Comment je suis devenu Malcolm X


Comment je suis devenu Malcolm X de Ilyasah Shabazz et Kekla Magoon

507 pages, éditions Bayard, à 17,90€


Résumé : Les parents de Malcolm l’ont toujours poussé à réaliser ses rêves. Mais comment Malcolm Little peut-il continuer à espérer après le meurtre de son père et l’internement de sa mère en hôpital psychiatrique ? D’autant que ses professeurs lui rient au nez lorsque Malcolm leur confie vouloir devenir avocat. Devenu orphelin, privé de ses frères et soeurs, Malcolm décide de fuir ce monde dominé par les blancs, d’abord à Boston, chez sa demi-soeur, pour s’étourdir de musique, d’alcool et de danse, avant de partir à Harlem, et de devenir un escroc accompli. Emprisonné pour vol à l’âge de 20 ans, Malcolm découvrira la religion musulmane, rencontrera la foi et deviendra Malcolm X, grand prêcheur militant pour la défense du peuple noir.


Extraits  « Autour de ce repas de crève-la-faim, on relatait chacun à notre tour les leçons que notre mère nous avait apprises au fil des années, à cette même table. « Il y a tant de beauté et de puissance dans notre passé, nous rappelait-elle lorsqu’elle nous racontait les actions des Noirs qui nous avaient précédés. Vous devez être capables de lire avec discernement, de vous exprimer clairement et de comprendre le monde », estimait-elle avant de nous indiquer une nouvelle page du dictionnaire à étudier. »

« Pour ma mère, le travail allait et venait, en permanence. Maintenant que j’avais compris pourquoi, cela me faisait encore plus mal.
Je croyais que c’était la vie qui était comme ça. Je ne savais pas que c’était un problème de couleur.« 


Mon avisTout le monde connaît Malcolm X, le très grand défenseur des droits des Afro-Américains, porte-parole principal de Nation of Islam, assassiné pour ses convictions. Mais peu connaissent Malcolm Little, le petit garçon noir, orphelin de père et séparé très jeune de sa mère. Ilyasah Shabazz, l’une des filles de Malcolm X, raconte la jeunesse de son père.

                    Malcolm X enfant                                    Ilyasah Shabazz La fille de Malcolm X

Nous voici plongés dans les années 1930, dans un quartier de Lansing, dans le Michigan. Malcolm Little, entouré de ses frères et soeurs, voit partir sa mère dans un hôpital pour personnes dérangées. Placé en famille d’accueil, Malcolm aspire à plus de libertés, et décide de partir vivre sa vie loin de Lansing. Il atterrira d’abord à Boston, puis à New York, où il découvrira la drogue, le trafic, les femmes.

Entre fiction et réalité, la fille de Malcolm X a souhaitée offrir aux lecteurs le soin de démêler le vrai du faux. Elle s’est appuyée sur les dires de sa mère, de sa famille proche et de toutes les personnes qui ont connues Malcolm jeune, pour écrire cette histoire. Certains personnages ont été inventés, certaines actions également, d’autres sont bel et bien réelles, mais ont été embellies. J’ai lu cette biographie comme je lirais un roman ; avec assiduité, intérêt et passion. L’histoire est rythmée, les événements s’enchaînent facilement, il n’y a que très peu de longueurs, ce qui rend le récit agréable à découvrir.

En toile de fond, les auteurs nous font ressentir l’intensité de la ségrégation qui existait à cette époque (lynchage, assassinat, humiliation…).

La jeunesse de Malcolm est mouvementée et plutôt atypique. On a d’ailleurs du mal à croire qu’un gamin qui a vécu cette jeunesse-là, qui a fait autant de bêtises, qui est allé jusqu’à passé plusieurs années en prison, puisse être devenu le grand homme que tout le monde connaît. C’est invraisemblable, mais en même temps, c’est merveilleux. Ilyasah Shabazz le dit bien dans ses notes de fin,

« J’ai partagé ce récit afin que chacun se souvienne que l’espoir existe pour tous. Peut importe ce que nous avons été, peu importent les doutes qui nous assaillent, les erreurs commises, nous sommes capables de dépasser notre situation actuelle, surtout si nous nous appuyons sur les leçons tirées de notre histoire. Chacun a en lui la capacité de changer les choses et de devenir ce que la vie peut lui offrir de mieux.« 

Seule ombre au tableau : la fin du récit, bien trop brutale. L’histoire est bien narrée, assez développée, mais elle se finit abruptement, alors que Malcolm Little n’est toujours pas devenu Malcolm X. Je comprends que les auteurs aient voulues axer le récit autour de l’enfance peu commune de Malcolm, mais un petit chapitre sur l’homme qu’il est devenu par la suite n’aurait pas été de refus. En plus, cela aurait ajouté plus de poids au message d’espoir que souhaitait faire passer sa fille.


Grâce à cette biographie, j’ai (re)découvert Malcolm X, à travers Malcolm Little : un petit garçon noir, vivant entre la drogue, le sexe et l’alcool. C’est un bon récit, rythmé, riche d’informations et de révélations. J’ai prit plaisir à le lire. 

Ma note : 8/10

 

Publicités

4 réflexions sur “Comment je suis devenu Malcolm X

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s