Littérature anglaise

Un jour

Un jour de David Nicholls.
622 pages, éditions 10/18

 

Résumé :A Londres et à Edimbourg, mais aussi dans le Yorkshire, en Inde, en Italie, en Grèce et même à Paris, de 1988 à 2007. Après la fête de fin d’année, Emma et Dexter passent une nuit ensemble. Lui, issu d’un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant, frivole, dilettante ; elle, d’origine modeste, charmante qui s’ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions politiques.Commence alors une amitié improbable, une drôle d’histoire d’amour sur près de vingt ans. Dexter voyage et collectionne les aventures ; Emma travaille comme serveuse dans un mauvais tex-mex. Dexter devient animateur télé et court les soirées branchées ; Emma renonce à ses ambitions artistiques et enseigne l’anglais et le théâtre dans un collège difficile. Dexter se marie avec Sylvie, beauté froide et ambitieuse et lui fait un enfant ; Emma finit par vivre avec Ian, aspirant humoriste qui ne fait rire personne… Dexter et Emma mènent des vies séparées alors que tout les ramène l’un à l’autre. A moins que le destin, encore une fois, ne se joue d’eux…

Extraits : « L’important, c’est d’avoir du courage, du culot et d’arriver à changer les choses.  »
« Les amis, disait-il souvent, c’est un peu comme les vêtements : agréables tant qu’ils sont encore neufs, ils s’usent et se démodent avec le temps… ou nous lassent, tout simplement.  »

Mon avis : Comment définir ce livre ? Il ne se définie tout pas, il se lit… ou se vit, tout simplement. Ne vous laissez pas décourager par la grosseur de cette petite brique (qui est un réel bijoux), car, une fois lancé dans la lecture de ce trésor, les pages semblent manquer, et le plaisir n’est que trop court.

En lisant rapidement le résumé et en jetant un oeil sur la couverture, ce roman peut très facilement tomber dans la catégorie du cliché amoureux. Deux personnes tombent amoureuses, elles s’aiment, partagent tout, et vivent au jour le jour leur très bel amour. Mais ne vous y fiez pas, car c’est une toute autre histoire, bien plus profonde, que nous offre ici David Nicholls.

Le sentiment amoureux est au coeur du livre. Chaque page déborde et transpire d’amour (autant directement qu’indirectement). Mais cette histoire d’amour qui aurait pu être banale comme tant d’autres, est, au contraire, bien plus originale qu’elle n’en a l’air. L’auteur, à travers deux protagonistes de sexe opposé, va nous définir en quelques 600 pages, comment il perçoit et conçoit l’amour, et nous dresser une définition bien détaillée du vrai, du réel et profond sentiment d’amour.

Il faut d’abord savoir que ce livre est découpé en parties, et que chaque partie définie une année (ou bien, elle englobe plusieurs années d’un coup). A l’intérieur de ses parties, les chapitres sont quant à eux datés du même jour et du même mois (à savoir le 15 juillet), mais pas de la même année. (D’où le titre du livre, Un jour, qui a rapport avec le jour du « bilan » de leurs vies). De cette façon, l’auteur a voulu montrer clairement l’évolution de la vie des deux personnages principaux.

Ces deux personnages, Emma et Dexter se sont rencontrés très tôt, à la sortie de l’université, après l’obtention de leur diplôme respectif. L’alchimie semble être passé directement entre eux, même si l’auteur ne l’a pas énoncé clairement dans le texte. Les sentiments qu’ils se vouent l’un à l’autre ont été très flous durant toute l’histoire. On n’arrivait pas à déterminer clairement ce qu’ils ressentaient l’un envers l’autre. Amis ? Meilleurs amis ? Amants ? Amoureux ? De plus, David Nicholls joue avec nos nerfs ; les deux personnages s’éloignent, bâtissent leur propre vie de leur côté, pour ensuite se retrouver pour de fugaces instants, pour ensuite se quitter de nouveau. Mais à quoi jouent-ils ?
Il faut dire aussi que tout oppose ces deux personnages. Emma est du genre battante, elle tient bon et ne s’apitoie pas sur elle même, tandis que Dexter est plutôt son contraire ; il se noie dans ses problèmes, baisse très facilement les bras et est plutôt un garçon facile, sans réel goût personnel. Qui aurait cru que ces deux personnes allaient se rapprocher ?

Au-delà de cette grande et belle amitié (amour ?), j’ai trouvé qu’aux abords de certains passages, Un jour frôlait le roman érotique. Bien que ça ne m’ait pas choqué, j’ai trouvé ça assez frustrant.

Le dénouement est quant à lui grandiose. Il est triste, mais en même temps, il est gai. On ressent de la peine, de la pitié, un sérieux manque… mais aussi du bonheur et de la joie. Ce livre s’est terminé tellement vite, que ça m’en laisse pantoise. Je suis bouleversée par ce roman, et je ressent déjà un cruel manque des personnages. Ils sont tellement attachants, à la fois hors norme mais simple, qu’une fois le livre refermé, je ressent comme un grand vide.

En allant voir la bande-annonce du film, j’ai su, en moins de 2min (temps que dure cette bande-annonce), que l’adaptation cinématographique serait encore plus émouvante que la fin du livre. C’est clair, je n’oublierais pas de sitôt cette sublime histoire d’amour (l’une des plus belles que j’ai pu lire).

 

Ma note : 8,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Un jour »

  1. Ping: N

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s