IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Après deux semaines sans IN MY MAILBOX, voici votre article préféré du dimanche de retour sur le Blog ! C’est donc un IMM chargé que je vous présente aujourd’hui. Commençons tout d’abord par la réception de Missouri 1627 de Jenni Hendriks & Ted Caplan éditions Bayard, que j’ai reçu lors d’une Masse critique organisée par Babelio. C’est un roman jeunesse qui parle d’un road-trip particulier entre deux jeunes adolescentes ; un livre que j’ai commencé à lire et que je dévore à une vitesse folle !

Résumé : À 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Élève populaire et brillante, elle vient d’être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu’elle est enceinte, son monde s’écroule et toutes ses certitudes s’envolent. Elle n’est pas prête. Parfois, dans la vie, il y a des tests qu’on préfèrerait rater… Sa seule solution : se rendre dans une clinique à 1 627 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l’aide. Commence alors un périple à mille à l’heure sur les routes des États-Unis.


Ma maman m’a ensuite ramené d’une boîte à livres Retour de flamme de Susan Isaacs éditions France Loisirs. C’est une attention qui m’a touchée, bien que je doute de lire ce livre un jour…

Résumé : L’extrême pointe de Long Island en face de New York, abrite les existences cossues, fragiles et dorées des nantis et des stars. Un endroit idéal pour se faire abattre au bord de sa piscine quand on s’appelle Seymour Ira Spencer producteur de cinéma. Qui a tué ce Spielberg aux allures de Gatsby ? Brady, le policier chargé de l’enquête, est natif du coin. Il connaît le sérail. Survivant de l’alcool, du Vietnam, et des rixes de bar, ce flic amer et nostalgique détonne plutôt parmi cette faune arrogante. Bientôt, toutes les pistes semblent conduire vers Bonnie Spencer, l’ex-femme de la victime qui prouve qu’on peut être à la fois une scénariste ultra-sophistiquée et une fille exquise. Or Bonnie et Brady se connaissent bien. C’était il y a très longtemps, une nuit de whisky et de tendresse…


Les éditions Hauteville m’ont envoyé Que du feu de Cara Hunter. Un polar qui se passe durant les fêtes de fin d’année, qu’il aurait été plus à même de lire en cette période-là…

Résumé : Et si quelqu’un vous en voulait à mort ? Tout le monde n’a pas le cœur à réveillonner pendant les fêtes de fin d’année. À Oxford, un incendie a réduit en cendres la maison de la famille Esmond. Parmi les décombres, les corps de deux enfants. Le plus jeune est mort, le pronostic vital de l’aîné est réservé. Que faisaient-ils seuls dans la maison ? Où est passée leur mère ? Pourquoi leur père est-il injoignable ? Cette affaire met à rude épreuve les nerfs de Fawley et réveille en lui de douloureux souvenirs. Sur place, les flammes ont détruit presque tous les indices, mais plus l’enquête progresse, plus l’inspecteur a du mal à croire que des décorations de Noël soient à l’origine de ce désastre. Et si cet incendie n’avait rien d’accidentel ?


Deuxième réception des éditions Hauteville : Retrouve-moi si tu peux de S. K. Barnett. Un polar sur une jeune fille disparue mystérieusement, qui réapparaît des années plus tard : il me fait très envie !

Résumé : À force de t’attendre, on te croyait morte… Jenny avait six ans lorsqu’elle a été enlevée en pleine rue dans une paisible zone résidentielle. Personne n’a rien vu, rien entendu. Bouleversée par cette disparition, alors que les chances de la retrouver sont infimes, sa famille la croit morte. Douze ans plus tard, elle revient miraculeusement auprès des siens après avoir échappé à ses ravisseurs. Mais tandis que ses parents et son frère l’accueillent au sein du foyer et que des hordes de journalistes cernent la maison, les questions commencent à s’accumuler. Où a-t-elle vécu pendant toutes ces années ? Pourquoi est-elle de retour maintenant ? Et est-elle vraiment en lieu sûr chez elle ?


Dans une boîte à livres, j’ai récupéré Une vie de Maupassant, dans une très belle édition en dure de chez Omnibus. Un classique de la littérature française que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir jusqu’à présent. J’espère en avoir l’occasion très prochainement !

Résumé : À dix-sept ans, radieuse, prête à toutes les joies, à tous les hasards, Jeanne quitte enfin le couvent. Dans le désœuvrement des jours et la solitude des espérances, de toutes ses rênes, le plus impatient est celui de l’amour…
Oh ! Elle en sait des choses sur le frémissement des cœurs, l’élan des âmes. Elle les a si souvent pressentis, espérés, ces bonheurs-là. Aussi, lorsqu’il paraît, le reconnaît-elle sans peine. L’être créé pour elle… Julien ! Le même écho s’éveille en leurs cœurs…
Le mariage scellera leur amour. Mais que suit-elle, lorsque le voile se déchire, des grandes étreintes, des secrets d’alcôves, des désirs d’hommes ? Que sait-elle de l’amour sinon sa poésie ? Alors ils se regardent… Les illusions, à peine écloses, déjà se fanent et bientôt ne sont plus. C’est une vie qui se déroule…


Dans cette même boîte à livres, j’y ai trouvé un roman de développement personnel, Avoir confiance en soi de Marie Haddou éditions J’ai Lu, que je feuilletterais sporadiquement. J’espère qu’il pourra m’aider et me donner quelques conseils astucieux, faciles à mettre en pratique, pour s’épanouir et se réaliser soi-même. J’en attends beaucoup de cet ouvrage !

Résumé : Sans confiance en soi, pas de bonheur possible. Pour faire face à la vie quotidienne avec sérénité, mieux s’exprimer, libérer son corps envahi d’émotions négatives, se libérer des autres et redéfinir votre rôle par rapport à vos enfants, votre conjoint ou votre patron, la sécurité intérieure est essentielle. Pour cela, il faut apprendre à vous connaître pour changer : souffrez-vous plutôt de sentiment d’infériorité, de découragement, de honte ? Ou peut-être même avez-vous une vraie maladie liée au manque de confiance en soi, telle que l’anxiété généralisée, la phobie sociale ou… l’alcoolisme ? Quoi qu’il en soit, voici 12 chapitres pour y remédier, et la méthode de Marie Haddou, très pratique, vous entraîne dans l’univers du développement personnel version « pratique ». Vous apprendrez ainsi la technique imparable du disque rayé, de l’écran de brouillard, du comportement assertif. Les techniques corporelles comme la relaxation ou l’auto-ancrage sont précieuses pour vous familiariser avec votre corps : elles sont abordées de façon simple et sont à appliquer d’urgence pour ne plus se laisser déborder par les émotions. Car un esprit serein ne peut s’installer dans un corps inquiet ! Pour connaître votre niveau d’affirmation de soi, reportez-vous au test page 89 : vous pourrez ainsi mesurer l’ampleur du travail qu’il vous reste à accomplir… –Anne Dufour


J’ai réceptionné Chez le véto de Béatrice Guelpa éditions Favre. Un livre qui regroupe plusieurs chroniques de propriétaires d’animaux, obligés de se rendre chez le vétérinaire. Ça m’a l’air d’être une lecture originale, que j’ai hâte de découvrir !

Résumé : 50 chroniques édifiantes et émouvantes.
Coups de foudre au refuge, coup de sang contre les expérimentations animales, coup de gueule pour raconter la maltraitance ou la négligence de la part de certains maîtres, coup de coeur pour évoquer les belles histoires d’animaux résilients ou les miracles opérés dans le quotidien des familles par des animaux doux et bienveillants : toutes les histoires de ce recueil nous parlent de notre rapport aux bêtes, notre envie d’affection, leur besoin d’attention, nos attentes, sources parfois d’incompréhension, nos projections et révélations réciproques.

Chez le véto évoque aussi, bien sûr, des histoires de bobos, d’angoisse en attendant le diagnostic, ou de chagrin, lorsqu’un compagnon de route s’en va. Mais aussi des récits drôles, tendres, de petits soucis à résoudre, de naissance, de guérison et de gratitude.

Ce livre rassemble les rencontres d’une journaliste talentueuse qui, grâce à l’aide complice des animaux, a su faire se baisser les barrières dans un cabinet vétérinaire romand. Mais derrière les bêtes se cachent surtout les hommes, avec leurs histoires et leurs émotions.


Dernière sortie de Sally Rooney : Normal people aux éditions de l’Olivier. C’est une auteure irlandaise que je ne connais absolument pas, mais que j’ai hâte de lire !

Résumé : Connell et Marianne ont grandi dans la même ville d’Irlande. Il est le garçon en vue du lycée, elle est la solitaire un peu maladroite. Pourtant, l’étincelle se produit : le fils de la femme de ménage et l’intello hautaine connaissent ensemble leur premier amour.
Un an plus tard, alors que Marianne s’épanouit au Trinity College de Dublin, Connell s’acclimate mal à la vie universitaire.
Un jour, tout est léger, irrésistible ; le lendemain, le drame pointe et les sentiments vacillent.
Entre eux, le jeu vient tout juste de commencer.
Sally Rooney réussit le tour de force de donner une dimension unique et universelle à cette histoire. Porté par des dialogues saisissants de justesse, Normal People est un roman magistral sur la jeunesse, l’amitié, le sexe, sur les errances affectives et intellectuelles d’une génération qui n’a plus le droit de rêver, mais qui s’entête à espérer.


J’ai également reçu le premier ouvrage de Sally Rooney, nouvellement sorti en poche chez les éditions Points : Conversations entre amis. Comme dit précédemment, j’ai hâte de découvrir ce que me réserve cette auteure, que je ne connais pas et qui me semble peu connue en France.

Résumé : En 2017, le premier roman d’une parfaite inconnue a constitué l’événement de l’année dans le monde des lettres anglo-saxonnes. Son titre ? Conversations entre amis. L’auteur ? Sally Rooney, alors âgée de 26 ans.
Peu de jeunes écrivains parviennent à raconter à la fois une histoire et une époque, ce que Sally Rooney a brillamment réussi avec ce premier texte.
L’action prend place à Dublin. Nous sommes loin du Dublin de Joyce, plutôt dans une capitale post-crise économique où la jeunesse débat sur les ravages du capitalisme entre deux flirts et intrigues amoureuses. Frances (la narratrice) et Bobbi, son ex-amante, font partie de cette jeunesse, de ces millennials qui peinent à trouver une place dans le monde laissé par leurs aînés. Quand elles rencontrent Melissa et Nick, un couple plus âgé qu’elles, le cours de leur vie change : commence alors un « ménage à quatre » mouvant où la confusion des sentiments fait rage. Ensemble, Frances, Bobbi, Nick et Melissa écrivent, s’aiment, vivent… et s’interrogent. Sur le monde, mais surtout sur eux-mêmes.
Conversations entre amis peut se lire comme une comédie romantique, un roman féministe où l’intime est exploré dans toute sa complexité.
Mais c’est avant tout le portrait attachant des nouveaux « jeunes gens modernes ». Nul doute que la voix de son héroïne, poétique, désinvolte et d’une extraordinaire fraîcheur, marquera les esprits pour longtemps. Après tout, c’est aussi la voix d’une génération.


Lors d’un concours organisé sur les réseaux sociaux par les éditions Julliard, j’ai eu la chance de remporter Le dernier enfant de Philippe Besson, qui est son dernier roman, sorti en janvier dernier. Il rejoint donc les rangs de ma Pile À Lire !

Résumé : Un roman tout en nuances, sobre et déchirant, sur le vacillement d’une mère le jour où son dernier enfant quitte la maison. Au fil des heures, chaque petite chose du quotidien se transforme en vertige face à l’horizon inconnu qui s’ouvre devant elle.


Les éditions L’Archipel m’ont envoyé un thriller qui me fait très très très envie : Le cadeau de Sebastian Fitzek. Je pense que ce sera l’une de mes prochaines lectures !

Résumé : Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir… Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort. Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés… Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux… Comme à son habitude, Sebastian Fitzek a imaginé un scénario diabolique qui manipule le lecteur pour son plus grand plaisir.


J’ai également reçu MH 370 de François Renault éditions Favre. Un livre-documentaire sur la mystérieuse disparition du vol de la Malaysia Airlines qui s’est produit en 2014. Je suis particulièrement curieuse de lire cet ouvrage !

Résumé : Le 8 Mars 2014, un B777-200 de la compagnie Malaysia Airlines effectuant un vol commercial à destination de Pékin, disparaissait mystérieusement, 40 minutes après avoir décollé de l’aéroport international de Kuala-Lumpur, avec à son bord 239 passagers et membres d’équipage. Six ans plus tard, l’appareil et ses passagers n’ont toujours pas été retrouvés et le mystère demeure entier. Cette disparition constitue une anomalie, celle d’un accident sans épave et sans trace matérielle, d’une volatilisation sans images radar et sans enregistreurs de vol, d’un évanouissement sans message de détresse et sans communications radio…
Une analyse objective des faits, sous la forme d’une fiction narrative, démontre que la disparition du Boeing de la Malaysia Airlines n’était pas un accident, mais le résultat d’un acte prémédité et méticuleusement préparé. Les organisateurs de cette opération savaient qu’aussi longtemps que l’épave de l’avion ne serait pas découverte, toute explication de sa disparition ne resterait que pure hypothèse ou conjecture… Toutefois, même en l’absence de preuve matérielle, il est possible d’affirmer que celle-ci repose bien au fond de l’océan Indien…, mais dans une région fort éloignée de la zone qui a été fouillée. En Juillet 2018, l’équipe internationale d’enquête concluait dans son rapport final qu’elle était incapable de déterminer la cause réelle de la disparition du vol MH 370, ni l’endroit exact où l’avion se trouvait. Fallait-il pour autant ne plus chercher à comprendre ?…
Bertrand, rédacteur en chef du magazine Le Miroir, fait appel à Hugo, ami et ancien pilote pour rouvrir le dossier et remettre en question la version officielle de cette disparition.


J’ai été très heureuse de recevoir le tome 2 de la saga jeunesse Magic Charly écrite par Audrey Alwett et édité chez Gallimard jeunesse. L’objet-livre est somptueux, sans doute encore plus beau que le premier tome. J’avais beaucoup aimé ce dernier, lu en décembre 2019, qui m’avait autant effrayé qu’émerveillé. Je suis impatiente de me replonger dans l’univers féerique du monde de Charly !

 

Résumé : Charly est envoyé à Saint-Fouettard, la sinistre institution pour jeunes magiciers indisciplinés. Sa situation semble désespérée : sa mère a oublié son existence, sa grand-mère est enfermée avec le Cavalier dans son chapeau magique et Maître Lim prisonnier du Purgatone… Heureusement, il y a Sapotille. Mais privés de leurs pouvoirs magiques, les deux amis parviendront-ils à sauver leurs proches et à empêcher le juge Dendelion d’accéder au pouvoir suprême ?


Enfin, dernière réception de ces dernières semaines : Plus drôle que toi ! de Rebecca Elliott éditions Gallimard jeunesse. Une comédie feel good, qui met de bonne humeur : certainement idéale en ces temps compliqué !

Résumé : Mon truc, c’est de faire rire les gens. Je ne connais rien de plus satisfaisant -à part peut-être manger du chocolat. Ce que je vais vous raconter ici, c’est comment ma vie, cette accumulation de petits désastres et de grosses bourdes, a pris un tour inattendu le jour du spectacle du lycée, quand j’ai découvert que cette bombe atomique de Leo Jackson partage ma passion pour le stand-up. Enfin, on la partagerait si on était amis.


N’hésitez pas à me faire part en commentaires
de vos propres arrivées littéraires.

4 réflexions sur “IN MY MAILBOX

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s