Roman

Le poison d’amour

Le poison d’amour d’Eric-Emmanuel Schmitt
165 pages, éditions Albin Michel, à 15€

 

Résumé : Quatre adolescentes en quête d’amour s’échangent des messages sur leurs désirs et leur impatience. Entre rêves sentimentaux et pression sociale, les jeunes filles aspirent à devenir des femmes. Jusqu’au jour où le drame a lieu…
Extraits : « Les larmes sont des messagères subtiles qui distillent mille informations à la fois. »
« Les garçons posèdent un radar pour approcher les filles et décocher la phrase qui les blesse au ventre.« 

Mon avis : Première rencontre avec ce grand nom de la littérature française du XX et XXIème siècle : Eric-Emmanuel Schmitt. Cet auteur, au style littéraire très éclectique, sait manier les mots, conter les histoires comme personne, et imprégner de son sceau l’esprit du lecteur.

Dans son nouvel ouvrage de la rentrée littéraire 2014, il raconte dans un style épistolaire reposant sur l’écriture de journal intime, la vie de quatre jeunes filles, quatre meilleures amies de seize années, Julia, Colombe, Raphaëlle et Anouchka. Sans jamais avoir affaire à un genre grammatical formulé au présent, l’auteur arrive à nous imprégner de la vie des protagonistes, qui écrivent chacune dans leur journal personnelle avec un ton intime et secret. Nous suivons de loin leurs aventures, leurs déboires amoureux et leurs querelles féminines.

A première vue, ce roman peut ressembler à la plupart des correspondanes épistolaires liant des jeunes filles : journal intime qui raconte des histoires de garçons, de dispute, de joies… rien de bien passionnant, en somme. Mais sous son côté superficiel et gnangnan se cache une réelle histoire, très émouvante.

Il faut savoir que ce livre prend appui sur la célébrissime pièce de théâtre de William Shakespeare : Roméo et Juliette. La thématique du livre est centré sur ce drame romantique : les protagonistes, toutes scolarisées dans le même lycée, s’apprètent à mettre en scène la pièce de théâtre de ce grand homme. Faute de participant masculin, ce sont deux des quatre jeunes filles qui vont se prêter au jeu de rôle de Roméo et de Juliette. Tout le monde connaît la fin très douloureuse et romanesque de cet amour impossible entre ces deux êtres… mais vous ne savez pas encore comment les deux filles l’ont mis en scène.

Entre réalisme et fiction, Eric-Emmanuel Schmitt réalise un coup double : une histoire de midinettes pour jeunes adolescentes qui se transforme en drame romantique avec référence omniprésente à l’oeuvre de William Shakespeare. Ma première entrevenue avec la plume de cet auteur est une grande réussite. Il me tarde de lire d’autres de ses très nombreux ouvrages. Je recommande ce livre, juste pour que vous puissiez profiter du dénouement inattendu, surprenant et fiévreusement douloureux que nous offre chaleureusement cet auteur.

Ma note : 7/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Le poison d’amour »

  1. Ping: S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s