Fantastique·Littérature jeunesse

Reviens-moi

Reviens-moi de Rachel Ward.
300 pages, éditions Michel Lafon, à 15,95 €

 

Résumé :Que se passerait-il, si vous aviez commis un acte terrible, mais dont vous ne parviendriez pas à vous souvenir ?
Sur la rive d’un lac gelé, Carl s’éveille alors que des pompiers emportent le corps sans vie de son frère et mettent en lieu sûr une jeune fille tremblante et glacée. Que s’est-il passé dans l’eau ? Il l’ignore. Sa seule certitude est que cette adolescente est liée à la mort de son frère, et qu’il doit absolument la rencontrer pour faire la lumière sur cette tragédie. Elle est son seul espoir de retrouver la mémoire. Ensemble, ces adolescents devront percer le sombre secret qui les unit et les causes de ce drame. Mais n’est-il pas dangereux de vouloir la vérité à tout prix ? Quand les souvenirs refont surface, il est trop tard pour les enfouir à jamais.

Extraits :  « Être hors de danger, ça n’existe pas, n’est-ce pas ? Notre vie ne tient qu’à un fil. Une chose, rien qu’une toute petite chose, et tout est fini. »
« Comment sait-on que l’on devient fou ? Est-on différent, physiquement ? Peut-on le voir dans ses propres yeux ? »

Mon avis : Mon avis concernant Reviens-moi ne pourra pas être complètement objectif, car ce livre entre dans la catégorie littéraire fantastique, un genre que je ne lis que très peu, voire pas du tout. Sans vouloir m’attirer les foudres des adeptes de ce style de livres, j’essaierais de rester dans ma chronique, la plus impartiale possible.

Avant de demander ce livre, j’aurais sans doute du me renseigner un petit peu plus sur le genre littéraire et le contenu de l’ouvrage. Foncer tête baissée en ayant vu la sublime couverture mise en place par les éditions Michel Lafon et en ayant lu le résumé très attrayant, je n’ai pas tout de suite compris que ce livre était en réalité un récit fantastique. Mais j’ai quand même essayé de le lire… en ne vous cachant pas que j’ai sauté certains passages (notamment vers la fin, où je commençais à m’endormir).

Pendant les premiers chapitres, le lecteur (peu importe son genre littéraire de prédilection), est complètement perdu. Le personnage est distant, il est quasiment amnésique, Rachel Ward ne fait aucune description de son physique ou de son caractère, et on se retrouve dans une ambiance très mystérieuse et pesante. Cette atmosphère a été voulue par l’auteure, et son pari a réussi : le lecteur est déstabilisé par le manque d’informations qu’il reçoit.

Mais très rapidement, les principaux personnages se dévoilent, et nous percevons mieux l’intrigue de l’histoire. Malheureusement, le suspense n’est pas présent. Dès le début, nous savons ce qu’il s’est déroulé dans le lac, nous connaissons les actes et les conséquences qui ont découlaient de cette noyade.
De plus, même si l’intrigue est pratiquement effacée au profit des actions des personnages, elle est répétée inlassablement tout au long de l’histoire. Je comprends que la noyade est le noyau de ce livre, mais le répété encore et encore, dans presque tous les chapitres, je trouve ça un peu osé… et terriblement lassant !

L’histoire ne m’a pas embarquée, je n’ai pas réussi à déceler la psychologie des personnages, et en plus, je ne me suis même pas attaché à eux.

Le gros plus, que je tiens à souligner, est le décor sombre et obscur qu’à dressé Rachel Ward. Une atmosphère terrifiante, avec des conditions climatiques qui appuient cet aspect-là, avec en prime, le très petit nombre de personnages. Car en lisant ce roman, je me suis très vite rendue compte que les personnages secondaires étaient presque inexistants. Les protagonistes semblent seuls, délaissés de tous, dans une ville fantôme. Je dois dire que l’auteure a fait fort sur ce coup-là ; ce récit aurait très bien pu entrer dans une catégorie de « thriller fantastique ».

Je ne vais pas m’étendre sur le thème du fantastique, vu que je ne suis pas une « experte » dans cette zone-ci, mais je trouve qu’il était, certes, présent, mais légèrement en retrait. Comme j’ai déjà testé certains romans fantastiques, j’ai pu comparer le degré de surnaturels présent dans Reviens-moi et à mon avis, il est assez minime.

Si vous aimez bien le fantastique plutôt noir, je pense que ce roman vous plaira. Mais même sans être une fan incontestée de ce genre, j’ai remarqué quelques longueurs assez pénibles…

 

Ma note : 5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Reviens-moi »

  1. Ping: W

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s