Le jour où j’ai adopté un trou noir


Le jour où j’ai adopté un trou noir
de Michelle Cuevas

217 pages, éditions Nathan, à 12,95€


Résumé : Un jour, Stella, 11 ans, est suivie jusque chez elle par un trou noir. Mais comment peut-elle s’occuper de lui ? Sa mère ne doit pas le découvrir, et puis il avale tout ce qu’il touche. C’est pratique, quand il s’agit d’objets qui lui rappellent son père, décidé il y a peu.

Mais lorsque son chien disparaît à son tour, Stella et son petit frère doivent faire un voyage extraordinaire à travers le trou noir pour sauver leur compagnon…
… et les souvenirs de leur père.


Extraits : « C’est comme ça qu’on reconnaît les gens bizarres : pour eux, les activités bizarres n’ont rien de bizarres. »

« Réfléchis. Au moment où on voit une étoile, au fil des années qu’il a fallu pour que sa lumière nous parvienne, cette étoile a pu mourir ou exploser. Ce que je veux dire, c’est que le monde est plein d’idiots qui font des voeux en regardant des étoiles qui n’existent même plus, si ça se trouve ! »


Mon avis : Il y a quelques années, Michelle Cuevas m’avait déjà charmée avec Confessions d’un ami imaginaire, une histoire originale et féerique, qui m’avait replongée en enfance, ce temps béni, où notre naïveté et notre innocence nous permettaient de côtoyer des amis imaginaires.

Avec Le jour où j’ai adopté un trou noir, je retrouve la plume si caractéristique de l’auteure. Elle a une façon très spéciale d’aborder des thématiques souvent graves et sérieuses, en les mélangeant à un univers enfantin qui les rendent tout de suite plus légères. Stella a 11 ans, elle voit la vie en noir depuis le décès récent de son père. Lorsqu’un trou noir se matérialise chez elle, Stella décide de l’adopter et de le domestiquer. Sauf que ce trou noir sauvage mange tout ce qui lui tombe sous la main. Stella en profite alors pour se débarrasser de tout ce qu’elle ne veut plus voir : la peluche préférée de son frère, les pulls qu’elle n’aime pas, les affaires qui lui rappellent trop son père… Mais cette action n’est pas anodine : en jetant tout au trou noir, ce sont ses souvenirs qui disparaissent. Alors Stella va tenter de les récupérer en pénétrant dans ce mystérieux trou noir. Elle va y embarquer son jeune frère pour un voyage spirituel, essentiel à leur reconstruction.

Vous l’aurez certainement compris, Michelle Cuevas utilise le trou noir comme une très belle métaphore du deuil. Tout en douceur et en pudeur, elle aborde la mort du père de Stella, la douleur et la tristesse qui emprisonnent la jeune fille après cette perte tragique.

Stella va traverser toutes les étapes du deuil au côté de ce trou noir, fidèle compagnon, synonyme d’absence, de vide, d’insignifiance, de peur, d’oubli. Aspirée par le trou noir, elle va vivre de multiples aventures surnaturelles, parfois comiques, décalées, toujours mouvementées, qui vont lui faire prendre conscience que la vie est belle et que le temps continue son chemin.

Agrémenté de quelques illustrations parsemées ici et là dans le récit, Le jour où j’ai adopté un trou noir se veut touchant, lumineux, léger, idéal pour apporter une réponse poétique aux plus jeunes qui subiraient la perte récente d’un parent.


Un roman jeunesse original, qui aborde avec subtilité et pudeur la thématique du deuil chez les plus jeunes. La plume de l’auteure et sa façon d’approcher le sujet m’ont beaucoup touchés.

Ma note : 7,5/10

Pour lire plus d’avis

 

5 réflexions sur “Le jour où j’ai adopté un trou noir

  1. Nanette dit :

    Ce roman me tente énormément, ainsi que le précédent de l’auteure que tu mentionnes dans ton article. Les deux m’ont l’air d’être tout ce qu’il y a de plus sincères, inventifs et ingénieux dans leur manière d’aborder des thématiques sérieuses et importantes.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s