IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Après plusieurs mois d’absence, voici un petit IN MY MAILBOX, vous présentant mes acquisitions des dernières semaines.

J’ai tout d’abord réceptionné Dating fatigue de Judith Duportail éditions L’Observatoire, reçu dans le cadre d’une opération Masse Critique Babelio. Un genre de récit journalistique narratif où l’auteure explore les solitudes du dating 2.0. Je sens qu’il va être très intéressant !

Résumé : Exploration des nouvelles pratiques amoureuses à l’ère du numérique 2.0. S’interrogeant sur la possibilité de nouer une relation stable, dans une époque caractérisée par une déconstruction du couple et une multiplication d’injonctions contradictoires, l’auteure mêle des analyses sociologiques à des réflexions personnelles afin d’analyser l’impensé des comportements affectifs contemporains.


Les éditions Les Escales m’ont envoyé Nous vivions dans un pays d’été de Lydia Millet, un roman atypique, que j’ai hâte de découvrir.

Résumé : Un roman puissant sur l’aliénation adolescente et la complaisance des adultes dans un monde en mutation.

Une grande maison de vacances au bord d’un lac. Cet été-là, cette maison est le domaine de douze adolescents à la maturité étonnante et de leurs parents qui passent leurs journées dans une torpeur où se mêlent alcool, drogue et sexe.

Lorsqu’une tempête s’abat sur la région et que le pays plonge dans le chaos, les enfants – dont Eve, la narratrice – décident de prendre les choses en main. Ils quittent la maison, emmenant les plus jeunes et laissant derrière eux ces parents apathiques qu’ils méprisent et dont l’inaction les exaspère autant qu’elle les effraie.


Ensuite, les éditions Favre m’ont fait parvenir un livre que je n’avais absolument pas demandé et qui ne me fait pas spécialement envie : Guide pratique de médecine vétérinaire énergétique du Dr Walter Villiger.

Résumé : Dans ce guide, destiné aussi bien aux propriétaires d’animaux qu’aux professionnels, le médecin vétérinaire Walter Villiger propose plusieurs alternatives de traitements naturels pour prendre soin de nos compagnons à quatre pattes. En utilisant le principe de la médecine holistique, son idée est de redonner aux animaux un équilibre global qui les aidera à guérir de leurs pathologies.

Dans un langage accessible, l’auteur explique comment l’état émotionnel des animaux interfère sur le fonctionnement des organes et du système nerveux, et pourquoi des sentiments comme la peur ou la colère peuvent modifier et perturber le système immunitaire. Il décrit de nombreux problèmes de santé courants chez les chiens et les chats et offre des recommandations de traitement, que ce soit par des techniques de manipulation, l’utilisation d’aiguilles d’acupuncture ou la prescription de remèdes phytothérapiques et homéopathiques. Toutes ces méthodes agissent sur les énergies. Les propriétaires trouveront également dans cet ouvrage des conseils sur la meilleure façon d’agir avec leurs animaux lorsqu’ils ont des problèmes de santé ou de comportement, des cas pratiques et des témoignages.

Sans renier l’importance de la médecine conventionnelle, seule option dans certains cas, ce guide souhaite ouvrir la conscience des propriétaires et des professionnels sur des possibilités de thérapies plus naturelles, qui visent le bien-être général des animaux. À la fin du livre se trouve un guide d’utilisation des remèdes naturels avec des dosages indicatifs.


Enfin, le meilleur pour la fin : le dernier album de Timothée de Fombelle : Esther Andersen, illustré par Irène Bonacina et édité chez Gallimard jeunesse. Avant même d’avoir ouvert la première page, je sais déjà que je vais l’adorer : c’est une valeur sûre !

Résumé :  » Les vacances avaient la forme d’un escargot, avec la maison au centre, et je faisais des cercles de plus en plus grands pour tenter d’arriver au bord. Et puis un jour, un été, j’y suis arrivé. C’était là et je ne l’avais jamais su. « 

L’intensité des émotions de l’enfance et la poésie d’une écriture tout en retenue.


Et de votre côté, de nouveaux livres ont rejoint vos bibliothèques ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s