Le petit peuple, tome 1 : Bera et les Granjans


Le petit peuple, tome 1 : Bera et les Granjans de Sepia
56 pages, éditions Paquet, à 15€


Résumé : La jeune Bera se sent à l’étroit dans son village de lutins caché au fond de la forêt. Suite à une dispute avec son père, elle part à l’aventure pour découvrir l’existence de géants, les humains, que les lutins appellent « Granjans. » Dans son périple elle aura le soutien de certains membres de sa famille pour affronter les animaux de la forêt et les lutins sauvages qui voudront l’empêcher d’atteindre son but et de rencontrer des humains.


Extraits : « Mon père dit que la vie est rude dans la forêt et que chaque bras supplémentaire compte. Mais je sais qu’en vérité, comme tous les Lutins, mon père aime l’agitation et les rires des enfants. »

« C’est normal que ça ne marche pas du premier coup, se tromper, c’est aussi apprendre. »


Mon avis : Bera est une jeune Lutin, qui fait partie du groupe des Sylvains, qui vivent au coeur de la forêt et spécifiquement des villages Tomte et Nisse, dont son père en est le chef. Ce dernier compte d’ailleurs sur Bera pour prendre sa succession. Mais la jeune fille a d’autres desseins en tête : particulièrement intriguée par les Granjans (les humains), elle écrit un livre qui démontre leurs similitudes avec leurs peuples et explique que les deux groupes peuvent vivre en harmonie dans un environnement commun. Alors, à l’aube de ses 16 ans, à l’heure de réaliser un exploit concret pour prouver son appartenance au village et son attachements aux villageois, Bera prend le large, en direction des Granjans. Un périple semé d’embûches l’attend.

Sepia nous embarque dans un ailleurs rempli d’actions, au coeur d’un paysage sauvage et vallonné. Les illustrations prêtent à la rêverie et à l’évasion, de part les paysages en carte postale qui sont représentés, mais également et surtout grâce aux couleurs pastels multiples qui s’échappent de chacune des planches. Les dessins sont réalisés sous forme d’aquarelles, avec de l’encre de Chine qui rend l’histoire douce et intimiste : c’est un vrai régal pour les yeux !

On découvre avec émerveillement les us et coutumes et les traditions de ces peuples tout droit sortis de l’imaginaire de l’auteur. Le voyage est intéressant, l’univers est séduisant et la protagoniste particulièrement agréable. En effet, j’ai beaucoup apprécié suivre Bera dans ses aventures. C’est une jeune fille courageuse et intelligente, digne de confiance, tolérante et solidaire, qui prône le vivre ensemble et l’indépendance féminine. Loin d’être autoritaire, chacun voit pourtant en Bera la figure d’une cheffe juste, capable de réaliser de grandes choses. Les prochains tomes devraient nous en apprendre davantage sur cette fille remplie d’audace.


Un premier tome d’une trilogie haute en couleurs et en aventures, qui rappelle le célèbre film de Luc Besson : Arthur et les Minimoys, dans une version féminine. J’ai hâte de lire la suite !

Ma note : 8,5/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-88932-570-2

Publicité

3 réflexions sur “Le petit peuple, tome 1 : Bera et les Granjans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s