IN MY MAILBOX


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


De nombreux livres ont rejoint ma bibliothèque cette semaine ! Je vous propose de les découvrir tout de suite.


J’ai tout d’abord reçu Les Fabuleux Chapeaux de Margaux/Margot’s fabulous hats de Dominique Curtiss et Muriel Gestin aux éditions Chouette. C’est un livre que j’ai remporté lors d’un concours organisé sur leur page Twitter. Il s’agit d’un album jeunesse qui a la particularité d’être écrit à la fois en français et en anglais. Je finis ma lecture en VO en cours et je l’attaque tout de suite après !

Résumé : Il était une fois un village bien triste et les habitants l’étaient tout autant jusqu’au jour où une drôle de petite bonne femme vint les bousculer dans leur vie si monotone.De 6 à 8 ans. Un conte un peu magique qui parle avant tout de la conscience de soi, de la bienveillance et de la tolérance pour apprendre à vivre en harmonie avec les autres et partager ce qu’il y a de meilleur en chacun de nous.


J’ai également reçu Un conte de deux villes de Charles Dickens édité chez Archipoche (éditions L’Archipel). C’est un roman historique, qui se passe durant la Révolution française. Je suis très peu habituée à lire des romans historiques, donc je suis impatiente de pouvoir changer un peu mes habitudes et élargir ma culture personnelle !

Résumé : 1775. Embastillé pendant dix-huit ans pour délit d’opinion, Alexandre Manette est enfin libéré. Sa fille Lucie, qui le croyait mort, quitte aussitôt l’Angleterre, où elle vivait en exil, pour le retrouver à Paris, le ramener à Londres et lui rendre la santé.
Cinq années ont passé lorsque la fille et le père sont appelés à la barre des témoins lors du procès d’un émigré français, accusé de haute trahison par la Couronne britannique. Il s’appelle Charles Darnay et deviendra bientôt le gendre de Manette, qui l’a sauvé d’une condamnation à mort.
Jusqu’au jour où Darnay, rentré en France au secours d’un ami, se trouve de nouveau arrêté, puis traduit devant un tribunal révolutionnaire pour crimes contre le peuple. Le Dr Manette témoignera-t-il une seconde fois en sa faveur ? Quant à Lucie, a-t-elle la moindre idée du terrible secret de son mari ?
Plongés contre leur gré dans les tumultes de la Terreur, les personnages d’Un conte de deux villes (1859) font revivre une page décisive de l’Histoire, avec ses complots, ses vengeances et ses trahisons.


J’ai également réceptionné Elite d’Abril Zamora édité chez Hachette romans, le premier roman dérivé de la série éponyme. J’avoue n’avoir pas encore eu le temps de découvrir la série, mais peut-être que ce roman m’en donnera d’autant plus envie… à suivre !

Résumé : Paula souffre parce qu’elle ne peut parler à personne de son amour impossible. Janine garde un lourd secret qui la mettrait en danger si elle le révélait. Gorka, son ami obsédé par le sexe, tombe amoureux de la personne qu’il ne faut pas et Mario, le redoublant habitué à harceler les autres, se retrouve pour la première fois victime de chantage. María Elena que tout le monde à Las Encinas surnomme Melena, la Mèche, parce qu’elle a perdu ses cheveux suite à des problèmes émotionnels, porte une triste histoire de famille, derrière sa façade glamour et pleine de fric. Tous ont de sérieux problèmes à affronter, mais à la fin de l’année scolaire, lors de la fête du lycée, un drame survient… Marina est trouvée morte au bord de la piscine et l’inspectrice en charge de l’enquête reçoit un mystérieux journal intime, bourré de phrases haineuses à propos de l’adolescente assassinée. Quelqu’un la détestait et tout indique que l’auteur de ce journal était dans la même classe que la victime. Les cinq protagonistes, Melena, Janine, Mario, Paula et Gorka, se verront mêlés d’une manière ou d’une autre à l’affaire. L’auteur du journal a-t-il quelque chose à voir avec le crime ? Qui a anonymement apporté ce cahier rose à la police ? Pourquoi l’auteur détestait-il tant Marina ? Comment les choses en sont-elles arrivées là ? Pour assembler les pièces du puzzle, il va falloir remonter au tout début de l’année scolaire.


Enfin, j’ai eu la surprise de recevoir Le bûcher de Perumal Murugan édité chez Stephane Marsan. Un roman indien, qui me donne très envie. Je suis particulièrement impatiente de découvrir cet auteur étranger, cette histoire orientale, ainsi que cette maison d’éditions !

Résumé : « Je ne sais pas de quelle caste tu es, mais fais bien attention avec ces gens. Tu ne peux pas compter sur ton mari pour te protéger. Ils attendront qu’il s’absente et, à la première occasion, ils en profiteront pour te chasser. Ils sont capables du pire. Prends garde.»

Après la mort de son père, Kumaresan quitte son village natal et se rend à la ville pour y trouver du travail. À l’usine, il met le soda en bouteille avant d’aller le livrer à vélo aux échoppes qui en font commerce. C’est là qu’il fait la rencontre de Saroja, et tout à coup, c’est l’amour fou. Mais c’est aussi un amour interdit : la jeune fille n’est pas issue de la même caste que lui. Avec la fougue de la jeunesse, ils se marient clandestinement dans un temple peu regardant sur l’origine sociale des mariés, avant de regagner ensemble le village de Kumaresan. Le jeune homme est persuadé qu’il finira par avoir raison des réticences des siens et par faire accepter sa femme. Mais dans ce petit village isolé du Tamil Nadu où les traditions pèsent comme une chape de plomb, le piège se referme sur eux, jour après jour.


Et vous, de nouveaux livres rejoignent votre bibliothèque en ce début d’année ?

2 réflexions sur “IN MY MAILBOX

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s