Promets-moi, papa


Promets-moi, papa de Joe Biden
323 pages, éditions l’Archipel, à 20€


Résumé : Novembre 2014. Joe Biden et ses proches sont, comme le veut la tradition familiale, réunis pour Thanksgiving. Mais, cette année-là, la réunion de famille, d’ordinaire source de joie, a une saveur amère.
Beau Biden, son fils aîné, est fragilisé par la tumeur au cerveau diagnostiquée quinze mois plus tôt, qui pourrait lui être fatale.  » Quoi qu’il arrive, ne renonce pas, continue à te battre, lui dit-il. Promets-le-moi, papa.  »
Issu du journal intime et des notes de Joe Biden, voici le récit de l’année qui a suivi. Il dessine le portrait d’un homme tiraillé entre le devoir de poursuivre son action et la nécessité de soutenir sa famille endeuillée.
Quelques jours après le décès de Beau, le 30 mai 2015, le vice- président est de retour à la Maison-Blanche au côté de Barack Obama, dont il est devenu l’ami et le confident, pour gérer les crises internationales du moment.
Ce témoignage n’est pas seulement celui d’un futur président, il est aussi celui d’un père, d’un grand-père et d’un mari. Il y montre comment la force des convictions d’un homme peut l’aider à surmonter la douleur et à se projeter vers l’avenir.


Extraits« Un vice-président peut sortir de son bureau mais son bureau ne le quitte jamais.« 

« Je lui dis que Beau avait envisagé de se présenter au poste de gouverneur de l’État du Delaware. « Alors dites-lui de rentrer et d’être candidat, me dit-il. Il doit vivre comme s’il allait vivre. » »


Mon avis : Joe Biden est le 46ème président des États-Unis, entré officiellement en fonction le 20 janvier 2021 à l’âge de 78 ans. Derrière ce sourire de façade et cet air engagement, se cache un homme politique ambitieux, engagé, mais aussi un père aimant, dévoué, qui a traversé bien des obstacles. Promets-moi, papa est une portion biographique de la vie du président, qui s’étend de son investiture en tant que vice-président des États-Unis aux côtés de Barack Obama en 2009, jusqu’à sa décision concernant la présidentielle de 2012. Quatre longues années peuplées de politiques étrangères, de guerres violentes, de décisions hasardeuses et de drames personnels.

Je ne m’intéresse que de très loin à la politique Américaine, aussi, je n’avais pas connaissance de l’ensemble des responsabilités qui étaient allouées à cet homme politique, de son influence dans le pays et plus globalement dans le monde entier, ainsi que des critiques, qu’elles soient positives ou négatives, qui étaient faites à son encontre. C’est avec beaucoup de curiosité que j’ai donc plongé tête la première dans la vie politique de Joe Biden et plus largement dans la politique mondiale, ballottée principalement entre l’Ukraine, la Russie, l’Irak et les États-Unis.

J’ai beaucoup apprécié découvrir Joe Biden autrement. Car dans Promets-moi, papa, on fait la rencontre d’un homme aussi bien que d’un vice-président. Il nous renvoie l’image d’une personne au grand coeur, d’un père de famille aimant, d’un époux dévoué, d’un homme juste, droit, honnête, proche du peuple. Avec beaucoup d’émotions, le 46ème président des États-Unis nous ouvre son coeur avec pudeur pour nous raconter une histoire dramatique : la mort foudroyante de son fils aîné, Beau Biden. Déjà terrassé quelques années plus tôt par la mort de sa femme et de sa fille dans un accident de voiture, Joe Biden fait de nouveau face à une terrible tragédie :  la perte de son fils, emporté par un cancer à tout juste 46 ans. Il rend un hommage émouvant à ce fils prodige, cet humaniste au grand coeur, militaire engagé, procureur général du Delaware, promis à un brillant avenir en politique, annoncé par certains comme le futur président des États-Unis. C’est avec un courage incroyable que Beau Biden va combattre la maladie jusqu’au bout, essayant de préserver au maximum ses proches des souffrances causées par son mal-être. On ressent avec douleur toutes les émotions que traversent Joe Biden et sa famille : l’espoir d’abord, puis l’acceptation résignée, une profonde tristesse et enfin la peine, immense, innommable. Mais toujours, ce devoir de rester devoir, de faire face humblement au reste du monde, de continuer à vivre, à soutenir ceux qui en ont besoin.

Beau Biden et son père, Joe Biden

J’ai été particulièrement touchée par la force des liens qui unissent la famille Biden. Face à la terrible nouvelle, chacun se resserrent, s’épaulent, se consolent, s’entraident, prend soin les uns des autres. J’étais même étonnée de constater que Joe Biden, malgré le rôle politique central qu’il possède alors, n’hésite pas à concerter ses proches pour connaître leurs avis sur différents sujets, notamment politique – comme sa future candidature à la présidence de la république. On plonge dans leur quotidien pour découvrir des figures humaines, bien loin des plateaux télés et des flashs des photographes, une famille soudée, touchante, solidaire, qui essaie de faire transparaître leurs valeurs personnelles sur le devant de la scène nationale. Sans parler d’une quelconque position politique, je suis fière d’avoir suivi un bout du parcours de ces personnes formidables et je suivrai avec plaisir le reste de leurs aventures politiques et personnelles.


Un témoignage biographique émouvant sur le vice-président des États-Unis au temps de la gouvernance de Barack Obama, Joe Biden. On y rencontre un homme politique engagé dans les théâtres d’opérations mondiales, mais surtout un père aimant et dévoué pour ses proches. Un récit qui nous fait voir autrement l’actuel 45ème président des États-Unis.

Ma note : 7,5/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-8098-4157-2
Traduction : Thierry Cruvellier et Sebastian Danchin

2 réflexions sur “Promets-moi, papa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s