Thriller

Chambre froide

Chambre froide de Tim Weaver.
415 pages, MA éditions à 20 €

 

Résumé : Un an après la mort de son fils, Alex, Mary Towne est convaincue de l’avoir vu dans la rue. Elle demande à David Raker, un détective qui recherche les personnes disparues, de le retrouver. D’abord réticent, Raker, hanté par la mort récente de sa femme, finit par accepter. GRAVE ERREUR. David Raker commence à percer à jour la vie d’Alex, et découvre qu’il n’était pas aussi innocent que sa mère le croyait. Dans son passé, sont enfouis de lourds secrets, des secrets dangereux qui n’auraient jamais dû être découverts et des tueurs prêts à tout pour les protéger, à n’importe quel prix. Raker ne tardera pas à découvrir que certaines choses sont bien pires que la mort… « 

Extraits : « La mort n’est pas une chose contre laquelle vous pouvez vous battre. Il ne s’agit pas d’une chose tangible. C’est un ennemi invincible, une bataille déloyale, un adversaire qui avance dans l’ombre. »
« Quand on est un tueur, on le porte sur soi, comme une plaie qui ne cicatrise jamais.« 

Mon avis : Si vous aimez les livres remplis d’actions, avec des scènes vraiment horrifiantes et remplies de sang, ce livre est fait pour vous !

Alex devait être mort dans un accident de voiture, mais sa mère, Mary, est persuadée de l’avoir croisé dans la rue il y a quelques mois. Ayant peur de se faire passer pour folle en affirmant l’avoir vu, elle va se tourner vers un détective qui recherche des personnes disparus, en espérant qu’il pourra l’aider. Alex, va donc se lancer à la recherche du jeune homme, sans se douter de toutes les monstrueuses aventures qu’il aura à traverser…

Ce thriller est facile et rapide à lire (enfin, pour ma part, du moins, j’ai tellement été absorbé par ma lecture que je l’ai finis en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !)

Dès le début de ma lecture, la tristesse d’Alex m’a sauté aux yeux, j’ai eu pitié de lui, ressentant de la compassion à son égard. Perdre quelqu’un qu’on aime est dur, ce n’est pas souvent facile de s’en remettre, mais lui essaie quand même de lutter, et continue à vivre, malgré le manque de sa femme, décédée d’un cancer peu de temps avant. Lui qui au début du livre paraît frêle, nostalgique et maussade, va se révéler être quelqu’un de robuste, de costaud, de vaillant, n’ayant pas peur du danger et allant au bout de sa « mission ». Il est le personnage principal du roman, mais également le seul qui m’a bien plût. J’ai trouvé Mary un peu trop naïve, bêbête sur les bords, Alex m’a semblé quant à lui au dessus de tout, parallèle au monde et aux hommes. Enfin, les sbires de fondateur du Projet Calvaire (dont je ne révélerais pas le nom, bien évidemment, suspense oblige !) étaient tous aussi fous les uns que les autres.

Si certaines scènes de bagarres traînaient un peu, l’ennui dans ce roman ne se fait pas sentir. Il se passe toujours quelque chose : de l’action, du rebondissement, ou des informations importantes pour comprendre la suite de l’histoire, chaque page à son intérêt !
J’ai déjà lu certains livres avec l’appellation « thriller » qui ne faisaient pas peur du tout et ne cassaient pas trois pattes à un canard, mais Chambre froide ne fait pas parti de cette catégorie-là, bien au contraire. Remplis de scènes d’horreurs à faire peur à plus d’un, avec des bains de sangs n’en finissant plus de se terminer, des tortures plus horribles les unes que les autres… vraiment, si vous lisez ce livre un soir dans votre chambre : faites attention à ne pas faire de cauchemars !

Pour finir, certains passages du livre m’ont parus floues, mais ce n’est qu’à la fin que l’éclaircissement est venu. Comme quoi, l’intrigue est tenu jusqu’au bout. Le dénouement est aussi improbable, jamais je n’aurais pu deviner une fin comme celle-ci…

En conclusion, Chambre froide est un vrai thriller, bourré de scènes d’actions et de rebondissements. C’est également un roman psychologique, qui absorbe le lecteur et ne le lâche plus !

 

Ma note : 8,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Chambre froide »

  1. Ping: W

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s