Littérature américaine·Roman policier et polar

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng
276 pages, éditions Sonatine, à 19€

 

Résumé : Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.
Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Bien sûr, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit distille un suspense d’une rare efficacité. Mais ce livre qu’on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l’univers de Laura Kasischke.
En distinguant cette œuvre envoûtante comme l’un des meilleurs romans de l’année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d’un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Extraits :  « Les gens décident comment tu es avant même de te connaître. »
« Quand elle l’avait embrassé, elle s’était surprise. Ça avait été un geste impulsif – comme quand elle esssayait parfois d’attraper une feuille charriée par le vent, ou quand elle sautait à pieds joints dans une flaque les jours de pluie -, une chose qu’elle avait faite sans réfléchir ni chercher à se retenir, une chose insignifiante et inoffensive. »

Mon avis :  Les trois autres livres en compétition pour le prix Relay 2016 n’ont qu’à bien se tenir : Celeste Ng met la barre très haut, avec son premier roman, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, publié chez les éditions Sonatine.

Lydia, 16 ans, est retrouvée morte, noyée au fond d’un lac. Ses parents, son frère et sa soeur sont sous le choc. La vie de cette famille, en apparences parfaite, va virer au cauchemar. Lydia avait pourtant tout pour être heureuse. Alors qu’est-ce qui a bien pu motiver cette jeune fille à se donner la mort ? L’aurait-on incité ? Si oui, qui ?

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, c’est un roman noir, un ovni de la littérature, qu’on a du mal à classifier. On pourrait croire que c’est un polar ; mais que nenni ; l’enquête policière a bien lieu, mais elle ne se retrouve pas au centre de l’affaire. Un roman psychologique, alors ? Pourquoi pas.

Car le récit est tourné d’une manière à ce que l’on entre dans l’esprit de chacun des membres de la famille. On s’immisce dans leurs pensées, dans leur manière de voir le monde et de voir la vie. Et ce qu’on y découvre est surprenant. Car chacun semble être à l’opposé de la figure montrée. James, le père, mi-chinois mi-américain, est depuis toujours complexé par sa différence. Marilyn, la mère, conditionnée pour être une bonne mère de famille, elle va projeter son idéal de vie sur Lydia. Lydia, petite fille normale et solitaire, incomprise et pas assez écoutée…

Tout n’est qu’apparences et non-dit. Pour sauver Lydia, il aurait fallu voir, regarder, parler et essayer de comprendre. C’est une véritable plongée au coeur d’une famille de floutées, où la communication semble totalement rompue. Une perte de communication et une projection d’un idéal trop oppressif, qui va mener au dernier recours possible : la mort.

C’est bouleversant. Les mots employés sont d’une telle force, l’histoire en elle-même est si tragique, la densité émotionnelle est si pleine… j’en perds mes mots ! Vraiment, c’est à lire et à relire. Une tragédie familiale originale, forte en émotions, qui délivre une véritable morale – surtout pour les parents ; laissez vivre vos enfants librement, ne les obligez pas à suivre des voies qui ne leur plaient pas. J’ai vraiment adoré !

 

Ma note : 9/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit »

  1. Ping: N

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s