Vol 1618

Vol 1618 de Bertrand Puard
242 pages, éditions Le Livre de Poche jeunesse, à 6,90€

 

Résumé : « VOL 1618. Lecteurs, lectrices, nous traversons actuellement une zone de turbulence, veuillez regagner votre siège et attacher vos ceintures ! » Le 10 juin 2014, un Airbus A340 reliant Paris à San Francisco disparaît en plein vol. L’émoi est considérable, autant en France qu’aux États-Unis. Lorsque l’équipage et les passagers sont retrouvés quelques heures plus tard, incapables de se souvenir de ce qui leur est arrivé, les enquêteurs se voient confrontés à la disparition de 4 passagers et autres mystères. Des mystères que certaines personnes hauts placées feront tout pour ne pas ébruiter…

Extrait :  « Elle n’aimait pas les séducteurs, et aimait encore moins les dragueurs. Pour elle, l’amour était bourgeois. Il y avait tout de même d’autres priorités lors de son bref passage sur la planète que de gaspiller son énergie à aimer et à procréer. »

Mon avis :  Le synopsis de cette histoire prévoyait beaucoup de frayeurs, pour les passagers de l’avion, certes, mais pour le lecteur aussi. Un vol reliant Paris à San Francisco disparaît soudainement des écrans radars… une intrigue qui rappelle fortement le mystère du vol MH370 de Malaysia Airlines qui, rappelons le, a décollé de Kuala Lampur le 8 mars 2014 sans jamais atterrir à sa destination finale, Pékin. Les causes de cette disparation sont encore, à ce jour, incompréhensibles, tout comme l’épave, que nous n’avons jamais retrouvée.

Comme je le disais, le vol 1618 disparaît des contrôles radars. Les près de trois cent passagers à son bord également. Toutes les polices de l’air, enquêteurs et autres détectives sont sur l’affaire. Même les présidents de la République (française et américaine) s’inquiètent de cette disparition. Et un beau jour… les trois cent passagers réapparaissent comme par magie, disséminés dans trois bus différents. Mais aucune trace de l’avion. Que s’est-il passé durant ce vol ?

Je vous préviens, la première moitié du livre est addictive. On se retrouve plongé dans une intrigue surréaliste, qui nous donne envie de découvrir le fin mot de l’histoire. Je crois que je n’ai jamais lu un livre aussi rapidement. Je voulais tellement découvrir le dénouement de l’intrigue que je tournais les pages à une vitesse folle. Le suspens était au rendez-vous, tout comme le rythme de l’histoire qui était effréné.

Néanmoins, malgré le fait que j’ai bien aimé la rythmique de l’histoire, j’ai été déçue par le peu de développement qu’elle contenait. L’auteur présente les personnages très rapidement, sans entrer dans les détails, il présente les événements et les péripéties tout aussi rapidement. De ce fait, nous ne pouvons pas entrer pleinement dans l’histoire, et on reste en suspension, spectateur passif de tout ce qui se déroule sous nos yeux.

De plus, comme l’intrigue est si spectaculaire, évidemment, le lecteur en attend beaucoup du dénouement. J’ai placé pleins d’espoirs dans cette fin d’histoire, pour au final, être assez déçue de ce que j’y ai découvert. Je n’ai pas été pleinement convaincue par les explications finales, qui étaient trop alambiquées et tirées par les cheveux pour moi.

Une histoire qui a le mérite d’être réaliste et actuelle (de part sa correspondance avec des événements récents qui se sont déroulés dans le monde), mais trop de précipitations dans l’écriture, avec une fin bâclée, qui n’arrive pas à la cheville de l’intrigue proposée.

Ma note : 5/10
Publicités

Une réflexion sur “Vol 1618

  1. Pingback: P

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s