Puisque rien ne dure

Puisque rien ne dure de Laurence Tardieu.

 

Résumé : « Je meurs voilà ce qu’elle m’écrit Vincent je meurs viens me voir viens me revoir une dernière fois que je te voie que je te touche que je t’entende viens me revoir Vincent je meurs. Et au bas de la feuille, en tout petit, presque illisible, son prénom, Geneviève, tracé lui aussi au crayon à papier, comme le reste de la lettre, de la même écriture tremblante, défaillante, si ce n’avait pas été ces mots-là on aurait pu croire à l’écriture d’un enfant, on aurait pu sourire, froisser la feuille, la jeter à la poubelle et l’oublier ; mais non, ce n’est pas un enfant, c’est Geneviève qui meurt. »

Extrait :  « Si, à cet instant, nous avions pu nous parler, ou nous étreindre, ou tout au moins accepter le regard de l’autre, sans doute aurions-nous pu nous retrouver, et, peut-être traverser ensemble la tourmente.Je ne sais pas pourquoi j’ai baissé les yeux. J’ai compris que nous étions entrain de perdre la partie. »

Mon avis :  J’ai fini ce roman de Laurence Tardieu très rapidement : j’ai avalé les pages, j’ai lu ce livre d’une traite. L’histoire est vraiment touchante, on perçoit la douleur que ressentent les personnages suite à la perte de leur petite fille, l’amour qu’ils se portent entre eux. C’est un livre qui m’a ému, je me suis laissée emporter dans l’histoire, touchée par les mots, l’histoire des personnages.

Ma note : 8/10
Publicités

Une réflexion sur “Puisque rien ne dure

  1. Pingback: T

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s