Littérature jeunesse

La seule façon de te parler

La seule façon de te parler de Cathy Ytak
130 pages, éditions Nathan, à 4,99€

 

Résumé : Nine est en cinquième et déteste l’école. Tous les matins, elle a mal au ventre rien que d’y penser. Sauf quand elle sait qu’Ulysse sera là. Ulysse, c’est le nouveau pion, carrément jeune, carrément beau. D’accord, il est plus âgé, mais peut-être qu’il pourrait l’attendre quelques années ? Si quelqu’un pouvait aider Nine à lui parler… Pourquoi pas Noah, le frère d’Ulysse, qui est collégien aussi ? Oui, c’est la solution ! Seulement voilà, Noah, pour lui parler, ce n’est pas si simple : il est sourd !

Extraits :  « Aux sourds, on ne peut rien cacher. Ils savent lire sur le visage des gens, ils voient tout, même ce qu’on veut dissimuler. »
« – C’est parce qu’il est noir que tu dis ça ? T’es raciste ! C’est dégueulasse. Moi, je m’en fous qu’il soit noir, jaune ou rouge. Tu te crois belle, toi, avec ta peau blanche ? »

Mon avis :  Un si petit livre peut contenir tant de messages… Cathy Ytak nous parle de la différence, des problèmes que les adolescents peuvent rencontrer dans leurs années collèges, de la puissance de la parole, mais aussi de la mystérieuse langue des signes.

Avec le fim La famille Bélier, les sourds-muets ont été mis en avant dans la France entière. Une façon de montrer la normalité de ces personnes au handicap mineur, mais aussi les stéréotypes que se font les êtres extérieurs. Dans ce livre-ci, Nine, une jeune fille valide, veut se rapprocher de Ulysse, le pion, dont elle est secrètement amoureuse. Pour se faire, elle va essayer de se rapprocher de son frère, Noah… le seul problème : celui-ci est sourd. Nine va alors prendre des cours de langage des signes pour pouvoir apprendre à communiquer avec Noah.

C’est un ouvrage très émouvant, qui fait beaucoup réfléchir. Nine ne voit pas Noah comme un être à part, bien au contraire, elle essaie de se rapprocher de lui, sans avoir peur du mur qui les sépare. C’est une jeune fille au grand coeur, très ouverte d’esprit. Mais il faut que vous sachiez que Nine avait une peur bleue du collège – une envie quotidienne de vomir, des douleurs dans le ventre… tout comme Noah ! Cependant, en ayant la certitude de se revoir chaque jour, les deux jeunes gens abandonnent peu à peu (et sans s’en rendre compte), leur trouille du collège. Ils se redonnent simultanément goût à la vie, goût à l’école, envie d’apprendre et de partager.

Si j’en avais l’occasion, là, maintenant tout de suite : je me mettrais à apprendre la langue des signes ! La seule façon de te parler est un ouvrage très constructif, rempli de gaieté et de bonne humeur. A mettre entre les mains de tous les adolescents collégiens !

 

Ma note : 9/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « La seule façon de te parler »

  1. Ping: Y

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s