Le Château de ma mère

Le Château de ma mère de Marcel Pagnol.
220 pages, éditions de Fallois

 

Résumé : Cette histoire est vraie, mais elle s’est passée il y a bien longtemps, quand vos grands-parents étaient encore des enfants… A cette époque, des charrettes et des fiacres roulaient dans les rues, et quand une auto arrivait, on l’entendait venir de bien loin… Alors les chevaux prenaient le mors aux dents, et les gens couraient s’abriter sous les portes cochères… Mais il a une chose qui ne changera jamais : c’est l’amour des enfants pour leur mère, et j’ai écrit ce livre pour apprendre aux petites filles comment leurs fils les aimeront un jour…

Extraits : « Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d’inoubliables chagrins. Il n’est pas nécessaire de le dire aux enfants. »
« Jusqu’à la triste puberté, le monde des enfants n’est pas le nôtre : ils possèdent le don merveilleux d’ubiquité. »

Mon avis : Avant de commencer à exprimer mon ressentiment sur cette lecture, je tenais à vous informer que ce roman est le second tome des Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol, qui est une autobiographie concernant l’enfance de l’auteur. Je n’ai pas lu le premier volet, mais ce second était dans ma bibliothèque depuis très longtemps. Comme ils se lisent séparément, je n’ai pas voulu acheter le premier, et me suis contenté du second… fort heureusement, car j’aurais regretté mon achat !

Marcel Pagnol est un auteur provincial, qui vient du sud, dans les Bouches-du-Rhône, qui a écrit bon nombre de romans, d’essais, ou encore de pièces de théâtre. Comme tout bon sudiste qui se respecte, son langage recèle maintes expressions typiquement provinciales, qui fait peiner l’avancée de la lecture. Néanmoins, son style d’écriture est extraordinairement parfait ; entre modernité et poésie, Marcel Pagnol est arrivé à créer un récit parfaitement adapté à tous.
Quand je parle de récit, c’est surtout une autobiographie que nous dessine ici l’auteur. Il raconte sa propre vie, notamment durant son enfance, et nous narre avec de nombreuses descriptions et des détails très réalistes, sa jeunesse oubliée.

Malheureusement, même si j’ai adoré le style d’écriture posé de l’auteur, j’ai trouvé le contenu du livre assez plat. Il se passe certaines choses, des actions qui devraient donnaient de l’ampleur au récit, mais Marcel Pagnol passe rapidement dessus, et ne s’éternise pas à les narrer. On se perd dans l’espace-temps du livre, dans les lieux et les personnages ; tout s’embrouille et se mêle. (Peut-être, me direz-vous, tout ceci aurait été plus clair si j’avais lu le premier tome avant de débuter ce second).

Il n’empêche que les années se font sentir. Tout semble vieux, dépassé, tout semble provenir d’une autre planète, d’une autre ère, d’une vie lointaine, alors assouvie depuis longtemps.
Le style de l’auteur est sublime, mais pas entraînant pour un sou. Les personnages ne dégagent rien de particulier, et font qu’ils deviennent rapidement de simple figurant dans ce vaste champ littéraire. Je me suis rapidement lassé et ennuyé. C’est regrettable de dire ça, surtout quand on regarde l’incroyable talent d’écriture de l’auteur. Seulement, il ne faut pas, à mon amble avis, sortir les oeuvres de leurs contextes.

En regardant et en comparant la bande-annonce de l’adaptation cinématographique réalisée par Yves Robert avec ce tome-ci, la même ambiance s’est dégagée du film que du livre. Tout à l’air mou et lent, et assez sombre, de surcroît.

Pour conclure, je dirais quand même que je suis assez contente d’avoir découvert la magnifique plume de cet auteur. Même si le récit ne m’a pas plût à cause son côté « vieillot », l’admiration que je portais aux somptueux phrasées de l’auteur m’a permis d’apprécier un minimum son autobiographie.

 

Ma note : 4/10

Une réflexion sur “Le Château de ma mère

  1. Pingback: P

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s