IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


 

 

Première réception de la semaine : Rose rage de Illana Cantin éditions Hachette romans, qui me fait très envie.

Résumé : Ameline Brillant. Un nom, une personne, qui pourtant incarne tout ce que les filles du lycée Olympe de Gouges doivent vivre chaque jour. Des remarques sexistes allant jusqu’au harcèlement sexuel, sans jamais qu’un enseignant lève le petit doigt pour le sanctionner. Ameline Brillant, c’est une fille qui a défié le silence. Qui a riposté à des mains sur les fesses et à des commentaires plus dégoûtants les uns que les autres. Mais Ameline Brillant à été renvoyée. Et ses agresseurs ? L’école a pansé leurs petites plaies.
Pour Rachèle, à la tête du journal du lycée, il est impossible de laisser faire une chose pareille. Elle appelle toutes les filles, toutes les femmes de l’établissement à faire grève, jusqu’à ce qu’un réel changement s’opère. Le système du lycée doit changer, du tout au tout. Pour qu’Ameline ne soit pas la seule mais la première à parler !


J’ai également réceptionné mon deuxième roman Écriture des éditions L’Archipel : La saveur de nos vies de Deborah Elmalek. J’espère sincèrement que je l’apprécierai plus que Preuve d’amitié de Chantal Milman, qui était une lecture agréable, qui manquait de chaleur.

Résumé : Quand Jacques Kahn, chef star multi-étoile, est emprisonné accusé de blanchiment, toute sa famille se retrouve happée par le scandale. À sa fille Eva de faire la lumière, malgré elle, sur cette affaire qui les dépassent tous… Une satire familiale entre Paris et Marseille.


Sur Twitter, j’ai remporté un concours organisé par Escape with a book, qui m’a permis de recevoir La voleuse des toits de Laure Dargelos, un roman auto-édité avec une couverture sublime !

Résumé : Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime.
Dans ce monde totalitaire, Éléonore Herrenstein, une jeune aristocrate, s’élève contre l’ordre établi. Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, elle espère rejoindre la rébellion pour renverser le gouvernement. Hélas, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Un étrange secret ne tarde pas à ressurgir du passé, un mystère qui entoure une toile peinte un demi-siècle plus tôt.
Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine. Dans un voyage au-delà du possible…


Dans le colis, elle m’a glissé quelques goodies vraiment trop mignons. Je la remercie une nouvelle fois pour ces petites attentions…!


Dans une boîte à livres, j’ai déniché La vie est brève et le désir sans fin de Patrick Lapeyre éditions Folio. Un livre que j’ai clairement choisi pour son titre, sans même lire le résumé !

Résumé : Nora n’aurait jamais dû revenir à Paris. Jamais. Mais elle est comme ça. Elle croit toujours que le temps es réversible. Donc elle est revenue.
Oh Louis. I’ve missed you so much, so much, lui a-t-elle dit.
Et il en a perdu la parole.


J’avais envie de lire des classiques : j’ai donc pris Esther de Racine éditions Folio théâtre. Une pièce de théâtre assez peu connue, que je suis impatiente de pouvoir découvrir !

Résumé : En commandant cette pièce pour les jeunes filles de Saint-Cyr, Mme de Maintenon a offert à Racine l’occasion d’inventer ce qui a pu lui apparaître comme la forme idéale de tragédie, qui ferait alterner harmonieusement le dramatique et le lyrique, les émotions propres au tragique et l’émotion due aux cantiques, le déclamé et le chanté, l’alexandrin régulier et le vers mêlé, une forme supérieure d’émotion théâtrale, au service de la plus grande gloire de Dieu. On comprend ainsi pourquoi le poète a eu à cœur de transformer ce qui était à l’origine une expérience pédagogique en une expérience poétique d’un genre inconnu. On sait que la pièce raconte comment Esther, épouse d’Assuérus, obtient de son époux la grâce de son peuple et de son oncle Mardochée, malgré les complots du redoutable ministre Aman.


Enfin, j’ai pris un thriller, qui est vraiment très bien noté sur Babelio : Le tueur intime de Claire Favan éditions Pocket. J’ai vraiment hâte de pouvoir le lire !

Résumé : Attention ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains. Vous allez entrer dans la tête du tueur… et avec Will Edwards vous n’en sortirez pas indemne. On vous aura prévenu ! À quinze ans, Will a déjà conscience de sa différence. Solitaire, maltraité, il jette son dévolu sur une de ses camarades de classe. Ce qui n’aurait dû rester qu’une banale amourette devient une véritable obsession pour celui qui se révèle déjà comme un prédateur redoutable. Car Will est un tueur en série en devenir qui se construit pas à pas. Lorsqu’il estime le temps venu de livrer ses victimes au monde, il part sur les routes des États-Unis. Sa signature déroutante ne tarde pas à attirer l’attention du FBI. Pourtant, l’enquête de l’unité spéciale s’enlise. Un nouveau profiler, RJ, arrive alors en renfort dans l’équipe. Tous les espoirs reposent sur lui pour démêler les mises en scène de ce tueur diabolique.


Vous en connaissez certains ? Dites-moi tout en commentaire !

 

Publicité

10 réflexions sur “IN MY MAILBOX

  1. ducotedechezcyan dit :

    Ah tiens, j’ai lu Esther il n’y a pas très longtemps! (j’avoue que je n’ai pas spécialement apprécié)
    Rose Rage me tenterait bien, je vais attendre ton avis avec impatience 😉
    Bonnes lectures!

    Aimé par 1 personne

      • ducotedechezcyan dit :

        J’ai trouvé que l’auteur ne s’était pas foulé en reprenant un épisode de la Bible sans vraiment en tirer de personnages réellement consistants ou exploiter ce qui pouvait être intéressant dans les thèmes abordés.
        J’ai posté un avis plus détaillé sur mon blog si ça t’intéresse 😉
        Je te souhaite de l’apprécier plus que moi 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Miss Obou dit :

    J’ai lu Esther il y a quelques temps. J’avais trouvé ça sympas, même si ça reste de la littérature qui n’est pas évidente à lire : vieux français, tournure de phrases alambiquée…mais j’aime le théâtre! 🙂
    Le premier et le dernier livres présentés me tentent beaucoup!

    Aimé par 1 personne

    • analire dit :

      Merci pour ton avis ! Effectivement, je pense que ça va être compliqué de me replonger dans le theatre (je n’en ai plus lu depuis mes études de lettres 😅), mais j’en avais envie en ce moment… 🤷🏽‍♀️

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s