Documentaire

Les chemins de l’école : Carlos – Argentine

Les chemins de l’école : Carlos – Argentine
68 pages, éditions Nathan, à 6,90€

 

Résumé : Carlos a onze ans. Il habite dans une région de l’Argentine appelée Patagonie. Tous les matins, durant une heure trente, il parcourt à cheval les grandes plaines et les montagnes des débuts de la Cordillière des Andes avec sa petite soeur de six ans.

Extraits :  « Nous rentrons les bêtes pour la nuit. Mais nous, nous restons dehors. »

« Je nous la bride de Chiverito à la barrière et lui donne du foin. Je le remercie de nous avoir amenés ce matin encore et je le laisse manger. Quand je me retourne et que je vois tous ces chevaux, j’ai l’impression d’être dans un film de western : nous sommes dans le Far West et les chevaux attendent les cow-boys qui sont au saloon  »

Mon avis :  Sur le chemin de l’école est un film-documentaire réalisé par Stephane Plisson, sorti en 2013. Après avoir reçu le césar du meilleur documentaire en 2014, France 5 décide de décliner en petites séries ce long métrage. Puis, en septembre 2016, les éditions Nathan transposent ces petites séries en plusieurs tomes écrits.

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Carlos, onze ans, et de sa petite soeur. Tous deux vivent en Patagonie, l’une des régions les plus pauvres de l’Argentine. Malgré cela, tous les matins, durant une heure trente, ils parcourent 18 kilomètres en cheval, pour aller s’instruire à l’école.

L’histoire en elle-même est sublime. Grâce aux magnifiques photos tirées du reportage filmé, le lecteur voyage en un rien de temps. On découvre le périple de ces jeunes, prêt à traverser monts et marées, chaque jour, pour pouvoir apprendre. Tous mes respects vont à ces enfants ; ils sont forts et admirables.

Néanmoins, j’ai trouvé que le récit était un peu trop romancé. Des dialogues entre les deux personnages sont insérés, mais ils ne font pas naturel. J’aurais souhaité plus de descriptions de la vie de Carlos, des motivations qui le poussent à aller à l’école, du but qu’il cherche à atteindre… J’aurais aimé plus l’approcher, en apprendre plus sur lui, et sur la vie qu’il mène. A la place, je n’ai trouvé que des dialogues, partiellement désuets d’intérêts. Le manque de réalisme des dialogues, mis en parallèle avec l’hyper-réalité des photos donne un résultat étrange et incohérent.

La transcription manuscrite ne m’a pas convaincue (pas assez de description, trop de vide et de lacunes dans l’histoire de Carlos). Je tenterai tout de même de lire les autres histoires (celle de Jackson, Samuel ou Zahira) en espérant qu’elles me transportent un peu plus que celle-ci…

Ma note : 5,5/10

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Les chemins de l’école : Carlos – Argentine »

  1. Je suis en train d’écouter la nouvelle chanson de Shym… je ne connaissais pas du tout, mais j’aime bien ;D

    > Je l’ai découverte aujourd’hui et j’ai bien aimée aussi =)
    logique étant donner que je l’ai mis sur mon blog 😉

    J'aime

  2. « Article : – PAL, lecture en cours et newsletter –
    Le 17/02/2017 à 17:39
    Je peux m’inscrire à ta newsletter avec mon nouveau blog ?
    Merci d’avance :p »

    Coucou 🙂
    Oui bien sûr ^^ Je t’inscris avec grand plaisir 🙂
    Bisous 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s