Quatre garçons dans le van


Quatre garçons dans le van de Bob Martin
321 pages, éditions Publiwiz, à 18€


Résumé : Beatles – le roman des origines – 1960-1963
Liverpool 1960. Le ciel est gris comme l’eau du port et la musique qui passe à la radio. Christian, un étudiant français, est amené, à travers un ami, à collaborer avec une petite formation locale. Son job : conduire en Van, les membres et leur matériel, aux concerts à travers le pays. Au fil des km, des bouteilles d’alcool, des boites de pilules, des orgies, des trahisons, des illusions, des échecs et des premiers succès, Christian va assister en témoin privilégié, à la métamorphose d’un groupe de rockers mal dégrossis, les Quarrymen en le plus extraordinaire phénomène musical du Royaume Uni et bientôt du monde entier, les Beatles.
Quatre Garçons dans le Van est une plongée inédite et exclusive dans le quotidien des Beatles à leurs débuts. Ce roman entre sans complexes et sans frapper dans leur vie professionnelle mais également privée et exhibe au public les secrets, les faiblesses, mais aussi le génie, l’amitié et l’amour de quatre simples garçons transformés en légende vivante.


Extraits« John, à sa façon, avait toujours dit et pensé la même chose. Pour lui, se marier, était antinomique avec son image, son statut de rocker. Un rocker, c’était fait pour incarner mais aussi et surtout pour répondre aux fantasmes sexuels des jeunes filles. Ce dont il ne se privait jamais d’ailleurs. »

« Les Beatles sont quatre personnalités différentes et très unies. Quatre types toujours solidaires quelles que soient les circonstances. Quatre frères de sang enfantés par la même mère, la plus grande et la plus belle, la Musique. »


Mon avis : Bob Martin nous dépeint une magnifique biographie romancée du début de carrière des célèbres Beatles, des années 1960 à leur moment de gloire en 1964. Nous suivons avec curiosité l’évolution des quatre garçons, John Lennon, Paul McCartney, George Harrisson et Ringo Starr, que ce soit dans leur musique, leur personnalité, leur façon de penser, de se comporter, en société ou en privé. Ils sont constamment accompagnés par Brian Epstein, leur talentueux manager, sans doute à l’origine de leur succès, de George Martin, leur premier producteur, celui qui leur a fait confiance, mais aussi par des personnes de l’ombre, jamais sur le devant de la scène, mais pourtant essentielles aux Beatles : les chauffeurs, techniciens, leurs compagnes ou leurs familles. C’est d’ailleurs l’un des proches des Beatles, un chauffeur/secrétaire/technicien/homme à tout faire, constamment aux côtés des quatre garçons, qui se présente comme narrateur de cette histoire. Sillonnant le pays à bord de leur Van tintinnabulant, il nous raconte les aventures rocambolesques vécues par les Beatles.

The Beatles, 1963

Avec quelques traits d’humour, Bob Martin nous donne à voir une autre version des Beatles que nous connaissons : des jeunes et insouciants jeunes hommes, qui croquent la vie à pleines dents, profitent de chaque instant, se montrent souvent insolents, irrévérencieux, mais osent dire et faire les choses, s’affirment dans leurs choix et leurs actes. Quant au style d’écriture, il est brut, sec, quelquefois violent, ou grossier… derrière les belles gueules des Beatles, nous les découvrons d’une autre manière, tel de jeunes adultes dans la fleur de l’âge, qui profitent au maximum de leur célébrité grandissante et consomment avec volupté drogue, alcool et sexe.

Le fameux van des Beatles

Néanmoins, bien que le récit soit intéressant, je n’ai pas forcément apprécié la façon dont l’auteur nous le narrait. En effet, j’ai failli à de très (trop) nombreuses reprises abandonner ma lecture, par ennui, par lassitude. Certains chapitres s’étendent en longueurs inutiles, en lourdeur aussi, avec des dialogues ou des précisions futiles, qui n’apportent rien à l’histoire. De même, certains passages, trop grossiers, trop sexistes, m’ont passablement choqués. Je pense notamment à la manière dont les femmes sont traitées par les Beatles, que ce soient leurs fans ou leurs femmes : avec peu de considération, comme de vulgaires objets que l’on prend et jette à sa guise. Qu’ils soient véridiques ou grossis pour la fiction, ces passages m’ont passablement énervés, en venant presque à haïr les quatre garçons pour leur comportement.

Pour finir, je dois reconnaître quand même le travail de recherches et de document assez extraordinaires qu’à dû produire Bob Martin pour écrire ce livre. Si je m’en réfère à la dernière page des remerciements, ce sont près d’une centaine d’ouvrages spécialisés qui ont été nécessaires pour garder authenticité et cohérence dans cette biographie romancée. Je pense qu’il faut être avant tout passionné pour produire un tel ouvrage, alors je vous dis bravo et respect !


Une biographie romancée sur l’origine des Beatles, de leur début de carrière en 1960 jusqu’à leur apogée en 1964. Malgré le fait que je n’ai pas apprécié l’écriture, qui s’étire trop en longueurs, j’ai trouvé ce récit particulièrement bien documenté pour découvrir ces quatre garçons sous un autre jour. Les fans des Beatles devraient être ravis !

Ma note : 3,5/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-37824-095-0

Une réflexion sur “Quatre garçons dans le van

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s