Littérature française·Roman

Pour un soir seulement, journal (sexuel) d’une ex-petite moche

Pour un soir seulement, journal (sexuel)
d’une ex-petite moche de Thomas Raphaël
412 pages, éditions Flammarion, à 15,90€

Résumé : Julie doit se faire opérer, elle risque de ne pas se réveiller. La veille, elle modifie son annonce sur un site de rencontres.Son « pour la vie » devient « pour un soir seulement ». En moins de deux heures, elle reçoit 154 messages. Du jamais vu. Alors elle décide de repousser l’opération. Indéfiniment?Avec humour et fantaisie, le journal de Julie raconte une histoire de désir. Comment répondre à celui des autres quand on n’assume pas le sien ?

Extraits : « Une fois, j’ai vu la vidéo sur YouTube d’un sosie de Claude François qui chantait cette chanson dans une maison de retraite. Devant, donc, des grabataires. « Chante, la vie chante, comme si tu devais mourir demain… » C’était sordide. »
« Mais c’est intéressant de remarquer que les instituteurs nous mentent quand ils racontent qu’il faut savoir lire et écrire pour réussir sa vie. »

Mon avis : Après son fabuleux roman Le bonheur commence maintenant, Thomas Raphaël revient sur le devant de la scène avec un tout nouveau livre, au titre humoristique et accrocheur : Pour un soir seulement, journal (sexuel) d’une ex-petite moche.

Pour ceux qui ont déjà lus et appréciés le précédent roman de l’auteur, je vous informe que Thomas Raphaël n’a rien perdu de la légèreté de son style d’écriture. En revanche, l’histoire est toute différente. Nous suivons Julie, qui nous entraîne dans sa vie à travers le prisme de son journal, qu’elle rédige chaque jour. Dès le début du livre, on apprend que cette jeune fille est atteinte d’un anévrisme et qu’il ne lui reste plus que trois années à vivre ; sauf si elle décide de se faire opérer. Craignant de mourir avant même d’avoir réellement vécue, Julie va pimenter sa vie amoureuse (et plus particulièrement sexuelle), en modifiant son annonce sur Meetic, nouvellement intitulée « pour un soir seulement ». A partir de cet instant, des aventures loufoques, tantôt délirantes ou dramatiques, vont s’enchaîner dans la vie de Julie. Une vie en accelérée, avec des jours comptabilisés quotidiennement…

J’ai tout d’abord beaucoup aimé l’ironie qui se glisse dans le roman, les jeux de mots et les nombreuses blagues, qui ne comportent aucune lourdeur. Tout ceci constraste avec le réalisme de la situation, le sujet dramatique en toile de fond du récit : l’anévrisme de l’héroïne, qui est du coup dédramatisé.
De plus, on peut aisément penser que l’auteur parodie les comédies amoureuses traditionnelles. Il met en scène une protagoniste qui ne croit plus au grand amour, au prince charmant et à l’idée d’âme-soeur. Bien au contraire, c’est une héroïne du XXIème siècle, modernisée, qui se tourne vers les nouvelles technologies (Internet, notamment le site de rencontres en ligne : Meetic), non pas pour rencontrer un homme avec qui partager sa vie, mais un coup d’un soir.
Thomas Raphaël parle beaucoup d’amour dans son roman, avec des exemples différents pour toutes les sortes d’amour qui puissent exister. On a l’amour et le mariage homosexuel (le papa de Julie et son compagnon), les familles recomposées (la maman de Julie, son nouveau mari et ses trois enfants), les plans d’un soir (ça, c’est Julie, vous l’aurez sans doute reconnue), la fidélité dans un couple (Romain a du soucis à se faire…), la difficulté des sentiments (encore Julie, tiraillée entre plusieurs hommes) et également la difficulté des liens familiaux… Tant de thèmes qui sont abordés dans ce roman.

Mais ce n’est pas tout. L’auteur aborde aussi la question des apparences – en effet, le titre du livre stipule Journal (sexuel) d’une ex-petite MOCHE. Julie, mal dans sa peau, souvent rejetée et moquée, veut profiter du peu de temps qui lui « reste » pour vivre sa vie comme elle l’entend. Elle va donc essayer de devenir une autre personne, de ressembler bien plus aux autres. Elle découvrira que le naturel revient souvent au galop et que les masques finissent toujours par tomber.

Je peux donc affirmer que j’ai passé un très bon moment en compagnie de ce roman chick-lit. Comme l’auteur lui-même me l’a écrit, « un peu de légèreté pour l’été« . Il sort le 6 juin 2015.

Ma note : 6,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Pour un soir seulement, journal (sexuel) d’une ex-petite moche »

  1. Ping: R

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s