Les coeurs imparfaits

 


Les coeurs imparfaits de Gaëlle Pingault

328 pages, éditions Eyrolles, à 16€


Résumé : Barbara, la cinquantaine est sommée de prendre en charge sa mère frappée de sénilité. Elle refuse, ayant peu d’affection pour cette mère qui ne l’a jamais aimée; elle veut pouvoir vivre sa vie d’universitaire extravagante et libre. Cependant, la nouvelle la touche plus qu’elle n’est prête à le dire, modifiant sa relation à ses amants, à ses étudiants, et même à la lecture, son plus grand plaisir.
Dans le mêm temps, Charles Bodier, médecin fantasque et désabusé de l’EHPAD où est hospitalisée la mère de Barbara, refuse de baisser les bras face à son apparente froideur : il la poursuit de messages décalés, jusqu’à établir le contact. Barbara va découvrir le secret de cette mère distante, et Charles finir par s’avouer la souffrance qui se cache derrière son excentricité.
A l’image de Lise, aide-soignante humaine et dévouée, ils vont ainsi apprendre tous les deux que le soin de soi passe par le soin de l’autre, et réciproquement.


Extraits : « Pour s’ennuyer, il faut avoir le luxe d’être en vie. L’emmerdement est donc un privilège. »

« Je peux cesser de ne compter que sur moi. »


Mon avis : Barbara est professeur de lettres à la fac. Un beau jour, elle est convoquée par Charles, nouvellement à la tête de l’EHPAD Les Genêts, qui lui annonce l’état de santé dégradé de sa maman, pensionnaire de longue date de cette pension pour personnes âgées dépendantes. Mais entre Barbara et sa mère Rose, l’atmosphère est électrique : depuis toujours, les deux femmes sont comme chien et chat, n’arrivant pas à tisser de véritable lien d’amour. Aidée de Lise, aide-soignante à l’EHPAD, Barbara va tâcher de reprendre progressivement contact avec sa mère défaillante et de comprendre les agissements cruels de cette dernière à son égard.

Dans ce roman, trois destins se rejoignent : il y a tout d’abord Barbara, femme solitaire mais épanouie dans sa carrière professionnelle de professeur de lettres, qui prend plaisir à transmettre ses connaissances et sa passion pour les mots. Il y a ensuite Charles, un homme d’âge mûr, grand intellectuel, reconnu et vénéré dans le milieu médical, mais si esseulé dans sa vie personnelle, où la monotonie et la froideur caractéristiques de son épouse Éliane le cueille chaque soir. Enfin, il y a Lise, aide-soignante enjouée et pétillante, qui se dédie corps et âmes à son métier à l’EHPAD. Malgré un quotidien professionnel précaire qui l’effraie et la désole, Lise fait le bonheur des résidents de l’EHPAD, à qui elle consacre de petites attentions quotidiennes qui font toute la différence.

Ces trois protagonistes sont profondément humains, sensibles et vivants. Sans vraiment le savoir, ils s’entraident les uns les autres, apportent bonheur et gaieté dans leurs quotidiens respectifs. Malgré leur solitude évidente et les difficultés de leur quotidien, ils font de leur mieux pour aider les autres et soulager leur existence, souvent au détriment de leur propre vie. J’ai ressenti avec puissance leurs forces et faiblesses, je me suis prise d’affection pour eux, souhaitant à maintes reprises leur tendre la main pour leur montrer qu’ils n’étaient pas seuls, qu’il fallait qu’ils gardent espoir en l’avenir.

Un avenir pourtant noir, qui rejoint parfaitement l’actualité sur les difficultés sociales et sanitaires du secteur de la santé. En effet, dans l’EHPAD où travaillent Charles et Lise, tout comme dans l’ensemble des structures médicales (hôpitaux, cliniques ou autres), les conditions de travail des soignants est catastrophique : manque d’effectif, charge de travail conséquent, rythme de travail élevé, pression émotionnelle, confrontation avec la souffrance des patients… Autant d’éléments qui déclenchent invariablement des burn-out, comme le fameux collègue de Lise, parti du jour au lendemain de l’EHPAD sans explication. À l’heure du COVID19, l’état français prend pleinement conscience de la précarité de leur situation et tente d’y remédier du mieux qu’elle le peut. Mais le chemin est encore long !


Une histoire profondément humaine qui offre de doux moments de bonheur et qui prouve que malgré des coeurs imparfaits, tendre la main à son prochain et lui accorder de l’attention apporte déjà beaucoup.  

Ma note : 7,5/10

Pour lire plus d’avis

 

ISBN : 978-2-212-57289-6

2 réflexions sur “Les coeurs imparfaits

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s