Roman érotique

Amants infidèles


Amants infidèles de Jackie Collins

506 pages, éditions Diva romance, à 18€


RésuméDes couples riches et célèbres d’Hollywood, des aventures torrides, une obsession pour la minceur et la beauté, un meurtre passionnel… Amour et infidélité sont au rendez-vous ! Cameron Paradise est jeune, musclée et magnifiquement belle, mais elle traîne un lourd passé et un ex violent. A Los Angeles, elle est entraîneuse privée en attendant d’ouvrir son propre centre sportif. Parmi ses clients, Don Verona, un célèbre animateur de télévision au charme légendaire qui tente malicieusement de la séduire par tous les moyens. Grâce à ce dernier, Cameron rencontre Ryan Richards, un producteur de cinéma indépendant. Entre eux, le courant passe aussitôt ; ils se plaisent, se comprennent, se complètent, mais… Ryan est marié et fidèle. Quand le désir et la passion se heurtent aux lois du mariage et aux règles du pouvoir, la morale est bousculée et la chair est faible. Qui a dit que la fidélité est éternelle ?


Extrait :  « Une fois qu’on apprenait à leur mentir, la plupart des hommes étaient des proies faciles.« 

Mon avis : Cette romance contient une narration à plusieurs voix. Plusieurs couples très riches vont vous êtres présentés tour à tour. Actrices de cinéma, descendantes de stars, producteurs mondialement connus… les personnages ne manquent pas de notoriété et d’argent. C’est dans ce monde hollywoodien que Cameron, coach sportive, va tenter de se faire un nom en ouvrant sa propre salle de sport. A contrario, bien loin de ce monde pleins de paillettes, vous allez faire la découverte d’une jeune fille des pays de l’Est européen, sans aucun lien avec ce milieu bourgeois. Pauvre, sans famille, sans maison, elle va devoir vendre son corps pour subvenir à ses besoins.

Les 100 voire 200 premières pages sont assez spéciales. Il faut s’accrocher pour ne pas décrocher. Entre la prolifération des personnages qui ne rend pas la lecture aisée et l’incongruité des récits narrés, qui semblent n’avoir aucun sens les uns avec les autres, croyez-moi, vous serez tenté d’abandonner.

S’ajoute à cela une narration pas franchement intéressante, dans laquelle on suit ces bourgeois dans leur quotidien vide, où on les voit réfléchir à « l’amour », ou ce qu’ils considèrent comme de l’amour, tout en peaufinant leur carrière de « star ». Les histoires de tromperie sont bel et bien présentes. C’est simple : tout le monde couche avec tout le monde. C’est à ne plus savoir quel personnage est avec qui. J’ai particulièrement détesté la vision des hommes dans ce roman, qui traitent les femmes comme des moins que rien, de simples objets sexuels, qu’il est naturel d’utiliser pour se sustenter. C’est révoltant.

Vous pensez bien que j’ai trouvé les personnages exécrables. Médisants. Mauvais. Aucun lecteur ne pourrait être apte à s’attacher à des gens comme cela. Vu qu’aucune émotion ne transparaît d’eux, comment un lecteur pourrait-il se prendre d’affection pour des personnages de glace ? C’est impossible.

Une romance moderne, qui n’est pas vulgaire, puisqu’elle n’est pas érotique, mais qui est provocante. En effet, les personnages superficiels et détestables provoquent le lecteur, tout comme leur vision négative la femme et l’amour, qu’ils étalent sans vergogne. Grosse déception, rien ne m’a plût.

Ma note : 4/10
Publicités

2 réflexions au sujet de « Amants infidèles »

  1. Ping: C

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s