à venir passer l’été sur l’île de Gull Cove dont elle est propriétaire. En froid depuis plus de vingt ans avec ses enfants pour une raison tout à fait inconnue, cette invitation a de quoi surprendre. Malgré tout, les trois adolescents, quelque peu poussés par leurs parents respectifs, se décident à prendre le ferry pour rejoindre l’île. Première rencontre officielle entre Milly, Aubrey et Jonah, qui vont apprendre à se connaître progressivement. Mais ils vont vite déchanter en arrivant sur l’île, puisqu’il semblerait que leur grand-mère ne soit pas l’instigatrice de ce rendez-vous inopiné. Qui a bien pu les convier sur l’île ? Pour quelle raison ?

Comme dans ses précédents ouvrages, Karen M. McManus incorpore une dose de suspense tout à fait délectable, via une mystérieuse enquête qui va tourner autour du silence de la grand-mère. Pourquoi a-t-elle brusquement coupé les ponts avec l’ensemble de ses enfants ? Quel événement tragique s’est-il produit sur l’île vingt ans en arrière ? Qui en est responsable ? Autant de questions qui vont nous hanter jusqu’au dénouement final. Car le rythme du récit en soit est assez lent, avec des passages qui parfois sont superflus et s’étirent trop en longueurs. Tout se met en place doucement, les indices sont disséminés avec parcimonie tout au long de l’histoire et on en apprend plus uniquement dans les dernières pages.

C’est donc avec lenteur qu’on apprend à connaître les trois cousins adolescents. Milly et Aubrey s’entendent immédiatement, comme si les deux jeunes filles avaient passé une bonne partie de leur vie ensemble. Elles peuvent se comprendre sans se parler, se dispensent des conseils, s’épaulent, se consolent et veillent conjointement l’une sur l’autre. A l’inverse, Jonah, le seul garçon, a plus de mal à trouver sa place dans ce trio nouvellement constitué. De nature assez froide, renfermé et solitaire, il est mis à l’écart par les filles, qui n’apprécient pas spécialement son caractère et le lui reproche ouvertement. J’ai trouvé le personnage de Jonah plus développé que celui des filles, qui étaient assez transparentes et interchangeables ; je ne me suis pas attaché spécialement à Milly ou Aubrey et je serais bien incapable de dire laquelle a fait quoi. Néanmoins, ce voyage estival va renforcer leurs liens et c’est ensemble qu’ils vont comprendre pourquoi leur famille s’est déchirée des années plus tôt.


Malgré quelques longueurs, l’intrigue est prenante, l’histoire divertissante, les personnages sympathiques. Ce n’est pas le meilleur livre de l’auteure, mais il se laisse lire quand même.

Ma note : 6,5/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-09-249098-3
Traduction : Anne Delcourt

Publicité

3 réflexions sur “Liens de sang

  1. Marion dit :

    J’ai le même ressenti que toi. Il se laisse lire, mais je n’en ai pas gardé de gros souvenirs. Il est divertissant sur le moment, mais une fois refermé, on passe vite à autre chose.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s