Littérature jeunesse

#scandale

#scandale de Sarah Ockler
411 pages, éditions Nathan, à 16,90€

 

Résumé : Le soir du bal d’automne, Lucy se retrouve au bras de Cole, le petit-copain de sa meilleure amie, cette dernière étant malade. Emportée par l’euphorie et son amour secret pour le jeune homme, Lucy finit par commettre l’irréparable : l’embrasser. Mais bientôt, une photo de son baiser avec Cole est postée sur son propre compte Facebook, ainsi qu’une série de photos présentant ses amis dans des situations compromettantes. En quelques heures, le lycée entier la déteste et pour elle, l’enfer commence…

Extraits : « Dans la vraie vie, il semblerait que le travail d’équipe rende les fardeaux plus supportables que je ne l’aurais imaginé. »
« Lucas. C’est une si petite chose, le nom de quelqu’un. Une chose ordinaire, mais qui peut modifier complètement la vision qu’on a de lui. »

Mon avis : Voilà un roman vraiment dans l’air du temps ! A une époque où les réseaux sociaux gouvernent le monde, où Internet diminue les relations sociales et rend pleinement accessible les vies les plus intimes ; les adolescents ne sont pas à l’abri des retombées néfastes de ces nouvelles technologies. Et c’est bien de ce thème-là que traite #scandale.

Une page publique Facebook a été créée sous le pseudonyme de « Lady Blabla », encourageant les élèves à publier des photos choc et les scandales les plus salaces. Lors d’une soirée de fin d’année, enivré d’alcool, les adolescents se lâchent pleinement. C’était sans compter sur l’apparition subite, le lendemain matin, de photos compromettantes, publiées sur le Facebook de Lucy via son téléphone portable, alors même qu’elle se l’ait fait voler durant la soirée. On y voit les lycéens dans des postures peu avantageuses, dans des situations gênantes, comme Lucy, au lit dans les bras de Cole, le petit copain de sa meilleure amie. Lucy est accusée à tord par tous ses camarades, qui vont lui mener la vie dure ; entre harcèlement, intimidations et provocation, les lycéens sont bien décidés à faire regretter à Lucy un geste qu’elle n’a même pas commis.

Sarah Ockler démontre dans un roman sympathique à lire les réels dangers d’Internet. En prenant comme protagonistes principaux des lycéens adolescents, elle s’adresse non seulement aux jeunes gens qui vont lire ce livre, mais aussi aux adultes, parents responsables. A travers une mise en scène particulièrement réaliste, l’auteure montre le pouvoir que les gens accordent maintenant à Internet, et plus singulièrement aux réseaux sociaux. Quelques photos rendues publiques, des vies détruites, beaucoup de souffrances, et le début d’une histoire abracadabrante.

L’auteure a voulue débattre sur la réelle place des réseaux sociaux dans la société, en incluent un groupe de jeunes lycéens, surnommés les S@tans, qui ne détiennent aucun appareil électronique que ce soit. Ils manifestent, font entendre leurs voix, et essaient de se confronter aux flux très nombreux des lycéens continuellement connectés.
De plus, Sarah Ockler parle d’un sujet très courant chez les adolescents, souvent tu mais bien réel : le harcèlement scolaire. Lucy est tâchée par ses camarades, reluquée, rejetée, elle est le fruit des moqueries incessantes des autres étudiants, regardée de travers, elle est mise au ban des autres lycéens.

Concernant l’histoire en elle-même, elle n’est pas vraiment concrète. Plutôt floue, elle n’est qu’un arrière-plan très lointain du sujet présenté. En effet, l’histoire du roman s’efface au profit de l’avertissement de l’auteure concernant Internet.

En conclusion, je dirais que #scandale est un roman qui se laisse facilement lire, mais qui détient surtout un réel message d’alerte pour mettre au courant la population concernant les dangers dont sont soumis les personnes présentent sur les réseaux sociaux.

Ma note : 6,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « #scandale »

  1. Ping: O

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s